À lire, à déguster ce mois-ci !

 

La BD qui ne manque pas de z’ailes !

Plongez dans le monde fascinant des insectes et partez à la découverte de leurs secrets. Cette BD nous fait découvrir la vie de ces petites bestioles de manière simple et ludique. Les enfants peuvent alors apprendre en s’amusant et les plus grands apprécieront les doubles sens et les quelques clins d’œil glissés dans cet ouvrage. C’est une mouche, la Musca domestica qui joue le rôle de prof et de guide tout au long de la série. Le monde des insectes comporte plusieurs millions d’espèces, ce n’est pas rien ! Vous risquez d’être étonnés par certaines ! Savez-vous que des chenilles se font passer pour des serpents et que certains oiseaux se font passer pour des chenilles ? 

Les insectes en bande dessinée 4, Cazenove, Vodarzac & Cosby, Bamboo Éditions, 10,60 €

 

George Sand ou la vision naturaliste

Dans ce livre, c’est une tout autre George Sand qui nous est révélée. Ce n’est pas la romancière que l’on suit ici, mais une fine connaisseuse de la nature. Ce recueil est consacré à ses souvenirs, ses réflexions, ses voyages et l’évolution de sa vie, le tout, en lien avec la nature. L’enfance champêtre de l’écrivaine explique qu’elle aborde avec précision, style et humour la botanique, le jardin et même l’entomologie. On est étonné de constater à quel point la vision de George Sand était moderne. Elle se préoccupait de préserver la planète pour les générations futures. Elle avait cette capacité originale de s’imprégner de ce qui l’entourait pour au final le transformer en véritable conte fantastique. 

Esprits de nature George Sand, écrire la terre, les jardins, les oiseaux, Élisabeth Combres, Éditions Plume de carotte, 9,90 €

 

Henri Bernardin de Saint-Pierre, le père de l’agriculture biologique 

Si à son nom vous associez le célèbre roman Paul et Virginie, il vous faut savoir que bien plus qu’à la littérature, il a consacré son existence à l’étude de la nature. Les pages de cet ouvrage nous font entrer dans l’univers du botaniste qui a inspiré les plus lyriques des romantiques, de Chateaubriand à Lamartine. Henri Bernardin de Saint-Pierre, promu intendant du Jardin des Plantes de Paris par Louis XVI, est à l’origine de la ménagerie. Il portait une attention particulière aux liens qui unit les animaux, les végétaux et leur milieu, ce qui lui a permis de poser l’un des principes fondateurs d’une agriculture dite aujourd’hui “biologique” : le respect du vivant. C’est pour notre plus grand plaisir que ce recueil offre une sélection de récits “oubliés” de l’auteur.

Esprits de nature Henri Bernardin de Saint-Pierre, du jardin d’Eden à l’intuition de la biosphère, Élisabeth Combres, Éditions Plume de carotte, 9,90 €

 

De la pourriture jaillissent les plus belles fleurs

La nature a toujours pris une place importante dans les œuvres d’Octave Mirbeau et ce recueil en témoigne. Il exprime la haine, il évoque des meurtres sanglants en se référant aux fleurs vénéneuses et aux pivoines couleur de sang. Dans cet ouvrage, on apprend qu’en 1884 Mirbeau s’est exilé sur une côte sauvage pour écrire un roman dédié à la nature,  Rédemption qui, finalement, n’a jamais vu le jour. L’homme partage sa passion de la flore avec Monet à Giverny où tous deux échangent plantes, graines et bulbes. Une mine d’informations et anecdotes surprenantes.

Esprits de nature Octave Mirbeau, Beauté des fleurs, pourriture et loi du meurtre, Élisabeth Combres, Éditions Plume de carotte, 9,90 €

 

Un jardin pour demain ! 

Méthodes et pratiques agroécologiques, application des principes de permacultures, jardins connectés ou même jardinage biologique, aujourd’hui, il existe de très nombreuses façons de cultiver son jardin (autrement dit, il y en a pour tous les goûts !). Cet ouvrage retrace l’histoire des jardins afin de mieux apprivoiser les nouvelles tendances et de savoir à quoi ressembleront les nouveaux jardins. Donner une place privilégiée au végétal, être attentif à notre impact écologique, autant d’actions qui contribuent à la création du jardin de demain. Mais pour cela, faut-il encore transmettre la passion du jardinage aux générations futures qui semblent s’en détacher. Il faut donc que chacun s’implique à sa manière pour susciter l’envie de jardinier et ainsi faire de naître les jardiniers du futur qui inventeront les jardins demain !

Inventer les jardins de demain, de la prise de conscience à l’engagement personnel, Alain Delavie, Préface de Philippe Collignon, Éditions Rustica, 10 €

 

Retrouvez des accessoires et des outils sur l’Hortus shop.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.