Votre envie d’exotisme vous a poussé à installer un bananier en pot ou au jardin. L’hiver approche à grands pas, sa limite de rusticité risque d’être dépassée et de le mettre en péril. Comment le protéger du froid ?

Il faut tout d’abord connaitre l’espèce de bananier installé chez vous, car entre le roi de la rusticité Musa basjoo dont la souche peut résister jusqu’à -15°C et Musa acuminata adapté à la culture en intérieur, il y a un monde.

Pour aider votre petit bout d’exotisme à passer la mauvaise saison, voici deux solutions.

Dehors, doudoune obligatoire !

  • Dans un premier temps, quand le gel arrive, retirez les feuilles du tronc (le stipe). Entourez-le avec du grillage (laissez 20 cm entre le tronc et le grillage). Remplissez l’intervalle entre le tronc et le grillage avec de la paille ou des feuilles mortes et recouvrez le tout avec un voile d’hivernage.
  • Si le bananier est grand, montez plusieurs étages de protection pour protéger l’ensemble du tronc.
  • Pour que l’ensemble reste sec, posez au sommet un couvercle imperméable.
  • Dans un second temps, pour protéger le système racinaire, disposez une couche de 40 à 50 cm de paille ou de feuilles mortes sur le pied du bananier, ou autour du contenant si le bananier est en pot.

 

À l’intérieur, dans une pièce fraîche

  • Si votre bananier est installé dans un pot transportable, rentrez-le dans une pièce fraîche.
  • S’il est en pleine terre, il va falloir sortir la fourche-bêche… Retirez les feuilles du tronc avant de le déterrer. Profitez-en pour diviser le pied si cela est nécessaire. Placez le bananier en motte dans un pot avec du terreau et installez-le dans une pièce fraîche et lumineuse.
  • Limitez l’arrosage au minimum, mais ne laissez pas sécher le pied.
  • Au printemps, quand les températures redeviendront clémentes, vous replanterez votre palmier au jardin ou ressortirez le pot.

 

Retrouvez des accessoires et des outils sur l’Hortus shop.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.