Lanzarote en toutes lettres

 

Vous aimez le soleil, les volcans, les mers vivantes, la randonnée tranquille ? Direction Lanzarote, aux Canaries. On peut bien sûr s’y reposer au bord d’une piscine, se faire rôtir sur la plage, se gaver de poulpe grillé, mais il serait vraiment dommage de rater le grand bol de nature(s) qu’offre cette île…

L comme… Lave

Islote de Hilario – poulet grillé © Isabelle Morand

Lanzarote n’est qu’un immense champ de lave… ou presque. Les trois quarts de l’île sont en effet recouverts de la lave produite par quelque 300 cratères appartenant à 110 volcans, dont le Islote de Hilario, dans le parc du Timanfaya, encore bien actif ! Les poulets servis dans le restaurant El Diablo sont cuits sur un gril installé au-dessus d’une cheminée volcanique. Quand on verse de l’eau dans un simple tuyau enfoncé à deux mètres de profondeur, jaillit dans les deux secondes de la vapeur bouillante (sous la croûte terrestre, la température atteint 400°C !!). Enfin, quand on place une touffe de branchages dans un trou, elle s’enflamme en quelques secondes… Pas de panique cependant, la visite est tranquille, on profite de la beauté d’un paysage lunaire et le poulet grillé est délicieux.

A comme… Agua

Los jameos del agua – Jameo Chico © Isabelle Morand

Plus précisément comme Los Jameos del Agua, un site naturel façonné et aménagé par Jesus Soto, architecte originaire de l’île canarienne de Fuerteventura et César Manrique, l’artiste emblématique de Lanzarote. “Jameo Grande” est une bulle volcanique où les infiltrations d’eau de mer ont formé un lac où vivent d’étranges crabes blancs albinos. Au-dessus, “Jameo Chico” est un délire de piscine bleu lagon entourée d’une végétation exotique foisonnante. 

N comme… Nature tout simplement

L‘île dans son intégralité est reconnue comme réserve de biosphère par l’UNESCO depuis le 7 octobre 1993. Elle remplit les critères imposés (des zones comprenant des écosystèmes terrestres, marins et côtiers, lien historique entre la nature et l’homme). 

Z comme… Zef !

L’île est balayée par les alizés et, en été, le sirocco peut prendre le relais. Venu d’Afrique, il peut souffler violemment, charriant le sable du désert et provoquant une grosse élévation des températures dans cette île au climat tempéré et agréable à longueur d’année. Le vent fait des heureux : surfeurs, kitesurfeurs, véliplanchistes écument les spots de l’île. 

A comme… Aloe vera

Aloe vera – Isabelle Morand

La grande plantation Lanzaloe, à Orzola, se visite librement. Accueil sympa, explications et démonstrations rapides des vertus de la plante, cultivée ici en bio, avec petits morceaux à goûter ou se passer sur le visage (prenez-en deux, ça calmera vos éventuels coups de soleil…). Fin logique de la visite dans la boutique… Si vous achetez des produits à base d’aloe vera ailleurs sur l’île, méfiez-vous. Tous, loin de là, ne sont pas fabriqués localement. Vérifiez si le label bio figure sur le produit et renseignez-vous sur la provenance… Et pour la cultiver chez vous, retrouvez notre fiche de culture

 

R comme… Raisin

 

Vallée de la Geria ©Isabelle Morand

 

Récolte – Vallée de la Geria © Isabelle Morand

Des vignes on en voit un peu partout, les ceps poussant à l’intérieur de murets (zocos) semi-circulaires. À cela deux raisons : le muret protège le pied du vent quasi permanent et la légère pente assure la descente de la rosée et de l’humidité jusqu’au pied. La vallée viticole de La Geria (incluse dans le Parc naturel de la Géria, par ailleurs zone de protection spéciale pour les oiseaux) est à parcourir pour la beauté de ses milliers de zocos mais aussi pour goûter les productions de vins locaux (blanc sec, blanc moelleux, rosé, rouge) dans les bodegas installés le long de la route.

O comme… Opuntia ficus indica

Larves de cochenille sur figuier de Barbarie – Lanzarote © Isabelle Morand

C’est le nom latin du figuier de Barbarie. On le trouve un peu partout en haie, mais également cultivé dans des champs à perte de vue, notamment à Guatiza (là où se trouve le Jardin de Cactus). Le figuier de Barbarie a été introduit aux Canaries au XVIe siècle. Il a fallu attendre le milieu du XVIIIe siècle pour voir Lanzarote se lancer dans la production du rouge de cochenille. Ce colorant naturel est extrait de Dactylopius coccus, une cochenille dont les larves se nourrissent de la sève des raquettes de l’Opuntia. Quand elles sont adultes, elles sont ramassées, tuées dans de l’eau bouillante, mises à sécher et finalement broyées. La poudre obtenue est rouge carmin. La culture est en déclin depuis l’introduction des colorants artificiels. 

 

T comme… Timanfaya

Volcan endormi © Isabelle Morand

C’est un parc national depuis 1974. On l’appelle aussi “Montanas del Fuego”. Pendant 6 ans, de 1730 à 1736, les volcans du parc piquèrent une énorme colère qui ensevelit une dizaine de villages, détruisit 420 maisons et recouvrit un quart de l’île de cendres volcaniques. En 1824, les dernières éruptions furent précédées pendant dix ans de nombreux tremblements de terre. Le 31 juillet 1824, le volcan Clérigo Duarte se mit à cracher de la lave très fluide et à produire des colonnes d’eau salée bouillante. Cette éruption provoqua une terrible famine poussant les habitants à quitter Lanzarote.

E comme… Euphorbia canariensis

Ce petit arbre qu’on pourrait prendre pour un cactus est endémique des îles Canaries. Elle peut atteindre 2 à 3 m de haut et autant de large. Les oiseaux aiment bien s’y retrouver pour cuicuiter à qui mieux mieux !  

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.