Ils constituent de jolis brise-vues, gardent leurs feuilles l’hiver, poussent vite et supportent le vent pour la plupart. Si vous souhaitez installer des bambous sur votre terrasse ou votre balcon, choisissez bien les espèces et les pots qui vont les accueillir. Nos conseils…

©8vfani

Le bon contenant

  • Oubliez les pots rikiki. Les bambous, même les plus sages, les moins traçants, ont besoin d’un minimum d’espace pour bien pousser. Pots ronds, carrés, bacs, peu importe… Comptez au minimum un contenant de 40 x 40 cm. En dessous, c’est Mission Impossible ! Au-dessus, votre bambou sera bien plus à l’aise. Et tout dépend aussi de la hauteur de vos bambous à maturité. Des grands bambous dans un “petit” pot, ce n’est pas très beau et puis un gros coup de vent peut faire basculer le duo. 
  • Côté matière, il faut des pots suffisamment costauds pour supporter la pression des racines. Pour avoir fait l’erreur d’en planter dans un pot carré en bois acheté pas cher (pot explosé en deux ans), je ne saurais trop vous conseiller de choisir des contenants solides. Plastique rotomoulé, bac en polyester… vous allez forcément trouver votre bonheur.
  • Côté couleur, chacun ses goûts… Mais le gris, le noir leur vont bien au teint. Et pourquoi pas du rouge ou du bleu canard ?

Plantation, mode d’emploi

  • Vérifiez que le contenant est bien percé pour permettre l’évacuation de l’eau de pluie ou d’arrosage… C’est indispensable !
  • Installez dans le fond du contenant  une bonne couche de billes d’argile (plusieurs centimètres, ne lésinez pas !).
  • Placez un géotextile au-dessus des billes d’argile.
  • Pour le substrat, il y a presque autant de “recettes” que de jardiniers. Voici la mienne : 2/3 de terre de jardin mélangée à 1/3 de terreau ordinaire. 
  • Installez la plante. Comptez un pied pour un pot de 40 x 40 cm. 
  • Vous pouvez terminer par une petite couche d’écorce de pin qui gardera un peu l’humidité. 
  • Arrosez.

Les bonnes espèces

Nous les avons sélectionnées parmi le vaste catalogue du Châtel des Vivaces

Fargesia murielae – Alchetron

Fargesia murielae : originaire de Chine, cette espèce non traçante (conseils pour éliminer les bambous traçants, cavaleurs au jardin, c’est par ICI qu’on appelle aussi le bambou parapluie (en raison de son port un peu étalé) est très rustique. Vivre en pot ne lui fait pas peur. Et il aime le soleil. Les variétés qu’on aime bien : 

  • ‘Vampire’ : chaumes rouge-mauve à l’automne.
  • ‘Lava’ : ne dépassera pas 1,5 m.
  • ‘Panda’ : les cannes vertes virent à l’orange.
  • ‘Red Zebra’ : coup de cœur pour des chaumes couleur prune avec les gaines claires. Original !
  • ‘Simba’ : à placer au soleil ou à mi-ombre. Convient bien aux petits espaces. 

 

 

 

Fargesia nitida : une autre espèce non traçante et à feuillage persistant. Il résiste très bien au froid et sa croissance n’est pas très rapide. Il se comporte plutôt mieux à mi-ombre. Les variétés qu’on aime bien : 

  • ‘Red Panda’ : ses tiges prennent avec le temps une couleur prune. Il ne dépassera pas 2 m de haut.
  • ‘Pillar’ : il atteindra 2 m environ. Cannes pourpres. Pour le plein soleil. 
  • ‘Obelisk’ : intéressant pour son port bien dressé. Pousse bien au soleil et à mi-ombre.
  • ‘Black Pearl’ : parfait pour la mi-ombre et l’ombre. Tiges noires super décoratives.
  • ‘Volcano’ : chaumes pourpres presque noirs. Petit développement : 1,5 m / 2 m.

Fargesia rufa : espèce non traçante qui supporte bien le plein soleil et peut monter jusqu’à 3 m.

 

Phyllostachys nigra – Alchetron

Phyllostachys nigra : les cannes naissent vertes et passent au noir en vieillissant. Elles sont totalement noires au bout de 2 ans. Il tient le gel jusqu’à – 20°C et se plait bien au soleil. C’est une espèce plutôt traçante. Donnez-lui un gros pot.

Pleioblastus fortunei ‘Variegata’ : joli feuillage bicolore (vert-blanc) et petite taille(1 m. environ). Plutôt traçant. 

Quel entretien pour les bambous en pot ?

  • Les arrosages doivent être réguliers du printemps à l’automne. Pas moins de 2 à 3 fois par semaine. En hiver, ils peuvent se passer d’arrosage, mais il vaut mieux les arroser tout de même 1 fois par mois.
  • Pascal Met, du Châtel des Vivaces, conseille de leur apporter chaque printemps une poignée d’engrais gazon ou de sang séché en mars puis une autre, au milieu du mois d’avril. 

 

 

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.