C’est une plante aromatique et mellifère, mais pas seulement ! Le romarin dont les feuilles parfument grillades, poissons, légumes d’été est également un petit arbuste d’ornement à utiliser en haie basse, pour orner un muret ou agrémenter un massif… 

©gianpinox

Le romarin au jardin

Il existe différentes variétés de Rosmarinus, au port plus ou moins compact. Et tous ne fleurissent pas bleus (voir notre sélection en fin d’article). Le feuillage est persistant. 

  • Plantation : au printemps de préférence.
  • Sol : pauvre, sec, voire aride, calcaire. Il ne poussera pas dans un sol riche et humide (pensez à son origine méditerranéenne…)
  • Exposition : il adore “rôtir” au soleil…
  • Croissance : plutôt rapide.
  • Engrais : surtout pas !
  • Arrosage : que nenni !
  • Récolte : au fur et à mesure des besoins, mais vous pouvez aussi le faire sécher.
  • Taille : facile et indispensable, mais laissez les jeunes plants se développer avant d’intervenir. En avril, vous pouvez effectuer une taille légère de rajeunissement. L’autre taille doit intervenir après la floraison. Coupez la moitié des branches. Enfin, rien ne vous empêche de couper, quand bon vous semble, une branche moche ! Il ne vous en tiendra pas rigueur. 
  • Taille sur les haies basses : à effectuer deux fois par an pour lui garder une belle forme, en avril et après la floraison. Et rien n’empêche une petite rectification à l’automne. 
  • Précaution à prendre les deux premières années : protégez les jeunes plants en hiver avec un bon paillage. Et une petite doudoune (voile d’hivernage) en cas de fortes gelées annoncées. Par la suite, le romarin se débrouillera seul et passera l’hiver normalement sans encombre.
  • Il ne se développe pas bien ? Déterrez-le sans hésiter et replantez-le ailleurs. Il supporte plutôt bien les déménagements. 

©petar43

Le romarin en pot

C’est un mode de culture qui lui convient bien et permet de l’avoir sous la main pour l’introduire dans vos plats. 

  • Le choix du pot : cultivez-le de préférence dans une poterie en terre cuite. Primo, ça lui va bien au teint. Secondo : le matériau permet une meilleure circulation de l’air au niveau des racines. Un pot en géotextile avec une bonne couche de drainage lui convient également. 
  • Le substrat : mélangez du terreau lambda ou de la terre de jardin avec du sable, ça fera l’affaire. 
  • Drainage obligatoire : le romarin a horreur des bains de pied, d’une humidité excessive. Mettez dans le fond du pot une bonne couche de billes d’argile ou de tessons de poterie.
  • Engrais : pas besoin.
  • Arrosage : oubliez ! 
  • Précaution en hiver : retirez la soucoupe sous le pot. Et ne l’arrosez pas ! Et  en cas de très grands froids, protégez-le avec un voile d’hivernage à enlever dès la remontée des températures. 
  • Récolte : au fur et à mesure de vos besoins. 
  • Seul ou accompagné ? Seul ou avec du thym qui a les mêmes exigences de culture. Si vous le mariez en jardinière avec de la ciboulette, de la coriandre, du basilic, l’expérience est vouée à l’échec…
  • Taille : en avril, vous pouvez effectuer une taille légère de rajeunissement. L’autre taille doit intervenir après la floraison. Coupez la moitié des branches, mais attention, ne coupez pas sur le bois sec, il ne repoussera pas (comme la lavande !).

©emer1940

Quelques variétés pour changer !

Des ports différents, des floraisons roses ou blanches. Nous avons pioché ces variétés dans le catalogue de la pépinière Arom’antique.

  • Romarin blanc (Rosmarinus officinalis ‘Albiflorus’) : port dressé et fleurs blanches (bon, on s’en serait douté vu son nom…)
  • Romarin ‘Mrs Jessopp’s Upright’ : un inratable pour Laurent Bourgeois. Super rustique, très vigoureux. Port érigé. Floraison bleu pâle.
  • Romarin corse rampant (Rosmarinus officinalis ‘Corsican Prostratus’) : fleurs bleu lumineux. Conseillé en couvre-sol ou pour garnir un muret. 
  • Romarin  ‘Majorca Pink’ : fleurs roses. Très parfumé. 
  • Romarin ‘Boule’ : port étalé. Floraison bleue, mouchetée de mauve.
  • Romarin ‘Spice Islands’ : grandes feuilles, port érigé. Fleurs bleu ciel. 

 

 
 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.