Les oiseaux raffolent des fruits d’aubépines. Mais ces arbustes sont tellement productifs qu’on n’est pas obligé de tout leur laisser ! Et si on partageait le butin pour se faire du bien ? 

Hortus Focus : Quand récolte-t-on les fruits d’aubépines ?

©Isabelle Morand

Jean-Paul Agier (pépinière Jardins en marche) : tout dépend de votre région et des espèces plantées, mais la récolte peut commencer en septembre et se poursuivre jusqu’en novembre. On peut en récolter sur les arbustes plantés dans nos jardins, mais également dans la nature où l’aubépine pousse naturellement. Les fruits, qu’on appelle les crénelles, sont évidemment différents en fonction des espèces, plus ou moins gros, plus ou moins charnus. 

En quoi ces fruits sont-ils bénéfiques pour la santé ? 

Ils apportent des vitamines C et E, des omégas 3 et 6 et des sels minéraux. Les populations amérindiennes les faisaient sécher avant de les consommer l’hiver en les associant à d’autres aliments. On sait aussi que leur astringence les rend utiles dans les traitements contre les maux de gorge, la diarrhée.

Pourquoi appelle-t-on l’aubépine “l’amie du cœur” ?

Là, les fruits n’y sont pas pour grand-chose. Ce sont les fleurs d’aubépines qui lui ont valu ce surnom. Elles ont, on le sait, un effet bénéfique sur la circulation sanguine, en facilitant le “voyage” du sang vers le cœur. Attention, elles ne peuvent rien contre de graves maladies cardiaques ! Mais, séchées et consommées en infusion, elles peuvent être efficaces pour lutter contre des palpitations cardiaques bénignes, et notamment pendant la ménopause. On les recommande également pour soulager l’anxiété qui provoque des troubles mineurs du sommeil.

tanghulu ©sfe-co2

En Chine, les fruits d’aubépines sont très consommés. Pourquoi ?

Il était une fois la favorite d’un Empereur de Chine, qui était un peu anémiée, n’avait pas d’appétit et faisait caprice sur caprice. Le médecin de la cour, appelé à son chevet, lui prescrivit d’infuser 4 à 5 fruits dans une eu chaude copieusement sucrée. L’appétit revint à la favorite, ses ardeurs amoureuses itou, et la nouvelle se répandit… Les fruits d’aubépines se mirent à être très utilisés en Chine ! Aujourd’hui, les fruits sont encore très populaires. Dans toute la région de Pékin et plus globalement dans le nord de la Chine, on peut acheter dans la rue des tanghulus, des brochettes de fruits d’aubépines trempées dans le sucre. 

Aux États-Unis, il paraît que les dindes en raffolent, c’est vrai ?

Oui, mais il s’agit d’une espèce bien précise d’aubépine, Crataegus induta. C’est une géante, elle fait de très grandes feuilles, de très grandes fleurs et de très gros fruits. On la surnomme “Turkey Haw” car les dindes se gavent de ses fruits, pile à la période où l’on commence à les engraisser pour Thanksgiving. Le goût des fruits influence sans doute le goût de la chair de cette volaille. 

 

Peut-on cuisiner les fruits ?

Bien sûr ! Les utilisations en cuisine sont multiples. On peut en faire des confitures ou les ajouter à une salade de fruits. En chutney, c’est assez étonnant et ça accompagne parfaitement le foie gras. Moi, j’aime bien en manger avec du fromage de lait de brebis qui se marie parfaitement avec le petit goût acidulé des fruits. Mais toutes les recettes sont imaginables…

Jardins en Marche, la pépinière de Jean-Paul Agier et Pascal Lecerf est installée dans la Creuse. Leur collection d’aubépines est labélisée CCVS (Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées). Pour consulter le catalogue de la pépinière, c’est PAR ICI !

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.