Si vous les plantez maintenant, vous aurez des fleurs un peu plus tard dans la saison. Mais ne vous privez surtout pas ! Les dahlias sont les rois de la fin de l’été et du début de l’automne. Formes et couleurs présentent une incroyable diversité. Les conseils de Christophe Kneblewski, responsable de la collection de dahlias au Parc floral de Paris.

Dans quel type de terre les planter et à quelle exposition ?

Christophe Kneblewski

Christophe Knewbleski : Une terre ordinaire, bien ameublie, leur convient très bien. Ils doivent être plantés au soleil, mais ne les plaquez surtout pas contre un mur, ils ont besoin d’air. Si l’air ne circule pas bien dans et autour de la plante, des maladies pourraient s’y installer. Peu de temps après la plantation, vous verrez les premières feuilles apparaître. Le dahlia a une croissance très rapide.

 

Faut-il enterrer le bulbe profondément ?

Non, entre 10 et 15 cm, c’est largement suffisant. Le tubercule ne va pas faire une racine très profonde. Il va plutôt s’étaler au fur et à mesure de sa croissance. S’il s’agit d’un dahlia que vous avez déterré et hiverné et si vous savez que cette variété a tendance à s’affaisser, installez un ou plusieurs tuteurs au moment de la plantation. Si vous les installez après, vous risquez de blesser les tubercules. 

©RukiMed

Les dahlias sont-ils gourmands ?
Faut-il les nourrir à la plantation puis en période de végétation ?

Je dis toujours qu’il faut traiter le dahlia comme un légume. Or, les légumes sont gourmands en règle générale. À la plantation, donnez-lui du compost ou du sang séché (qui est un engrais naturel). L’un et l’autre vont lui apporter l’azote dont il a besoin pour se développer rapidement. Par la suite, on peut faire un apport de potassium pour aider au développement simultané du tubercule et des fleurs. Quant à l’arrosage, une fois par semaine, ça doit leur suffire. 

Continue-t-on d’éboutonner les dahlias ?

Non, pratiquement plus. C’était courant dans les années 80-90 dans les jardins de particuliers, mais plus maintenant. Nous, on le pratique encore au Parc Floral pour, au moment du concours de dahlias, avoir des fleurs plus belles, plus intéressantes. L’éboutonnage consiste à retirer les premiers boutons pour n’en garder qu’un, qui logiquement donnera une fleur plus grosse. 

Quels sont les dahlias les plus en vogue ?

Les dahlias à fleurs simples sont de plus en plus appréciés et, généralement, tous ceux qui n’attrapent pas ou peu l’oïdium. 

Pourquoi les dahlias bénéficient-ils d’un Label Rouge ?

Chaque année, des dizaines de dahlias sont plantés, présentés pour être jugés à deux reprises sur leur bonne tenue, leur floridondité et leur résistance aux maladies. Vous trouverez sur le site Excellence végétale tous les dahlias cactus, pompons, à fleur d’anémone… qui ont réussi l’examen et décroché le précieux label. Ces dahlias-là, vous pouvez les planter les yeux fermés. Ce sont des bêtes de concours ! 

Parc floral de Paris.

 

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial