Ces petites plantes vivaces sont précieuses et méritent d’être plus connues. Elles fleurissent en fin d’hiver et début de printemps et attirent les pollinisateurs. Installez les pulmonaires à ombre ou à mi-ombre avec les conseils de Pierre Lavalée qui les cultive dans sa pépinière du Pas-de-Calais. 

Hortus Focus : D’où viennent les pulmonaires ?

Pierre Lavalée - Hortus Focus

©Isabelle Morand

Pierre Lavalée (Jardin du Beau Pays) : ce sont des plantes vivaces originaires d’Europe du Nord. On en trouve en Russie jusqu’au lac Baïkal. Elles sont donc très résistantes au froid. 

Pulmonaire officinale - Hortus FocusQui a eu l’idée saugrenue de leur donner un nom aussi moche ?

Je ne sais pas ! Mais pour comprendre l’origine de leur nom, il faut remonter au Moyen-âge et à la théorie des signatures, à la Renaissance aussi et au médecin et philosophe suisse Paracelse. Selon cette théorie, l’apparence des végétaux était censée révéler leur usage et leur fonction. Si vous regardez les graines d’un Echium vulgare, vous lui trouverez peut-être une lointaine ressemblance avec la tête d’une vipère. Cet Echium est appelé d’ailleurs vipérine  car on l’utilisait pour soigner les morsures de serpent. Quant à la pulmonaire, la disposition des feuilles faisait penser à un cœur flanqué de poumons malades et sa racine était utilisée pour son pouvoir expectorant… Le nom lui est resté. 

Qu’est-ce qui t’intéresse chez ces plantes ? 

Ces plantes vivaces fleurissent tôt en saison. On a des fleurs à partir de février et jusqu’à la mi-mai. Elles n’ont pas besoin de soleil pour fleurir. De plus, elles sont mellifères, une aubaine pour les pollinisateurs qui sortent de leur longue période d’hibernation. J’aime beaucoup la diversité du feuillage, uni ou moucheté, clair ou foncé. Enfin, elles n’intéressent ni les escargots ni les limaces grâce à leur feuillage velu. 

Où les planter ? Dans quel type de sol ? À quelle exposition ?

Il faut reproduire le milieu dans lequel elles poussent à l’état naturel : une situation à ombre ou à mi-ombre, un sous-bois c’est parfait. Les pulmonaires se plaisent dans une terre un peu humifère, avec de la matière organique. Elles ne se plairont pas dans une terre trop légère. Elles apprécient aussi un petit peu de calcaire. Si elles trouvent le terrain à leur goût, elles vont s’étaler lentement mais sûrement et peuvent également se ressemer. 

Peut-on les cultiver les pulmonaires en pot ?

Dans l’absolu, oui ! Mais je ne le conseille pas. Elles épuisent rapidement le substrat. Mieux vaut les réserver à une culture en pleine terre. 

Pulmonaria Diane Clare - Hortus Focus

‘Diane Clare’ ©Isabelle Morand

Quelques variétés de pulmonaires qu’on aime beaucoup !

  • ‘Mrs Moon’ : feuillage vert pâle orné de petits points, fleur rose puis bleue.
  • ‘Raspberry Splash’ : feuillage à larges macules argentées, fleur couleur coulis de framboise !
  • ‘Bertram Anderson : petites feuilles décorées de pointillés, fleur couleur bleu vif. 
  • ‘Diane Clare’ : feuillage très, très pâle, fleur bleu-violet. 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial