Ce légume ancien revient depuis quelques années dans nos potagers et nos assiettes. Et si vous n’en êtes pas fan, vous pouvez toujours cultiver le topinambour pour ses fleurs… La récolte démarre après la Toussaint, profitez-en, c’est le moment de le cuisiner. 

Le topinambour laisse des souvenirs…

Originaire d’Amérique du Nord (d’où son surnom de truffe du Canada), il est consommé par les populations indigènes et utilisé comme fourrage. Introduit en France en 1607, il est rapidement adopté par les Français, car le topinambour (Helianthus tuberosus) pousse en tout sol, même pauvre, et il se multiplie à vitesse grand V. 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, lui et son copain le rutabaga ne sont pas réquisitionnés pour être envoyés en Allemagne au titre des indemnités de guerre. Les Allemands ont gardé un très mauvais souvenir de lui… Pendant la Première Guerre mondiale, ils ont dû en consommer tant et tant pour survivre ! Les Allemands mangent donc des Kartoffeln… et laissent les topinambours aux Français ! 

Ce légume qu’on appelle aussi l’artichaut de Jérusalem peut aussi laisser d’autres souvenirs. Si vous voulez tenter l’expérience, mitonnez-vous un velouté 100% topinambour. Je vous laisse faire l’expérience. Vous nous raconterez ?

Helianthus tuberosus - Hortus Focus

©Iva Vagnerova

Au potager ou en bac !

  • Au potager, installez-les au soleil au fond d’une planche de culture. Les variétés peuvent monter jusqu’à 3 ou 4 mètres de haut ! Il fleurit tout jaune. Les tubercules sont rose-rouge ou beige (pour la forme fuseau).
  • Sur une terrasse, vous pouvez cultiver une variété naine. La végétation aérienne ne dépassera pas 50 cm de haut et cette variété n’est pas généreuse en fleurs.  Le légume récolté dévoile une robe rouge pourpre. 
  • Dans les deux cas, le topinambour est on ne peut plus facile à cultiver. Plantez-le entre mi-février et mi-avril.
  • Vous pouvez vous en procurer dans des catalogues de semences, chez des producteurs de légumes anciens ou les acheter dans un magasin bio, et les planter directement ! Les premières feuilles apparaissent en mars-avril. C’est un légume peu gourmand en eau. Arrosez de temps en temps et c’est tout. Il sait très bien se débrouiller tout seul. 

Quand récolter le topinambour ?

On le sort de terre après la Toussaint. Arrachez les tubercules au fur et à mesure de vos besoins, car le topinambour ne se conserve pas longtemps. Laissez les plus petits topinambours en terre (ils ne gèlent pas), vous les récolterez l’an prochain. Ce légume peut même finir par devenir envahissant. N’hésitez pas à le limiter en arrachant quelques pieds. 

Et comment ça se mange ?

Bernard Bureau (Hortiflor Bureau) aime beaucoup ce légume qu’il cuisine cru et cuit : “C’est délicieux coupé en lamelles ou en bâtonnets, accompagné d’une bonne vinaigrette. De plus, consommé cru, le topinambour est mieux supporté par l’organisme. Mais, j’aime bien aussi le faire cuire, car j’apprécie sa saveur qui fait vraiment penser à celle de l’artichaut.” 

Le conseil cuisine d’Hortus Focus : intégrez le topinambour aux légumes du pot-au-feu. 

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial