Vers la boutique d’Hortus Focus

Les persicaires, bijoux d’automne

bijoux d'automne
Didier Hirsch

Plantes précieuses pour fleurir l’automne, les persicaires (Persicaria) sont des plantes vivaces particulièrement faciles à avoir et conserver au jardin. Les conseils de Monique Chevry du Jardin d’Adoué pour bien les cultiver et notre sélection d’espèces et variétés intéressantes.

Les persicaires sont belles et robustes

Elles sont réputées pour apprécier la fraîcheur, mais savent aussi bien se comporter en terrain un peu sec… « Les persicaires sont des plantes de jardin originaires d’Asie, formidables, extrêmement résistantes, bien plus qu’on ne le croit. Chez moi, en Lorraine, contrairement à ce que l’on peut penser, les étés sont secs et elles tiennent le coup sans aucun problème. » Même pas besoin de les arroser, insiste Monique ! 

Portrait express

Les persicaires ont le plus souvent des feuilles vertes en fer de lancé. Les fleurs déclinent une grande gamme de couleurs : rose foncé, framboise, rose pâle ou saumoné, blanc pur. « Elles sont géniales aussi pour confectionner des bouquets d’automne. Les fleurs sont comme des bougies ou des petites flammèches. » Dans les jardins, chaque plant peut compter entre 100 et 150 de ces petites bougies qui dansent au moindre souffle de vent. 

Le feuillage est caduc. Au printemps, il ne lui faut que quelques semaines pour redevenir opulent, généreux, « quasi luxuriant ». Attention, certaines espèces peuvent même devenir envahissantes (voir notre sélection). Au minimum, elle va coloniser son espace, car elle déteste la concurrence. Elle sait faire le ménage autour d’elle.

Persicaires
©Alastair James

Une floraison tardive

Les persicaires ont la bonne idée de fleurir vers le milieu de l’été et elles offrent des floraisons jusqu’en octobre, voire jusqu’aux gelées. « Elles agrémentent le jardin de façon flamboyante… mais pas prétentieuse.»

 

 

Pincez vos persicaires !

Le conseil de Monique Chevry : « Je les rabats au mois de juillet pour les inciter à fleurir plus, à être plus touffues. J’enlève environ un quart de la hauteur avec une paire de grands ciseaux (je les préfère au sécateur). Je rabats les persicaires comme je rabats les asters un peu plus tôt dans la saison. »

Persicaires – Fiche de culture

  • Famille : Polygonacées.
  • Type : vivace, végétation caduque.
  •  Exposition : mi-ombre de préférence. Elle peut supporter le soleil dans l’est de la France.
  • Sol : frais, riche, humifère.
  • Floraison : à l’automne ou au printemps.
  • Arrosage : régulier la première année, après oubliez ! Elles vont apprendre (et doivent apprendre) à se débrouiller toutes seules avec ce que le ciel veut bien leur donner.
  • Dimensions : de 0,5 à 2 m de haut.
  • Taille : quand vous la rabattez, mettez des gants, car la sève est irritante et peut provoquer des réactions désagréables sur la peau.
  • Densité de plantation : 1 à 8 pieds / m2, en fonction des espèces.
  • Rusticité : excellente.
  • Multiplication : par division de la souche à l’automne ou au printemps. Déterrez la souche, coupez-là en plusieurs morceaux, replantez ou offrez les éclats.
Persicaire amplexicaule ©Isabelle Morand
Persicaire amplexicaule ©Isabelle Morand

Ses meilleurs compagnons 

-Au printemps : la ribambelle des petits bulbes avant l’apparition de son feuillage. Tulipes botaniques, petits iris, muscaris, crocus, narcisses… 

– À l’automne : les miscanthus (qui, eux aussi, aiment les terrains un peu frais), les calamagrostis, les panicums… En dehors des graminées ? Les asters, les échinacées, les sanguisorbes…  

Espèces et variétés sympas ! 

Persicaires
©Artyalison

Persicaria affinis

Au pied des arbres, la renouée de l’Himalaya, empêche le développement des adventices. C’est un petit modèle, environ 30 cm, qui forme rapidement un super couvre-sol. Fleurs de rosé à rougeâtre du juin aux gelées.

  • ‘Superba’ : épis rose framboise.
  • ‘Kabouter’ : végétation plus compacte que l’espèce type.
  • ‘Darjeeling Red’ : variété intéressante car ses épis changent de couleur ; ils naissent rose pâle avant de passer au grenat.

P. amplexicaulis

Les feuilles des persicaires amplexicaules sont pointues, les fleurs présentes jusqu’aux gelées. Super pour former des masses bien colorées en fin d’été et une partie de l’automne dans les massifs. 

  • ‘Alba’ : la plus claire des floraisons, rose pâle quasi blanc. H : 0,6 m.
  • ‘Rosea’ : vraiment rose pâle, un peu fadasse (à mon goût). H : 1 m.
  • ‘Inverleith’ : dimensions raisonnables, parfaite pour un petit jardin. H : 0,5 m.
  •  P. amplexicaulis var. pendula : hampes retombantes, épis carminés.
Persicaire Fats Domino
Persicaire Fats Domino ©Didier Hirsch
  • ‘Fats Domino’ : épis magenta. H. 1,30 m.

P. vacciniifolia

Une  petite espèce en taille  (20 cm). Ses feuilles, petites, coriaces, font penser à celles d’un cotonéaster. Espèce bien tapissante. 

Persicaire Blackfield
Persicaire Blackfield ©Didier Hirsch
  • ‘Blackfield’ : fleurs rouge bordeaux intense. H. 0,8 m.
Persicaire Orange Field
Persicaire Orange Field ©Didier Hirsch
  •  ‘Orange Field’ : épis longs, étroits, rose corail,  saumoné. H : 1 m.

P. bistorta

Craquante avec ses petits épis rose pâle dans l’espèce type. La bistorte drageonne lentement mais sûrement. H. 0,4 m à 0,6 m. On l’appelle aussi « langue de bœuf ». Pour terrain très frais. 

  • ‘Superba’ : épis rose soutenu.

P. elata

Une de mes chouchoutes avec son feuillage printanier triangulaire fortement marqué d’un V sombre. Drageonne rapidement et forme vite de beaux tapis. Fleurs estivales en minuscules billes roses. H. 0,3 m et plus.

persicaires
Bistorta officinalis ©Sturm61

P. microcephala

Superbe feuillage pourpre au printemps, il s’éclaircit en été. Les fleurs forment des tout petits bouquets de fleurs blanches. H. 1 m. 

  •  ‘Red Dragon’ : variété très connue et toujours efficace dans un jardin avec ses feuilles pourpres marbrées d’argent, petites fleurs blanches en août-septembre.
Persicaire 'Red Dragon'
'Red Dragon' ©skymoon13
Persicaria filiformis
©Isabelle Morand

P. filiformis

On les adore ! On a l’impression que chaque feuille a été délicatement décorée. En fin d’été apparaissent de minuscules petites fleurs rouges. H. 0,8 m

  • ‘Variegatum’ : épis rose soutenu.
  • ’Painter’s Palette’ : une beauté ! Feuillage vert pomme à vert plus foncé, maculé de crème et zébré de brun rouge, épis rouges.
  • ‘Comptons Red’ : feuillage brun rehaussé d’un V couleur chocolat noir. épis rouge rose.

P. polymorpha

Une géante chez les persicaires (jusque’à 2 m). Grandes feuilles allongées, panicules à la fois denses et vaporeuses de petites fleurs blanches. Géniale en fond de massif.

Persicaires
©Ezp
Persicaires
©Jardin d'Adoué

P. runcinata

Les feuilles sont pointues au sommet, en forme de lyre à la base. souche drageonnante, aime les sols humides et argileux.

  • ‘Purple Fantasy’ : feuilles semi-persistantes, vert marqué d’un gros V au centre. Floraison estivale en petits bouquets blancs. H. 0,5 m.
  • ‘Needhamps Form’ : une variété rikiki (15 cm environ), des petites fleurs globuleuses roses pour former un tapis bien sage.
©ntdanai
©ntdanai

Le Rau ram 

On l’appelle le rau ram ou la coriandre vietnamienne. Persicaria odorata développe des arômes proches de ceux de la coriandre. Pour la découvrir et savoir comme la cultiver, voir ICI NOTRE VIDEO.

Feuillage doré

‘Golden Arrow’ se distingue sur la planète des persicaires avec son joli feuillage doré qui met bien en valeur des épis rouges de taille moyenne. 

Persicaires
'Golden Arrow' ©Jardin d'Adoué
close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

bijoux d'automne
Share via
Copy link
Powered by Social Snap