Vers la boutique d’Hortus Focus

Fatsia japonica, l’exubérance au jardin et à la maison

Fatsia japonica
Isabelle Morand (Le jardin de Bésignoles)

Le faux-aralia est très tendance et il le mérite ! Fatsia japonica peut être cultivé dehors et dedans moyennant quelques petites précautions.

Comme un air de tropiques…

La tendance est aux feuillages exubérants et à l’allure exotique. Le philodendron est de retour, le Monstera deliciosa aussi. La gunnère fait rêver tous les heureux possesseurs d’un grand jardin. Le Fatsia japonica navigue sur les mêmes eaux de la mode. Et ce n’est pas un frileux : il peut tenir jusqu’à – 10°C. 

©Isabelle Morand
©Isabelle Morand

Une floraison tardive

Les fleurs apparaissent à l’automne. Elles sont nectarifères, ce qui est précieux pour les pollinisateurs à cette période de l’année. Suivent des baies noires.

Fatsia japonica
©Kororokerokero

Idéal dans une cour ou un patio

Pas toujours facile de trouver des plantes qui font vite de l’effet dans une cour ou un patio, surtout à l’ombre. Il faut absolument l’installer dans un recoin ou contre un mur, car il déteste être bringuebalé par le vent, surtout s’il est froid. Prévoyez un grand contenant si vous le plantez en pot.

Le faux-aralia au jardin

Il peut prendre de la hauteur rapidement et atteindre 2 à 3 m. Une belle plante ! À planter au sud ou au sud-ouest, mais toujours protéger du vent qui peut abimer ses grandes feuilles vertes à l’apparence vernissée. 

Fatsia japonica – Fiche de culture  

  • Famille : Araliacées.
  • Origine : sud du Japon.
  • Type : arbuste.
  • Végétation : grandes feuilles persistantes vert foncé.
  • Port : érigé.
  • Exposition : ombre à mi-ombre, même sèche (mais pas trop quand même). Supporte les embruns.
  • Sol : peu importe, mais humifère. Une petite préférence tout de même pour les terres légèrement acides.
  • Rusticité : -12°C.
  • Taille : possible au printemps, à moitié d’une pousse de l’an précédent.
  • Culture en pot ? Oui

2 variétés de faux-aralia

‘Spider Web’ : superbe variété à feuillage panaché. Il n’y a guère mieux pour éclairer un coin un peu sombre. Sur la photo prise au Jardin du Mas des Béalières, on ne voit que lui dans un massif à mi-ombre. 

‘Murakumo Nishiki’ : « belle variété aux feuilles vert clair variablement marquées de vert foncé «  (Cédric Basset, AOBA)

Fatsia Spider's Web
©Isabelle Morand
Fatsia polycarpa
©Cédric Basset / AOBA

À l’intérieur aussi

Fatsia japonica est également une très bonne plante d’intérieur. Attention, il peut devenir volumineux ! Il faut le placer à un endroit lumineux, sinon il va développer son tronc au détriment de ses feuilles et c’est plutôt laid ! À contrejour, les feuilles sont superbes. 

Prévoyez un contenant assez grand. Drainez bien le fond. C’est une plante qui a besoin d’humidité en intérieur. Placez donc le pot dans une soucoupe emplie de billes d’argile, et maintenez ce lit de billes humides en permanence. Donnez-lui régulièrement de l’engrais « plantes vertes ». 

Comme bon nombre de plantes d’intérieur, le faux-aralia est sensible aux araignées rouges, aux cochenilles. 

Ou alors essayez Fatsia polycarpa

Le fatsia de Taïwan pousse moins haut que le F. japonica, pas plus de 2 m de haut. Chaque feuille, d’un vert bien vif, compte entre 9 et 13 lobes. Comme son cousin japonais, ce feuillage est persistant et ses fleurs nectarifères. Il a besoin d’un sol toujours frais. Culture possible au jardin ou en pot. Rusticité : – 12°C.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Fatsia japonica
Share via
Copy link
Powered by Social Snap