Charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique

Charte pour un journalisme à la hauteur de l'urgence écologique

À l’heure de la sixième extinction, alors que nous constatons autour de nous l’effondrement de la biodiversité, que le climat s’affole, que les forêts brûlent et qu’ailleurs des inondations emportent la vie sur leur passage, certaines pratiques journalistiques surprennent. C’est pourquoi, chez Hortus Focus, nous avons signé cette charte des deux mains !!!

Le journalisme de détournement

Ainsi a t-on pu voir s’afficher des images d’enfants s’ébattant joyeusement dans l’eau pour illustrer des vagues de chaleur mortelles.

On peut toujours voir et entendre des intervenants dont le discours minimise les enjeux et les risques, voire même distillent des informations très approximatives. La surprise vient du fait qu’ils ne sont fréquemment ni interrompus, ni contredits.

L’urgence écologique est de fait atténuée, voire niée.

Enfin, s’il est simple de parler des “petits gestes” sans les lier ni aux causes, ni aux grands pollueurs, il est néanmoins indispensable de remettre les responsabilités à la bonne place.

Que dire des tentatives de décrédibilisation ?

Les journalistes qui écrivent, filment, causent de l’urgence écologique sont souvent désignés comme des “journalistes engagés”. Un sous-entendu de dogmatisme n’est jamais à exclure dans cette volonté de présenter cette information comme partisane.

Or, le GIEC ou l’ONU ne sont pas des organismes inutilement alarmistes et le 10 septembre dernier, Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU parlait de suicide collectif dans les colonnes de l’Obs, face à l’indifférence du monde.

Quand on oublie l’urgence écologique

Certaines rédactions font l’impasse sur la thématique. Certaines rédactions se privent des voix de journalistes qui peuvent rendre désirable un avenir plus végétal.

Et le jardin est un des éléments de plaisir auquel nous croyons chez Hortus Focus. Parce que si nous connaissons l’urgence qu’il y a à opter pour la sobriété, nous savons qu’elle doit s’accompagner de bonheur.

Megan Cope -Untitled - 2021
Megan Cope -Untitled - 2021 ©Isabelle Vauconsant

Soyons clairs

Le GIEC invite très clairement les journalistes à prendre leurs responsabilités en écrivant que « les réseaux sociaux et les médias peuvent avoir un impact significatif pour faire progresser la conscience climatique et la légitimité des actions engagées ». Les journalistes « cadrent et transmettent les informations sur le changement climatique. Ils ont un rôle crucial dans la perception qu’en a le public, sa compréhension et sa volonté d’agir ».

L’urgence climatique est donc un enjeu fort en matière d’information.

Hortus Focus, un mag en ligne conscient

Hortus Focus prend ses racines dans la terre de jardin. Nous vous offrons, chaque jour deux articles depuis 7 ans. Nos sujets sont le jardin, ses techniques et ses pratiques, les plantes et ceux qui les produisent : les pépiniéristes. Nous avons aussi exploré le patrimoine végétal en France et au-delà. Enfin, la perte de biodiversité et son corollaire direct, le climat, nous préoccupent très naturellement.

Le monde humain est en danger et il est impensable de renoncer à le sauver !

Pour que chacun pense librement

Pour que chacun d’entre vous puisse penser et agir librement, l’information doit être de qualité, c’est-à-dire vérifiée par les journalistes. C’est le résultat d’un travail qui doit établir les liens qui existent dans toute la complexité du Vivant parce qu’ils permettent de comprendre l’urgence écologique.

Voilà ce qui a conduit les journalistes d’Hortus Focus à signer la Charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique, élaborée par un collectif de journalistes.

Ce travail de plusieurs mois a été validé par des centaines de membres de la profession, et est soutenu par des membres de la communauté scientifique qui travaillent sur le sujet. Un site internet dédié a été lancé pour permettre à tous les journalistes qui le souhaitent de s’emparer de la Charte et de l’insuffler au sein de leurs rédactions, afin d’appuyer le besoin de formation des journalistes sur les enjeux écologiques et sociaux du XXIᵉ siècle.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap