Panorama des livres de saison

Panorama des livres de saison
©Isabelle Vauconsant

Avec les beaux jours qui ne sauraient tarder, nous vous offrons quelques pages bien choisies pour jardiner et faire des choix de plantes. Et aussi, nous vous invitons à la découverte, à la rêverie ou à la réflexion autour des grands sujets qui touchent au Vivant. Livres à feuilleter, à dévorer ou à apporter sur une chaise longue…

• Faire avec la nature, plutôt que contre elle • 

Après “Dingue de plantes”, Didier Willery se préoccupe des aléas climatiques, dégradation des sols, invasions parasitaires. Les jardiniers ne peuvent plus ignorer ces nouvelles données. Le livre se propose d’aider à la création d’un jardin-cocon, véritable refuge pour le jardinier et la biodiversité, où les alliances végétales, inspirées de la nature, composées de végétaux adaptés à leur milieu et correctement assemblés, se développent et se régénèrent pratiquement toutes seules.

Cela commence par mieux comprendre son jardin : le sol, les microclimats, la nature, où les plantes poussent naturellement les unes avec les autres. Puis, l’auteur nous convie à adapter nos pratiques avec des techniques et des gestes revisités pour optimiser la reprise, la croissance et le développement des végétaux, et donc leur résistance aux aléas climatiques.

Livre : Créer son jardin résilient par Didier Willery
Didier Willery • Éditions Ulmer • 550 illustrations - 256 p. • 28 €

Faire autrement

C’est la révolution pour les (mauvaises) habitudes en revenant aux principes fondamentaux. Retour aux réflexions de la permaculture qui évitent souffrances les physiques pour le jardinier, et aussi les pollutions et dégradations du Vivant. L’union fait la force et la coopération est naturelle pour le végétal, mais aussi l’animal. Retrouver  les chemins de la coopération rend le jardin résilient. Et comme Didier Willery est un vrai jardinier, il propose des associations, des idées à réaliser dès maintenant.

• Bien manger, ça se cultive ! • 

Un potager haut en couleur
Un potager haut en couleur • Lola Périer • Éditions Marabout • 192 p. • 25€

Toute la pêche de Lola Perier est là ! Son envie folle de passer d’ex-mannequin à maraîchère contre toute attente, son amour des saveurs du jardin et sa volonté d’en faire un métier. Elle partage ses découvertes, ses expériences, des astuces avec une générosité non feinte.

“Si vous en avez la possibilité, cultivez vous-même vos fruits et légumes, que ce soit dans votre jardin, sur un balcon de 5 m2 comme le fait Valéry Tsimba (dont je vous invite à lire le livre, Mon balcon nourricier en permaculture, Ulmer, 2021), dans des potagers partagés, sur les toits des villes, dans les écoles, etc. Il est temps de se réapproprier chaque espace disponible en ville. Ces quelques plantes qui pousseront seront source de joies… et d’économies. C’est aussi en mettant les mains dans la terre qu’on se sensibilise au vivant, comme l’expliquent si bien Jean-Martin Fortier et Marie-Claude Lortie dans L’avenir est dans le champ (Éditions La Presse, 2019) : pourquoi ne pas commencer par le radis, qui ne réclame aucune exigence ni expertise ?”

• Faites la cour à la vie ! • 

Un vrai guide pratique pour tout citadin désireux de transformer une cour triste ou gazonnée en un jardinet riche de diversité végétale. Jardiniers expérimentés ou débutants, tout le monde y trouvera de bonnes idées et de bons conseils. Christelle Guibert vous convie à l’observation des plantes, de l’ensoleillement, du sol, de l’eau, du vent… Elle vous recommande les outils essentiels et suffisants, vous aide à choisir les plantes les mieux adaptées et à dessiner le jardinet. Puis, elle vous tient la main pour le choix et l’installation de votre système d’arrosage, pour l’entretien au fil du temps.

Un guide pour réussir et prendre plaisir !

De la cour au jardin
Christelle Guibert • Écosociété éditions • 150 p. • 25€

• Prenez-en de la graine ! • 

De la plante à la graine
Sigrid DRAGE • Éditions Ulmer • 240 illustrations • 240 p. • 29,90€

Rétablir les cycles du vivant, économiser les ressources, préserver les variétés rares, c’est la révolution de la multiplication des plantes pour la diversité végétale. Produire ses graines et multiplier ses plantes est une des façons les plus économes et les plus efficaces de développer la biodiversité, et aussi de la préserver.
Sigrid Drage, docteur en écologie, forte de son expérience à la tête de  la ferme Sonnentor en permaculture, nous livre toutes les clés pour créer son éco-système comestible.

• À la dure ! • 

Cultivez des légumes sans eau
Christine Weidenweber • Éditions du Rouergue • 192 p. • 23€

Le stress hydrique est la préoccupation de tous les jardiniers aujourd’hui. Cultiver à l’économie est une nécessité quant à la ressource en eau. Cela repose sur les bons choix de végétaux, les bonnes pratiques et une capacité d’observation régulière.

L’auteure vous guide de façon très pratique. Le sol, les ravageurs, les traitements, les semis et plantations, les calendriers… tout y est !

• On sème ❤️ • 

Semer, rien de plus simple, sauf qu’il faut réunir dans de bonnes conditions une graine, un sol, de la lumière et de l’eau. Juste ce qu’il faut, ni trop ni trop peu. Et toutes les graines n’ont pas les mêmes exigences !

Dans ce livre, Elise Ruiba transmet son savoir-faire et guide le lecteur à chaque étape, du choix des graines jusqu’au repiquage des plants. Bonnes cultures !

Semez ce qu'il vous plait
Elise Ruiba • Éditions du Rouergue • 160 p. • 21,80€

• La vie, c’est les autres ! • 

Pour un jardin vivant
Stéphanie Dessy • Éditions du Rouergue • 152 p. • 22€

Imaginer, planifier, créer, rien ne vous empêche de dessiner le jardin de vos rêves. Mais n’oubliez pas les autres occupants, car ce sont eux qui lui donnent la vie la plus luxuriante. Laissez la plus large place au végétal (oubliez les cailloux en trop grande quantité) et à la petite faune du sol, aux oiseaux, aux pollinisateurs et à tous les insectes. Ils vous protègent des ravageurs et vous permettent de laisser émerger un havre de paix.

• Secrets d’insectes •

Métamorphoses - Les mystères d'une vie d'insecte
Monique Berger • Éditions Delachaux et Niestlé • 210 p • 35,50€

Avec plus de 500 très belles photographies, Monique Berger, photographe passionnée d’entomologie, nous initie aux mystères de la métamorphose, à son importance, et nous entraîne dans de belles histoires d’insectes. Cet ouvrage magistral, grand format, est l’œuvre posthume de l’auteure, décédée en juillet 2023. Une larve à l’allure de minuscule monstre préhistorique dévore un puceron et une coccinelle s’envole. Une chenille mange des feuilles d’ortie tandis qu’un papillon se pose sur une fleur. Dans l’eau, une larve tente d’attraper un têtard alors qu’au-dessus, sur une tige, une libellule laisse sécher ses ailes. Vous ne vous lasserez pas de feuilleter le livre de cette histoire qui rythme la vie de nombreux insectes.

Monique Berger est également l’auteure de Découvrir les abeilles sauvages  (Delachaux et Niestlé, 2022) et Le jardin secret des insectes  (Ulmer, 2014).

• L’esprit des abeilles •

Les abeilles que nous connaissons le mieux sont celles qui fabriquent ce miel dont nous sommes friands.  Et c’est de celles-là que traite ce livre. Apis mellifera est une des rares abeilles qui vit en société et donc organise le collectif. Comme nous, l’abeille est capable de gérer le quotidien avec efficacité, de faire des choix, d’organiser des consultations avant les décisions importantes. Comment communique-t-elle avec ses semblables ? Comment la colonie réfléchit-elle collectivement ? La Vie secrète des abeilles est le récit d’une vie à la fois modeste et extraordinaire, discrète et captivante, décrite simplement par un apiculteur passionné nous invitant à entrer à sa suite dans cet univers complexe et insoupçonné.

Toutefois, il existe près de 1000 espèces d’abeilles en France et le double en Europe. La plupart sont solitaires. Toutes sont essentielles à notre vie sur terre.

La vie Secrète des abeilles - l'esprit de la ruche
Jean Meurisse • Éditions Delachaux et Niestlé • 224 p. • 22,90€

• Le sol sens dessus dessous •

Atlas français des Champignons du sol
Atlas français des Champignons du sol • Christophe DJEMIEL • Sébastien TERRAT • Samuel DEQUIEDT • Pierre-Alain MARON • Claudy JOLIVET • Lionel RANJARD • Biotope / Publications scientifiques du MNHN • 304 p. • 35€

Les chercheurs spécialistes de l’écologie microbienne de l’unité mixte de recherche « Agroécologie », rattachée à l’INRAE Bourgogne Franche-Comté, ont inventorié les champignons des sols grâce aux techniques de séquençage génétique. Ils présentent la composition, l’organisation et la répartition des réseaux mycéliens des sols, et nous ouvrent une fenêtre sur un monde méconnu et fascinant.

Venant compléter l’atlas français des bactéries du sol, cet ouvrage constitue une avancée dans la connaissance des sols et de leur fonctionnement. Il participe à une dynamique générale qui vise à relever le défi de la conservation des sols au cours des prochaines décennies.

[…] Une meilleure connaissance des habitats pour un groupe d’organismes donné permet une meilleure connaissance de leur écologie, mais aussi de mieux les protéger. En effet, c’est par la préservation des habitats que nous pourrons protéger leurs habitants. La connaissance des habitats est donc indispensable pour développer des politiques efficaces de conservation de la biodiversité à grande échelle. Les habitats bactériens des sols français ont été définis en 2018 dans l’Atlas français des bactéries du sol et ceux des champignons sont définis dans le présent Atlas. La France reste donc à ce jour le premier pays à déterminer les habitats microbiens du sol à l’échelle de son territoire national et possède donc tous les outils pour définir une politique de protection de la biodiversité de ses sols. […]

• Sauvages et précieuses •

L'art de la cueillette
François Couplan • Éditions Les Liens qui Libèrent • 416 p. • 24€

Depuis que l’homme marche sur deux pattes, il se nourrit de plantes sauvages. Le progrès économique et social, en nous mettant à distance de la nature au motif du confort, a méprisé ces plantes au profit de celles qui se cultivaient. Aujourd’hui, il apparaît à l’analyse que leur valeur nutritive a été largement sous-estimée. Non modifiées par l’agriculture, elles regorgent de nutriments essentiels pour notre santé.

François Couplan, ethnobotaniste, a une longue expérience et une profonde passion pour les plantes. Il publie ce livre pour nous expliquer concrètement comment lire la nature et procurer à notre organisme les nutriments indispensables à une bonne santé. Une fois commencé, vous ne le lâcherez pas. Activité résolument moderne, se nourrir de plantes sauvages en complément des produits de la culture est aussi une invitation à repenser notre lien avec la nature, à nous faire du bien et à édifier un avenir sain et durable.

• Ne pas se résigner •

Jardiner dans les ruines - Quels potagers dans un monde toxique ?
Bertille Darragon • Écosociété • 384 p. • 25€

Le jardin, ce cocon dont rêvent les citadins trop heureux d’accéder au plaisir dans un monde en plein bouleversement. Mais ce cocon, le potager, n’est pas coupé du monde. Que ce soit par les airs, les eaux ou le sol, il subit les assauts toxiques de nos modes de vie industriels, qui ont introduit dans l’environnement toute une série d’entités nouvelles issues de la chimie, du « génie » génétique ou de l’extraction.

Jardiner dans les ruines est à la fois un essai sur les principaux contaminants de nos jardins et un manuel pour composer avec notre héritage toxique. Il expose les enjeux écologiques posés par chaque grande famille de contaminants (ozone, dépôts acides, métaux lourds, HAP, pesticides, OGM, plastiques, nanomatériaux, médicaments, radionucléides) et nous indique comment limiter les dégâts sur nos plantes légumières à travers une série de questions très concrètes : comment se passer de plastique ? faut-il essayer de modifier le pH de son sol ? Tuer les limaces ?

Bertille Darragon fournit une mine d’informations qui nous invitent ultimement à l’action collective et politique. Elle offre un remède à la résignation et au repli sur soi que peut provoquer l’angoisse de l’effondrement écologique.

• Mais pourquoi ?! •

Glissement de terrain
Ève Charrin • Bayard éditions • 240 p. • 19€

Pourquoi continue-t-on à bétonner des jardins, à détruire des jardins nourriciers pour y construire des équipements de loisirs (un spa, un solarium) ? Le dérèglement climatique est désormais un fait scientifique et non une opinion, et pourtant les collectivités locales comme les gouvernements ne parviennent pas à renoncer à leurs vieux projets. Des équipes se sont mobilisées pendant plusieurs années et donc une mécanique absurde est à l’œuvre, qui ne sait pas tenir compte de la réalité présente.

Ève Charrin se donne ici pour mission de comprendre et de démêler les mécanismes aveugles qui ont failli recouvrir de béton des jardins verdoyants, situés à proximité du périphérique parisien. Au fil de son récit, jardiniers en colère, militants déterminés, responsables institutionnels ambivalents prennent chair sous nos yeux. Une narration alerte et sensible qui offre une critique éclairée d’un projet d’artificialisation des sols comme il en existe de nombreux sur nos territoires.

• Titre •

Comment mieux habiter notre monde ? Comment mettre fin à une exploitation délétère et retrouver une relation à la nature, en renonçant aux préjugés ? Avec humour et bienveillance, le biologiste et naturaliste Marc-André Selosse déconstruit les préjugés qui nous ont empêchés de comprendre la nature (y compris humaine) et d’ajuster nos actions en conséquence. Il nous montre de plus près ce monde que nous pensions connaître, en contant les histoires des microbes, des plantes et des animaux qui nous entourent depuis fort longtemps. Propriété des plantes, compétition naturelle, autonomie, équilibres naturels, séductions humaines et parades animales, mais aussi absence d’intentionnalité du Vivant…

La lecture de ce livre met en joie, comme cette relation apaisée au monde qui nous accueille. Pétillant comme son auteur, malin et ouvert sur une multiplicité de pistes, ce livre est un vrai enrichissement pour tout un chacun ; une façon de mieux réfléchir !
Au fil de cette odyssée, profondément humaniste, se dessinent avec clarté l’essence et l’espoir de nos vies : notre lien aux vivants, qui pourrait nous sauver de nos errements.

Nature et préjugés - Convier l'humanité dans l'histoire naturelle
Marc-André Selosse • Éditions Actes Sud • 448 p. • 25€

“Pourquoi nous étions-nous tant coupés ? Coupés du Monde et de la Vie ? Il est des ouvrages qui vous enfantent, ou vous réenfantent. Celui que vous avez entre les mains est de cette sorte rare.”
Erik Orsenna

• Au bonheur des arbres •

Un naturaliste sur le toit de la forêt - Francis Hallé raconté par Alexis Jenni
Alexis Jenni • Éditions Paulsen • 192 p. • 21€

“Les racines ne sont pas le passé, mais le présent de l’arbre sans cesse en train de se construire.”

Ce qui rassemble Alexis Jenni et Francis Hallé, c’est leur grand amour des arbres et des forêts. Ensemble, ils partagent un même enthousiasme pour les sciences et un même émerveillement devant ses colosses doux et puissants que nous ne traitons pas avec tous les égards qu’ils mériteraient. Le premier est romancier, le second botaniste. Le premier prête sa plume pour un hommage aussi vibrant que vivant au second.

Allongez-vous sur une chaise longue et dégustez la vie particulièrement romanesque de Francis Hallé. Suivez la plume d’Alexis Jenni jusque dans la canopée des forêts tropicales. Suivez-la jusque dans la tête d’un Francis Hallé qui mène une réflexion profonde sur notre rapport au Vivant et sur son propre statut de naturaliste.

• Laisser l’imagination prendre le pouvoir •

Les deux auteurs se penchent sur le débat mondial qui joue l’avenir des humains sur la planète. Ils font l’état des lieux des forces en présence, constatent les risques que pose le système actuel. Il s’inquiète du dépassement de tous les conservatismes qui, somme toute, s’ingénient à défendre une situation extrêmement récente (moins de deux siècles).

Ils proposent une alternative qui cherche ses sources du côté des cultures autochtones, des réflexions autour de la décroissance, via une sobriété choisie et la détermination des biens communs. L’imagination est à l’œuvre pour réinventer de nouvelles formes d'”habiter la terre”, sans retour vers le passé, mais dans une sobriété qui nous libère du joug du marketing. Pour eux, une approche réaliste, mais plus radicale, révolutionnaire, s’avère nécessaire, dépassant les alliances avec la mondialisation capitaliste et la dichotomie humain-nature.

Le Vivant et la révolution
Bram BÜSCHER et Robert FLETCHER • Éditions Actes Sud • 336 p. • 23€ • Suivi d’un entretien avec les auteurs réalisé par Antoine Chopot.

• La complexité est un fait •

La méthode de la méthode
Edgar Morin • Éditions Actes Sud • 400 p. • 24,50€

À 102 ans, le philosophe et sociologue  Edgar Morin a fait paraître un ouvrage égaré il y a 40 ans, La Méthode de la méthode. Il vient mettre un terme à La Méthode, son œuvre maîtresse, dont les six tomes sont parus au cours des 30 ans de sa vie de chercheur.

“Le cosmos s’organise en se désorganisant, ses formes sont issues de la déstructuration, du chaos, des cataclysmes, des interactions désordonnées et aléatoires. Destruction et création s’entremêlent, se combattent et s’entre-fécondent pour produire le devenir du cosmos, mais la vie demeure fragile, précaire, jamais confirmée dans son propre avenir.”

La complexité comme rigueur

“Je suis arrivé à la conviction qu’en dehors de la complexité, il n’y a qu’automutilation, mutilation d’autrui, mutilation du réel. L’incapacité à accepter la complexité de la réalité conduit non pas à l’irréalité, mais à la simplification forcée de la réalité.
La complexité est aujourd’hui la vertu révolutionnaire.
La révolution qui simplifie la lutte, qui simplifie le modèle, qui simplifie la solution, et qui manichéise tout ce qu’elle touche est réactionnaire.”

“J’ai écrit ce texte dans les années 1983-1984, dans un petit port de la Côte d’Azur dont j’ai oublié le nom. Mon idée était de faire le troisième et dernier volume de La Méthode. Mais les choses ont pris un autre tournant, ce projet est tombé dans l’oubli et j’ai fini par perdre le manuscrit…”

• La République et l’écologie •

Ce quatrième numéro de la revue Propos réunit des contributions éclairantes des personnalités qui sont intervenues lors d’une journée de colloque organisé par l’Institut Cité Écologique en partenariat avec le sénateur Daniel Breuiller en mars 2023, à Paris.

À l’heure du bouleversement géopolitique mondial où s’accumulent les crises et les records historiques liés au dérèglement climatique et au déclin de la biodiversité, engager les changements dans la conduite du pays, repenser ses institutions, les projeter au sein de l’Union européenne et agir concrètement contre les dominations n’est plus optionnel.

Dans ce nouveau numéro, Lisa Belluco, Daniel Breuiller, Marine Calmet, Carolina Cerda-Guzman, Jean De Munck, Meryem Deffairi, Claire Dehove, Cécile Duflot, Sophie Gosselin, Olivier Hamant, Karim Lapp, Céline Marty, Valérie Masson-Delmotte et Chiloé Ridel contribuent à poser de nouveaux jalons vers cette révolution écologique.

Propos pour une république écologique ou la révolution écologique de la république
Collectif péfacé par Valérie Masson-Delmotte • Éditions Les Petits matins • 12€

• L’urgence face à la démocratie •

Déclarer l'état d'urgence climatique
Aurélien Boutaud • Éditions Rue de l'Échiquier • 96 p. • 12€

Aurélien Boutaud est chercheur. Il est docteur en sciences de la Terre et de l’environnement, consultant indépendant et chercheur associé à l’UMR 5600 Environnement Ville et société du CNRS. Il accompagne depuis plus de quinze ans les acteurs publics dans la mise en œuvre de politiques de transition écologique. Après l’empreinte écologique et les limites planétaires, il publie Déclarer l’état d’urgence climatique – Et s’il était trop tard pour la transition ?

Parce que l’urgence climatique n’est ni une opinion, ni le slogan d’une bande d’allumés, mais une réalité validée par un consensus scientifique non discutable.

Aujourd’hui, il constate que l’humanité fait face au plus grand péril auquel elle ait jamais eu à se confronter. Et, selon lui, il nous faut sortir de l’apathie, prendre toute la mesure de la gravité inédite de la situation et apporter les réponses radicales qu’elle exige. Alors, déclarons l’état d’urgence et sauvons ce qui peut encore l’être. Et à ceux qui prétendent que cela ne serait pas démocratique, l’auteur affirme qu’il n’y aura pas de démocratie possible dans un monde en ébullition. Une position largement contestée, mais argumentée.

• Désobéir pour agir •

Henry David Thoreau (1817-1862) est une figure du combat mondial pour l’émancipation. Théoricien de la désobéissance civile, il est également connu pour avoir vécu et pensé un rapport à la nature d’une modernité confondante. Dans son célèbre livre Walden, il narre son quotidien partagé entre culture de la terre, lecture, écriture et promenade en forêt, appliquant avant l’heure les principes de la sobriété volontaire. Mais cet idéal ne l’a pas rendu indifférent aux injustices de son temps, bien au contraire, à commencer par l’esclavage vis-à-vis duquel aucune compromission n’est à ses yeux tolérable.

Il renvoie à des registres de mobilisations variées allant du refus d’appliquer la loi à celle de la transgresser voire à l’interpeller pour montrer son caractère injuste. Et pour l’essayiste Pierre Madelin qui éclaire la vie de Thoreau et son étincelante actualité, une écologie qui ferait abstraction des luttes sociales, n’en est pas une.

Ce livre, comme les précédents, mérite lecture, car il contribue à enrichir et ouvrir des pistes de réflexions dans un monde d’une grande complexité.

Henry David Thoreau & le choix de la désobéissance
Pierre Madelin • Éditions le Passager Clandestin • 128 p. • 12€

• Géo, histoire et poésie • 

France du Sud - Carnets de nature
Jacques Féniès • Les Éditions Baudelaire • 538 p. • 27€

Jacques Féniès, occitan et médecin albigeois, passionné d’histoire, de géographie et d’Occitanie vous entraîne dans son sillage, de long en large et de haut en bas. Il vous conte et vous raconte sa région, grande et petite histoire, et vous ouvre les yeux sur les paysages qu’il aime tant. Il chante la langue d’Oc et ses poèmes, et les loups, et les ours…

Ce livre est un merveilleux compagnon de route, ou bien une machine à rêver… c’est comme vous voudrez.

• Santé et savoirs ancestraux • 

Dans ce livre, l’auteure, botaniste, biochimiste clinique et autrice de renommée internationale, nous invite à combiner connaissances anciennes et traditionnelles et science moderne pour construire une vie saine et douce. Elle nous propose  de revenir à l’essentiel et de délester nos vies de ce qui les encombre pour une sobriété choisie et heureuse. Elle aussi, nous encourage à recréer un lien nouveau et équilibré avec la nature.

Comme une grand-mère bienveillante, elle nous enseigne une alimentation bénéfique pour la santé. Elle nous conseille pour l’entretien raisonnable de la maison, le soin à apporter aux animaux comme aux humains. Elle nous réconcilie avec le sommeil comme avec l’activité physique. Et comme elle ne manque pas d’humour, cette lecture est un très bon moment.

La vie douce
Diana Beresford-Kroeger • Tana éditions • 256 p. • 19,90€

• Se réinventer • 

Le fermier des océans
Bren Smith • Éditions L'arbre qui marche • 320 p. • 21,90€

Bren Smith a passé la première partie de sa vie à détruire les océans et la seconde à les reconstruire. Né à Terre-Neuve au Canada, il quitte l’école pour travailler dans un hôpital, puis devient pêcheur en Alaska. Il passe des années à écumer l’atlantique nord et le détroit de Béring dans des bateaux de plus en plus gros en compagnie de marins du monde entier. Au début des années 1990, le nombre de morues tombe à 1 % de son niveau originel, et le gouvernement canadien impose un moratoire sur la pêche. Bren Smith change de voie, essaye l’aquaculture, fonde successivement deux fermes océaniques emportées par des ouragans, avant de trouver un modèle régénératif et équitable à base de fermes d’algues et de coquillages qui deviendra l’organisation GreenWave.

Suivez ses aventures rocambolesques qui conduisent ce pêcheur devenu fermier à vivre aujourd’hui en harmonie avec la mer et à être l’un des pionniers de la protection des océans.

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

61 Shares 690 views
Share via
Copy link