Ne taillez pas vos haies, protégez les oiseaux !

Haies dans le Morvan
Morvan ©Isabelle Vauconsant

Les oiseaux font leurs nids… L’OFB (Office français de la biodiversité), préconise de ne pas tailler les haies ni de couper les arbres entre le 16 mars et le 15 août. Devant l’effondrement de la biodiversité et la disparition inquiétante des populations d’oiseaux dans presque tous les territoires habités de France, il est urgent de changer nos habitudes.

Les oiseaux, mais pas seulement !

En France, depuis les années 1950, 70 % du linéaire de haies a disparu. Même les régions bocagères ont subi les assauts du remembrement. Pour laisser passer les machines, pour “faire propre”, on a coupé à outrance. Pourtant, les haies ont de multiples fonctions et sont les championnes de la biodiversité.

Oiseau : Colibri dans une haie
Colibri ©joshua-j-cotten-unsplash

“Elles hébergent de nombreuses espèces végétales et animales. Quand elles sont bien gérées, elles peuvent accueillir jusqu’à 35 espèces de mammifères, 80 espèces d’oiseaux, 8 espèces de chauves-souris, 15 espèces de reptiles-amphibiens ou 100 espèces d’insectes. D’où l’importance d’avoir des haies hautes, larges et reliées entre elles.” C’est ce qui constitue, entre autres, les corridors écologiques.

Dans la haie, des oisillons dans le nid
©42-north-unsplash

Pour les agriculteurs

  • Elles protègent les cultures contre le vent.
  • Les haies contribuent au bien-être des troupeaux, en particulier en périodes de fortes chaleur.
  • Le développement racinaire permet de lutter contre l’érosion des sols.
  • Elles fournissent du bois ou des litières et constituent ainsi un complément de revenu.
  • Leurs branches offrent un refuge et une alimentation riche aux auxiliaires de cultures et aux pollinisateurs…

La Politique Agricole Commune (PAC) leur interdit de couper les haies du 16 mars au 15 août.

Pour les jardiniers

Les haies créent des espaces différenciés au jardin et protègent des regards indiscrets. Elles sont aussi et surtout l’assurance d’un jardin très vivant, très joyeux et riche.

Selon Noé-Conservation, les jardins français couvrent plus d’un million d’hectares. Par les temps qui courent, on comprend bien quelle peut être l’importance de l’action de toutes les jardinières et de tous les jardiniers du pays pour enrayer le déclin !

Ne pas tailler les haies, c’est contribuer chacun à son échelle à l’amélioration pour tous !

Haies et Bois mort pour la biodiversité
©Isabelle Vauconsant

Un enjeu majeur

32 % des espèces d’oiseaux nicheurs sont menacées d’extinction selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

De plus, de nombreuses espèces que l’on trouve dans les haies sont protégées.

Quand et comment tailler les haies
©OFB

L’OFB rappelle

il n’est absolument pas nécessaire de tailler ou élaguer chaque année une haie. Il est aussi indispensable d’adapter le matériel utilisé au besoin d’entretien de la haie, de sa conformation et de ses essences, en évitant absolument le broyeur à marteaux et l’épareuse dès lors que l’intervention porte sur des branches de plus de 4 cm de diamètre.

Conservez les arbres morts, il sont vivants !

Outre les oiseaux, les vieux arbres, même morts, hébergent souvent des chauves-souris et des insectes protégés comme le Grand Capricorne, la Rosalie des Alpes ou le Pique-prune.

Le savez-vous ?

La destruction, l’altération ou la dégradation d’habitats d’espèces protégées constituent un délit.

Haies pour la biodiversité
©Isabelle Vauconsant

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

219 Shares 3.6K views
Share via
Copy link