Peucedanum japonicum – Bangpung de Corée ou du Japon

Karimitsu

Si vous cherchez ce céleri, vous ne le trouverez que dans une pépinière en France, chez Sylvain Mabon et ses pépinières Indigènes. Le début d’une belle histoire pour le Peucedanum japonicum ou bangpung de Corée ? Il s’agit en effet d’un légume très intéressant dans le cadre d’un potager adapté au changement climatique. 

Mais c’est quoi ce Peucedanum japonicum ?

Les Coréens et les Japonais ont une grande culture du ramassage de plantes sauvages pour une utilisation culinaire. Le feuillage de ce céleri de Corée ressemble à celui d’une ancolie géante. Il a également la caractéristique de stocker la moindre goutte sur ses feuilles. C’est une ombellifère à courte floraison qui, adulte, mesure environ 80 cm.

©Gyro
©Gyro
©Daderot / Wikimedia
©Daderot / Wikimedia

Les atouts du céleri de Corée

  • Il se cultive très facilement au potager en plein soleil, même en sol sec.
  • Il résiste très bien à la sécheresse, car son pied a la particularité d’être entouré d’une sorte de « film » comme le font les palmiers pour lutter contre la chaleur et les rayonnements du soleil. 
  • On peut le cultiver dans de nombreuses régions, car il affiche une bonne rusticité.
  • C’est un légume qui peut facilement être cultivé en bord de mer aussi. 

Pourquoi les Coréens et Japonais en sont-ils fans ?

Ils considèrent le Peucedanum japonicum comme un alicament. Il préviendrait dans la prévention des maladies respiratoires, les maux de gorge et aurait des vertus anti-inflammatoires. Sa consommation est donc très fréquente. 

Bangpung
Bangpung

Comment cuisiner le céleri de Corée ?

Le goût est plus floral qu’anisé. 

On consomme les jeunes pousses comme des pousses de céleri. On les fait sauter pour les déguster encore un peu croquantes, comme le font les Coréens, avec des nouilles. 

Les jeunes pousses se dégustent également crues, découpées en petits morceaux et ajoutées à du yaourt par exemple. 

Les Coréens le dégustent aussi en kimchi. Ce plat traditionnel se compose d’un mélange de piments, d’ail, de gingembre et de légumes variés parmi lesquels le Peucedanum japonicum. Le tout est mis dans de la saumure et laissé à fermenter pendant plusieurs semaines avant d’être dégusté. Une espèce de choucroute à la coréenne ! 

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

113 Shares 968 views
Share via
Copy link