Depuis 20 ans, Doullens, dans la Somme, abrite deux murs végétaux. Créées par le botaniste Patrick Blanc, ces curiosités verticales sont à admirer dans la citadelle. 

On connait ses réalisations parisiennes, l’oasis d’Aboukir, les Quatre Temps à La Défense et la plus emblématique au musée du quai Branly. Mais connaît-on vraiment l’ensemble de son travail ?

L’une des premières réalisations de Patrick Blanc est installée dans la Somme, à Doullens. Deux murs végétaux conçus en 1997 à l’occasion des 10 ans des Journées doullennaises des jardins d’agrément.

Deux murs, deux ambiances, l’une à base de plantes tropicales, l’autre à base de plantes endémiques, présentés par Jean-Claude Marzec, organisateur de la Fête des plantes de Doullens.

Depuis 20 ans, soigneusement entretenus par les membres de l’association, ces deux structures en acier inoxydable drapées de feutre, vivent, évoluent et se transforment au gré des semis spontanés et de l’acclimatation des différentes variétés à ces conditions de cultures exceptionnelles.

Difficile aujourd’hui d’imaginer ce lieu chargé d’histoire sans ces deux murs végétaux…

 

Pour découvrir les réalisations de Patrick Blanc, c’est par ICI.

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial