Après les tulipes et avant les roses, les iris font leur show ! Pour la deuxième année, sept jardins et deux producteurs proposent un circuit floral certes éphémère, mais totalement enchanteur. Un itinéraire à suivre en région Centre – Val de Loire pendant tout le mois de mai.

©J.Puyo / Orléans Métropole

Parc Floral de la Source, à Orléans

On y plonge dans une “mer bleue” d’Iris germanica. Toutes les nuances de bleu sont représentées dans un dégradé allant du blanc bleuté au bleu violacé. Le Parc Floral héberge par ailleurs la Collection Nationale d’iris remontants (90 variétés de différents coloris) qui offriront une seconde floraison entre fin août et fin octobre. 

Plus d’infos ICI ! 

Domaine de Morchêne, à Saint-Cyr-en-Val 

Ce parc de 68 hectares aux arbres centenaires accueille une collection d’iris agréée par le CCVS (Conservatoire des collections botaniques spécialisées). Les 446 taxons, installés devant le château, sont issus de la collection du Parc Floral de la Source et ont été transférés en 2007. Les 2000 iris sont plantés de chaque côté d’un cheminement sinueux original. Si un iris vous tape dans l’œil, vous retrouverez facilement son nom : chaque taxon est numéroté et à un grand panneau les répertorie. 

Plus d’infos, ICI !

Le Jardin de Marie, à Neuilly-en-Sancerre

Ils surgissent aux détours des sentiers, unis, bicolores, barbus… Des friandises florales dans un jardin labellisé Remarquable en 2017. Une récompense méritée pour ce jardin aussi généreux que sa propriétaire, Marie Marcat. Coloriste fabuleuse, Marie a créé de rien un formidable espace où les vivaces, les rosiers, les graminées, les magnolias… et les iris composent un tableau d’une exceptionnelle harmonie. 

Plus d’infos, ICI !

 

©Parc et château de Pesselières

Parc et Château de Pesselières, à Jalognes

L’ancienne demeure des Maréchaux héréditaires de Sancerre trône dans un parc romantique, traversé par une rivière. Un superbe but de promenade pour découvrir le labyrinthe en charmilles, des topiaires, des arbres remarquables ainsi qu’une belle collection d’iris, plantés en bordure du cours d’eau et à l’entrée du jardin clos. À noter : Fête des iris, les 27 et 28 mai dans le Parc. 

Plus d’infos, ICI ! 

 

 

Parc d’Apremont-sur-Allier

Avec un peu de chance, vous pourrez tout à la fois profiter du parfum des voutes de glycines odorantes ET profiter des premières floraisons des centaines d’iris de ce parc créé par Gilles de Brissac en 1977. Ici, les iris bordent les étangs (Iris pseudoacorus et I. sibirica) et magnifient les parterres printaniers (Iris ‘Shipshade’ et ‘Amethyst Flame’). 

Plus d’infos, ICI !

©Domaine de Poulaines

Domaine de Poulaines

Au côté des collections de Cornus, viornes, lilas… la collection d’iris intermédiaires (issus de croisements entre grands iris et iris nains, leurs fleurs sont légèrement plus petites que celle des grands iris) et celle d’iris barbus ne font pas pâle figure ! Les intermédiaires sont à admirer dans la roseraie et le long du chemin d’eau. Les barbus sont à découvrir au milieu des vivaces. 

Plus d’infos, ICI !

 

 

 

©Chaumont-sur-Loire

Domaine de Chaumont-sur-Loire

Quiconque s’est rendu en mai au Domaine de Chaumont ne peut avoir oublié cet “océan” d’iris s’étalant au pied de grands cèdres… Parmi eux figure, depuis 2013, l’iris ‘Jardins de Chaumont’ (création Richard Cayeux), aux pétales bleu lavande très pâle et sépales blancs, issue de deux variétés américaines ‘Blue Temptation’ et ‘Winterfest’. À noter : le Festival international des jardins se tient dans le parc jusqu’au 4 novembre 2018. Thème de cette édition : “Jardins de la pensée”.

Plus d’infos, ICI ! 

 

‘Libellule de Sologne’©Bourdillon

Iris Bourdillon, à Soings en Sologne

Chez les Bourdillon, on cultive les iris (mais aussi les hémérocalles et les pivoines) depuis le milieu des années 60. On hybride aussi avec succès (‘Chamois d’or’, ‘Libellule de Sologne’, ‘Crevette’, ‘Tour de France’…). Parcourir la route des iris au mois de mai, c’est l’occasion de voir les champs de culture et d’admirer iris intermédiaires, grand iris, iris remontants. En fin de mois, floraison des I. pseudoacorus, I. sibirica et I. ensata.

Plus d’infos, ICI !

 

‘As de Pique’ ©Iris Cayeux 2018

Iris Cayeux, à Gien

C’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas… Quelques chiffres cependant sur la maison Cayeux dont la réputation nationale et internationale n’est plus à faire. L’entreprise a été créée en 1892 et aujourd’hui, la quatrième génération, représentée par Richard Cayeux, est aux commandes. Le circuit floral éphémère est une formidable opportunité pour découvrir 400 variétés d’iris au centre de 20 hectares de cultures. Et jetez plus qu’un œil aux créations maison 2018 : ‘As de Pique’, ‘Chic famille’ ou ‘En Provence’…

Plus d’infos, ICI !

 

 

  • Circuit floral “La Route des Iris”, jusqu’au 2 juin. 
  • N’oubliez pas de faire tamponner votre flyer ou la copie de carte des sites visités. Pour 2 sites tamponnés, vous pourrez retirer un iris chez l’un des deux producteurs, Bourdillon et Cayeux, où l’entrée est libre. Les plantes seront disponibles uniquement sur place, chez les producteurs. 4 sites visités : 2 iris offerts !

 

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.