Envie de raisin de table ? C’est le moment de planter une vigne au jardin. Optez pour des variétés anciennes super résistantes au mildiou ou à l’oïdium. Eh oui, ça existe ! Les explications du pépiniériste Laurent Olivier qui cultive une trentaine de ces vignes.

Hortus Focus. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à partir à la recherche de ces vignes ?

Laurent Olivier. Mes clients n’étaient pas satisfaits de leurs récoltes de raisins de table. Elles étaient irrégulières, aléatoires, et ce, malgré des traitements naturels et écologiques. J’ai donc commencé mes recherches voilà une douzaine d’années. Je savais qu’il existait des vignes de table résistantes aux maladies. Et je me suis rapidement rendu compte que des pépinières travaillaient déjà avec des confrères allemands, polonais et suisses qui disposaient de ces variétés de vignes. Petit à petit, chacun m’a amené ses connaissances et ses trouvailles. Je suis parti chercher ces vignes dans des jardins et des pépinières à l’étranger. Je les ai plantées à côté des vignes de ma production qui attrapaient régulièrement le mildiou et l’oïdium. Ces vignes sont restées indemnes de toute maladie malgré cette proximité !

©Dimitri Kalioris

Qu’ont-elles de particulier ces vignes ?

Ce sont des variétés très anciennes, cultivées depuis fort longtemps. Elles ont été plantées dans un but de vinification (certaines variétés le sont encore) avant que l’on se rende compte qu’elles étaient meilleures en raisin de table.  

Le choix est-il large ?

Au fur et mesure de mes recherches, j’ai réalisé que l’on pouvait trouver de tout : du rouge, du blanc, du raisin noir, du raisin rouge, du raisin rose, des raisins dont la saveur fait penser à celle de nos muscats et d’autres à celle de nos chasselas. On a aussi des sélections sans pépins parce que si certains consommateurs apprécient les grains avec pépins, d’autres ne les aiment pas du tout.  Je sélectionne aussi des raisins qui vont mûrir de bonne heure et d’autres assez tardivement. 

Ces vignes se cultivent-t-elles en pleine terre et en pot ?

La vigne est facile à cultiver.Elle n’a pas besoin d’une terre riche ; la preuve, de nombreux vignobles sont installés dans des terres très pauvres. Ce n’est pas une plante gourmande même si on peut lui apporter du compost, une fois par an. Elle s’adapte donc à tous les types de sols et à tout type de jardin. On peut aussi la cultiver en balcon et en terrasse puisqu’elle supporte la culture en gros pot ou grande jardinière. On peut la palisser sur des treillages. Il faut simplement bien choisir sa variété, car certaines peuvent être un peu trop poussantes pour un pot. Même si on ne maîtrise pas parfaitement la taille, il est facile de couper l’excédent de branches pour que le soleil arrive bien jusqu’aux grappes.

Pourquoi enveloppez-vous les grappes ? 

Dans leur sachet d’organza, les grains sont ainsi à l’abri de l’appétit des guêpes et des frelons et cela permet de surveiller leur mûrissement.

Dans sa pépinière Les jardins d’Ollivier, à Saint-Vrain (Essonne), Laurent cultive en bio des vivaces, des arbustes, des légumes, des aromatiques et 30 variétés de vignes de table parmi lesquelles ‘Muscat Blanc’, ‘Muscat Bleu’, ‘Katharina’ ou ‘Maréchal Foch’ (goût myrtille).  

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.