Ils grimpent ou pas, ils cascadent ou pas, ils remontent ou pas… Mais certains rosiers ont un autre tour dans leur sac : on peut les utiliser en couvre-sols. Pratique pour “fixer” et fleurir un talus ou remplacer des vivaces dans un massif. Les conseils de la pépiniériste Édith Brochet-Lanvin.

Hortus Focus : un portrait express pour une utilisation en couvre-sols ?

Rosiers couvre-sols : Édith et Dominique Brochet-Lanvin

Édith et Dominique Brochet-Lanvin ©I.Morand

Édith Brochet-Lanvin (pépinière Brochet-Lanvin): ces rosiers, qui appartiennent souvent au genre Rosa polyantha, présentent des ports souples, leurs branches retombent jusqu’au sol. Ils sont capables comme la variété ‘Tapis Volant’, aux fleurs blanches et roses, de couvrir 1 à 2 m2 ! Atout supplémentaire : ils fleurissent de la fin du printemps jusqu’aux gelées. Ils offrent donc des fleurs pendant 5 ou 6 mois. 

Comment bien les planter ?

Comme les autres ! Le secret pour tous les rosiers, c’est de creuser un trou profond, pour bien enterrer les racines, et surtout d’apporter de la matière organique à la plantation (compost, Or brun) car les rosiers sont des gourmands ! Vous mélangez la matière organique à la terre, vous rebouchez, vous tassez et vous arrosez. Si vous procédez ainsi, votre rosier s’implantera très vite. Si vous souhaitez planter sur talus, n’installez pas de toile tissée. Ces rosiers ont la faculté de se marcotter, ce serait dommage de vous priver de nouvelles plantes. 

Faut-il pailler leur pied ?

C’est toujours bien de pailler le pied des plantes, y compris celui des rosiers. Utilisez des déchets de taille, du mulch pour conserver une certaine fraîcheur et empêcher la pousse des herbes indésirables. En revanche, bannissez les écorces de pin qui apportent trop d’acidité. 

Faut-il les tailler ? Quand et comment ?

Il s’agit plus de les nettoyer que de les tailler. Il faut intervenir à la fin du mois de mars, jamais avant. Et là, il suffit de couper les branches mortes. Ce sont des rosiers très sains, rarement malades et ils vivent très bien leur vie, sans taille ni soins particuliers.

Quelles variétés peux-tu nous conseiller ?

‘The Fairy’ fleurit relativement tard, à partir du mois de juin, mais sa floraison double, d’un superbe rose frais, est continue jusqu’aux gelées. ‘Toscana’, une obtention Kordès, va fleurir plus tôt, mais un peu moins longtemps : ses fleurs sont rouge framboise. J’aime aussi énormément ‘Paul Ploton’, une obtention de 1910, qui fait des petits pompons roses, se marcotte très bien et couvre allègrement 2 m2. ‘Fil des saisons’ est très séduisant avec ses fleurs simples rose foncé et son parfum prononcé. Allez, petit dernier… ‘Les quatre saisons’ dont les fleurs sont chacune composée d’une centaine de pétales. 

Peut-on les planter en pot ?

Vue leur vigueur, choisissez des petites variétés de rosiers couvre-sols à port plutôt horizontal. Ma préférée,  ‘Nozomi’ qui se couvre de petites fleurs simples blanc rosé. Ce rosier a un charme fou !

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial