Le tourisme de nature séduit de plus en plus à Cuba où il a son congrès international tous les deux ans : Turnat. Pour sa 12e édition, celui-ci s’est tenu dans le Centre Sud de l’île durant l’automne. L’occasion pour nous de rencontrer Raul Naranjo Aday, directeur général de l’agence Ecotur spécialisée dans ce domaine et organisatrice de l’événement.

 

Raul Naranjo Aday ©V.Collet

Hortus Focus: l’écotourisme existe-t-il depuis longtemps à Cuba ?

Raul Naranjo Aday : Nous le développons depuis très longtemps. Pour être plus précis depuis les années 1990, époque à laquelle le tourisme est véritablement né, chez nous. Face au grand potentiel de notre pays, le gouvernement a alors décidé de développer le tourisme de nature, d’aventure et rural.

La nature est particulièrement resplendissante chez vous…

Oui bien sûr, et surtout, elle est bien préservée. Nous avons des milliers d’espèces dans les domaines de la faune et de la flore dont une bonne partie est endémique. Nous travaillons très dur à leur conservation, pour un tourisme durable. Et pour maintenir toutes les richesses naturelles qui sont les nôtres.

 

Randonnée, marais de Zapata

Randonnée, Marais de Zapata ©V.Collet

Quels types de visites proposez-vous à Ecotur ?

Nous sommes l’agence spécialisée dans le tourisme de nature, d’aventure et rural à Cuba. Nous sommes présents dans tout le pays et développons nos programmes dans plusieurs directions. Pour le tourisme de nature, nous proposons des sorties pour observer les oiseaux, des randonnées, du trekking, des promenades à cheval. Mais aussi de la plongée sous-marine, de la pêche, du cyclotourisme… Pour les jeunes, nous organisons de nombreux camps de vacances sur le thème du tourisme d’aventure et de nature.

Quelle est la proportion du tourisme de nature par rapport au tourisme classique, à Cuba?

Le tourisme de nature, d’aventure et rural est très spécialisé. Ce n’est pas un tourisme de masse comme le tourisme conventionnel. Chez nous, il représente environ 10% du tourisme global c’est-à-dire que nous recevons plus de 100 000 personnes dans ce domaine chaque année. Avec les projets que nous développons actuellement, nous espérons une hausse de ces chiffres. Mais toujours avec cet objectif primordial de conserver le milieu ambiant et la biodiversité. Nous avons un plan de développement jusqu’à 2030.

 

Cuba - Acteurs taïnos avec la bannière Turnat

Acteurs avec la bannière de Turnat sur l’île des Taïnos Guama ©Valérie Collet

Pouvez-vous nous en révéler quelques aspects?

Nous développons de nouveaux produits notamment dans les domaines de l’agrotourisme. Nous sommes en train de rechercher et de créer un réseau de fincas (exploitations agricoles) dans tout le pays, celles qui montrent les meilleures formes de production à Cuba, basées sur les principes de l’agroécologie ou sur les traditions les plus authentiques de nos campagnes. Du côté du tourisme d’aventure, nous avons plus d’une dizaine de nouveaux projets dont certains se concrétiseront cette année.

 

Paysan et son animal

Paysan avec son animal, Finca Fiesta campesina ©V.Collet

Dans votre catalogue, on trouve la route du café, des oiseaux, du cacao…

Nos routes thématiques se trouvent surtout dans l’Est et le Nord du pays. Ainsi, la Route du café, la Route des rivières, les Routes des oiseaux et des papillons, les Routes du cacao et de la noix de coco à Baracoa. Nous avons aussi la Route du tabac, du sucre et plein d’autres visites liées aux forêts, aux fincas campesinas (exploitations paysannes) ou au patrimoine telle la Route de Christophe Colomb. Actuellement, nous en avons deux autres en préparation dont nous parlerons prochainement.

 

Certains de vos circuits incluent aussi des prestations artistiques…

 Nos Routes sont des projets auxquels participent les différentes communautés locales du pays avec leurs traditions authentiques dans les domaines de la danse, de la musique, de l’artisanat ou de la gastronomie. Elles leur offrent aussi de nouvelles perspectives de développement.

 Comment percevez-vous les changements climatiques à Cuba ?

Les changements climatiques, comme pour tous les pays du monde, ont eu leur effet. Mais ici, ils ne se sont pas manifestés de façon trop forte. D’autres pays des Caraïbes souffrent davantage comme le Mexique qui voit ses plages envahies par les algues, problème que nous n’avons pas à Cuba. Ce qu’on peut noter, c’est que les saisons varient un peu. Parfois il pleut plus ou il fait plus chaud, mais ces variations restent plus modérées que dans certains pays.

Chaussures-pots de fleur, Finca de los Cocos ©V.Collet

Pensez-vous que nos nouvelles préoccupations pour la planète influeront sur l’écotourisme ?

Je pense que toute la planète, tous les pays, doivent travailler unis pour atteindre une stratégie de développement et de conservation du milieu ambiant. Parce que de cela dépend le maintien de l’espèce humaine. Nous devons tous tenir compte de cela. Cuba est un promoteur de défense de ces valeurs et de ces stratégies. Fidel Castro annonçait déjà au Brésil, en 1992, que si on n’adoptait pas des mesures au niveau mondial pour conserver notre planète, l’espèce humaine disparaîtrait petit à petit. Tous les pays du monde doivent chercher une alliance commune pour nous protéger du danger réel qui existe partout aujourd’hui. Parce que sinon, dans les prochaines années, nous en paierons les conséquences de façon majeure.

Pour en savoir plus sur l’agence Ecotur, ses sorties et voyages nature, cliquez ICI

Cet entretien a été réalisé dans le cadre de Turnat 2019. Tous nos remerciements à Raul Naranjo Aday et Danay del Rosario Perez Reina qui en ont permis la réalisation. De même à Pierre Boudot-Lamotte, collaborateur pour la presse de l’Office du tourisme de Cuba et directeur du magazine Destination Cuba.

Vous pourrez lire nos reportages nature sur la Ciénaga de Zapata (le Marais de Zapata)  les 6 et 9  janvier 2020.

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial