C’est le moment d’aider les oiseaux à se nourrir. Ainsi, ils passeront un bon hiver et seront en forme pour préparer leurs nichées au printemps. Mais un oiseau, ça ne se nourrit pas n’importe comment, alors, comment bien nourrir les oiseaux ? Les conseils de Bruno Dulong, créateur de la Cabane au Piaf.

Hortus Focus : Les oiseaux mangent-ils tous la même chose ? 

Bruno Dulong - La cabane au piaf - Hortus Focus

©Isabelle Morand

Bruno Dulong (La Cabane au Piaf) : Non, ils se nourrissent pour beaucoup de vers, de larves, de chenilles, de petites araignées, mais à la fin de l’automne et en hiver, les vers sont plus rares. Alors, ils peuvent picorer des restes de graminées, se régaler de baies. Les régimes alimentaires sont un peu différents d’une espèce à l’autre, mais de nombreux oiseaux, comme les mésanges charbonnières, les mésanges bleues, les sittelles, les verdiers apprécient les graines de tournesol. Le rouge-gorge, lui, préfère des graines plus fines. 

 

 

mésange boule de graisse - Hortus Focus

©manfredxy

Quels aliments leur sont-ils interdits ?

B.D.: Les oiseaux n’assimilent pas du tout le sel. Or, tous les aliments préparés en contiennent. Donc, il ne faut leur donner de restes de plats préparés, pas de beurre salé évidemment, pas de pain non plus ! Si vous leur en donnez, les oiseaux vont en manger, mais l’accumulation de sel dans leur organisme les fera mourir dans l’année. Le seul oiseau qui peut être nourri avec ces aliments qui contiennent du sel, c’est le canard. Lui, il assimile le sel. 

Que peut-on le donner alors ?

B.D.: Des mélanges de graines que vous trouvez le commerce, des graines de tournesol, des cacahuètes non salées, des noisettes… Mais il est facile de leur préparer de petits plats maison. Il suffit d’acheter du saindoux, d’y ajouter des graines de blé par exemple. On fait une boule qu’on laisse refroidir avant de la suspendre (bannissez les filets dans lesquels les oiseaux se prennent les pattes) dans le jardin. J’aime bien aussi demander à mon charcutier une couenne de lard non salé. Je la suspends à un endroit abrité de la pluie. Le lard a une grosse qualité : il ne durcit pas avec le gel et les oiseaux peuvent y picorer à longueur d’hiver et même les jours les plus froids. 

Combien de temps faut-il nourrir les oiseaux ? 

B.D.:Je conseille d’installer les mangeoires au début de l’hiver quand la nourriture se fait rare. Il faut inciter les oiseaux à rester dans nos jardins. Chez les migrateurs, les jeunes partent, les vieux restent. Ils sont plus fragiles et ont besoin de nourriture grasse pour passer l’hiver. Il ne faut pas les nourrir trop tôt, car les jeunes doivent apprendre à bien se nourrir tout seuls avant d’entamer leur migration au cours de laquelle ils perdent beaucoup de poids. Ils doivent partir avec de bonnes réserves.  

bébé mésange au nid - Hortus Focus

©MikeLane45

J’arrête de les nourrir au printemps . Les oiseaux commencent à nicher à partir de début mars et les petits naissent fin mars ou courant avril. Quand les bébés sont là, la maman et le papa effectuent chaque jour entre 100 et 150 sorties du nid pour aller chercher de la nourriture. Ils doivent chercher de la nourriture sèche et de la nourriture vivante, c’est le bon mix pour que les petits grossissent bien et rapidement. C’est fatigant pour les parents et de la nourriture à disposition peut les aider un petit peu. Mais attention, il faut retirer les mangeoires vers fin mai début juin. Sinon, vous allez les transformer en gros flemmards et ils n’auront pas envie de chercher eux-mêmes leur nourriture. Or, chez les migrateurs, cet apprentissage de la recherche de nourriture est très important. S’ils n’en sont pas capables, ils seront incapables de suivre leurs copains et mourront pendant la migration. 

 

Mangeoire à toit végétalisé - Hortus Focus

Mangeoire à toit végétalisé par Franck Poly ©Isabelle Morand

Un gros coup de cœur ! 

On adore les mangeoires créées par Bruno Dulong. Très décoratives, elles sont de plus super durables dans le temps. Pour les fabriquer, Bruno Dulong utilise du pin Douglas, imputrescible grâce à la résine qu’il contient (et qui empêche la formation de champignons). Il utilise également un sapin de pays, traité en autoclave classe 4 (aucun produit à ajouter sur le bois ainsi traité). Les toits sont faits d’ardoise de Trélazé pour protéger la mangeoire des intempéries. 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Une réponse

  1. Patricia

    Merci pour ces informations. Je nourri les piafs que jusqu’à fin mars debut avril en général. Je vais donc continuer encore un peu pour les petits.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial