Les oliviers peuvent être taillés entre février et avril. L’intervention est nécessaire pour assurer une belle fructification et conserver une belle forme à l’arbre. Les conseils du frère Matteo, responsable de l’oliveraie de l’abbaye de Lérins, en face de Cannes, dans les Alpes-Maritimes pour bien tailler l’olivier. 

La taille de fructification

“Il faut enlever les branches qui ont donné la saison précédente pour améliorer la production de la saison qui commence. L’olivier donne des bourgeons à fleurs et il est productif sur les branches de la deuxième année, donc il faut préserver les jeunes pousses au maximum, car elles vont produire des bourgeons qui l’année prochaine seront en fleurs. On enlève aussi les branches cachées, trop à l’ombre qui donneront moins d’olives.” 

La taille de formation

“Comme tous les arbres, l’olivier a besoin de lumière et d’air pour être bien. Pour bien tailler l’olivier, il faut enlever les branches qui se croisent, les branches sèches,  surtout au cœur de l’arbre. Pour le reste, il suffit de le regarder avec un peu de recul et de procéder à des tailles qui visent à donner un équilibre entre le tronc, souvent puissant, et la frondaison.” 

La taille en vert

“Elle se pratique pendant l’été quand l’arbre, qui a été taillé, produit des gourmands. Ces pousses de l’année sont très gourmandes de sève. Pour les reconnaître, rien de plus simple. C’est comme sur les rosiers : la tige pousse rapidement à la verticale. Elle ne porte que des feuilles. Les bourgeons y sont absents. L’été, dans notre oliveraie, je monte dans la frondaison et je coupe ces gourmands de manière à garder une hauteur de 4 à 5 mètres à l’arbre.” 

Les olives de l’abbaye de Lérins

“Ici, nous récoltons vers la fin du mois d’octobre environ 4 T d’olives, voire 5 si l’année est exceptionnelle. Mais ce qui compte, c’est le rendement au moulin et il est différent en fonction des variétés. Par exemple, avec 5 kg d’olives ‘Cailletier de Nice’, on peut faire entre 16 et 17 litres d’huile d’olive. Nos fruits sont transportés par barge jusqu’au moulin, à Nice. Nous prenons grand soin de nos arbres. Une partie a été plantée entre le XIIe et le XIIIe siècle…”

Vers la boutique de l’abbaye de Lérins, c’est ICI !

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial