Vers la boutique d’Hortus Focus

Un yucca, des yuccas à découvrir

Yucca
©jim-rhoades unsplash

Yucca, le mot est issu de la langue des Arawaks d’Haïti et désigne le manioc. Les Espagnols ont retenu Yuca et nous y avons ajouté un c. C’est est un genre qui rassemble près d’une cinquantaine d’espèces de plantes vivaces arbustives. Décrit en  1753 par le naturaliste suédois Carl von Linné, il est assigné à la famille des Asparagaceae depuis peu.

On reconnait les yuccas à leurs feuilles dures et pointues disposées en rosettes. Ils ont un grand avenir car, venus des Amériques, d’Europe du sud et des Antilles, ils aiment les régions chaudes, sèches et lumineuses. Ils supportent la fraîcheur mais pas le froid en deçà de 10 °C, à l’exception de quelques variétés rustiques. Ils sont donc, pour le moment, dans les régions tempérées avec de vrais hivers, cultivés comme plantes d’intérieur. Les évolutions du climat pourraient changer la donne.
En attendant, choisissez des plantes qui supportent les frimas ou gardez-les au salon !

Yuccas super rustiques

Yucca baccata

Il atteint 0,5 à 1,5 m au max, n’a généralement pas de tronc et résiste à -20 °C, au moins. Prenez garde à ne pas l’installer dans un passage : ses feuilles sont si dures et pointues qu’elles peuvent blesser.

L’arbre de Josué ou Yucca brevifolia

Emblématique du sud de la Californie. Il est très grand, jusqu’à 18 m pour les plus vieux et résiste à -18 °C.

Yucca elata

Il croît lentement, et a besoin de chaleur pour développer son stipe unique. Mais s’il a eu assez de chaleur dans l’année, il résiste à -15 °C.

Yucca filamentosa

porte ce nom à cause des nombreux filaments qui bordent ses feuilles. Il supportera facilement -20°C.

Yucca glauca

C’est le plus rustique des yuccas avec une résistance à -35°C. Il est également connu sous le nom de petite savane, de yucca de savon, de baïonnette espagnole et de yucca des Grandes Plaines. Il forme des colonies de petites rosettes de couleur glauque.

 

Le Yucca gloriosa

C’est l’espèce la plus fréquente dans nos régions tempérées. Il a un tronc simple ou multiple et des panicules coniques de 1 à 2 m de hauteur, formées de fleurs blanc crème. Très rustique, il supporte des hivers longs et rigoureux, -20 °C.

Yucca recurvifolia ‘Banana Split’

Avec son port pleureur et ses feuilles courbes, jaunes marginées de vert, il résiste à -15 °C ressentis.

Yucca rigida

Sa couleur bleu métallique et son tronc épais surmonté d’une superbe boule hérissée de mille feuilles étroites et dressées en font une merveille de la nature. Il est rustique jusqu’à -15 °C, si et seulement si le sol est sec.

Yucca rostrata

Son stipe peut atteindre plusieurs mètres de hauteur. Sa couronne de feuilles bleutées forme une boule très graphique. Rostrata est un adjectif latin qui signifie « à bec », « courbé ». Le Yucca rostrata doit son nom à la forme de ses fruits. Comme le précédent, il est rustique jus’à -15 °C, si et seulement si le sol est sec.

Du design au graphique

Le yucca a un design toujours intéressant, avec ou sans tronc, avec de longues feuilles ou de magnifiques pompons, très haut ou rase-bitume, il peut aussi présenter un graphisme des couleurs.  Les yuccas à feuilles panachées ont tout pour eux et ils sont de plus en plus prisés dans les jardins, à la recherche de plantes résistantes à la sécheresse. Toutefois, soyez très attentifs, et prenez des conseils de pros car la confusion entre variétés est fréquente et leur rusticité peut être très  décevante.

Yucca filamentosa

Il n’a pas de tige et fait partie de ces plantes résistantes, panachées, avec de petits fils le long des feuilles qui lui valent son nom. Celui-là ne pique pas et fleurit très facilement.

‘Color guard’ est la variété dont les feuilles sont vertes sur les bords et jaunes au milieu, virant à l’orange l’hiver. ‘Bright Edge’ lui ressemble beaucoup et ‘Golden Sword’ présente un jaune plus vif.

‘Ivory Tower’ a des feuilles vert-bleu bordées de blanc pur.

Yucca gloriosa

Il a une tige courte et ses formes panachées tirent généralement vers le bleu.

‘Marginata’ a une feuille verte et des bords blanc-crème avec un dégradé entre les deux couleurs. Le vert se fond lentement dans le blanc créant un camaïeu dégradé. L’hiver, les parties les plus claires se teintent de rose. Il fleurit sans problème, ne monte pas très haut et son tronc n’excède pas 25 cm. En revanche, ses rhizomes verticaux s’enfoncent profondément dans le sol. Si par un méchant hiver, il prend un coup de gel, ne désespérez pas, il peut repartir !

Yucca recurvifolia, à ne pas confondre avec le précédent, n’a pas de filaments. Il forme une rosette isolée. Ses formes panachées sont très décoratives mais pas très vigoureuses. Mieux vaut les cultiver en pot !

‘Bright Star’ : centre des feuilles : vert-jaune ; bords : jaunes.

‘Banana Split’ : les feuilles sont presque entièrement jaunes avec un liseré vert discret mais seulement sur certaines feuilles. Le plein soleil n’est pas son ami !

‘Variegata’ : ses feuilles ont une belle panachure blanc pur ou jaune crème et vert franc, vraiment intéressantes.

Le pied d’éléphant est un yucca panaché en arbre

Yucca elephantipes pousse en pot et au salon ! Il existe deux formes panachées, la première est bordée de blanc et la seconde présente plusieurs nuances entre le blanc et le vert.

Yucca aloifolia ou yucca à feuilles d’aloe, bien plus rustique est souvent confondu avec le précédent dans da forme ‘Variegata’ qui est la seule panachée. Il est le seul yucca qui peut se ressemer en Europe.

Changement de famille

Autrefois, les yuccas appartenaient à la famille des Agavacées.

Les Agavacées, du fait de l’étude des génomes, ne sont plus une famille reconnue scientifiquement. Elles regroupaient environ 600 espèces réparties en une vingtaine de genres dont les plus importants étaient :

  • Agave : 300 espèces succulentes et américaines.
  • Dracaena : 60 espèces.
  • Sansevieria, souvent cultivées comme plante d’appartement.
  • Yucca40 espèces.
  • Cordyline, 15 espèces, originaires d’Australie ou de Nouvelle-Zélande
  • Furcraea, 20 espèces, succulentes,
  • Phormium, 2 espèces
  • Beschorneria,
  • Hesperaloe,
  • Littaea,
  • Manfreda,
  • Polianthes

Voilà pourquoi parfois ils se ressemblent tant !

Yucca linearifolia
Yucca linearifolia ©Isabelle Vauconsant

Cultiver les yuccas

Les yuccas aiment le soleil et un sol bien drainé, sablonneux, c’est parfait. Ils ne craignent ni le vent ni les embruns.

En pot, composez un mélange de terreau de qualité (2/3) et de compost (1/3). Pour drainer la terre, placez une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du pot. Rempotez tous les 2 ou 3 ans avant l’été. Apportez un engrais organique une à deux fois pas mois. Un lombrithé  ou du Tonnerre d’engrais infusé dans l’arrosoir seront faciles et adaptés. Sinon, surfacez légèrement.

Arrosez régulièrement en laissant la terre sécher entre chaque arrosage. Si vous voulez garder la plante en pleine forme, n’hésitez pas à brumiser les feuilles par grosse chaleur.

En intérieur comme en extérieur, ils ne sont pas très exigeants. Ils adorent le soleil direct ou tout au moins un endroit très lumineux à l’exception de ‘Banana Split’, et supportent bien les écarts de température surtout les canicules ! Lorsque vous installez un yucca avec des feuilles qui piquent, pensez à le placer dans un endroit protégé pour les enfants et même les grands !

Et l’été, hop, sur le balcon ou la terrasse, il sera heureux ! 

Dr Plante

Parmi les maladies qui peuvent atteindre cette plante, il y a la déformation des feuilles. Cela est souvent dû à l’insuffisance d’éclairage ou l’excès d’humidité.
Dans ce cas, installez-le dans un endroit lumineux et réduisez la fréquence d’arrosage. Si ses feuilles virent au jaune, rien de grave ! Laissez-les sécher et se renouveler. Mais si le yucca vire au gris, réduisez drastiquement les arrosages, il vous dit qu’il a trop d’eau !

Le yucca est plein de bonnes choses

Yucca amidon
Yucca amidon

©Alexander-Ruiz

Doté d’une multitude de vertus, le yucca était une ressource essentielle pour les Indiens du sud-ouest de l’Amérique qui le surnommaient l’arbre de vie. Ils en mangeaient les fruits. Ses feuilles entraient dans la composition d’une sorte de savon. Sa racine soignait leurs blessures et apaisait leurs douleurs.

Le yucca contient une grande quantité d’hydrates de carbone ou glucides sous forme d’amidon. Comme ce sont des sucres rapides qui contribuent à la satiété et apportent de l’énergie, il est recommandé avant des efforts physiques intenses mais il faut le consommer avec modération pour éviter le surpoids.

C’est également une plante riche en vitamines A [1] et C [2], en oligo éléments comme le fer [3] , le calcium [4] et le potassium [5].

Globalement, le yucca favorise une bonne digestion. Il lutte contre les ulcères et les dérèglements intestinaux.

Pour la peau

C’est un allié en cas de brûlures, abrasions cutanées, irritations ou eczéma. Bactéricide, il évite les infections tout en apaisant. Utilisez alors de la poudre de racine ou de feuilles en application externe. Comme il contient beaucoup de resvératrol, il lutte contre le stress oxydant en application externe.

Pour la même raison, il réduit le mauvais cholestérol (LDL), améliore la circulation sanguine, accroît la production de plaquettes. Détoxifiant et purifiant, il prévient athérosclérose, les thromboses et facilite le drainage lymphatique.

Anti-inflammatoire, il est utilisé contre la goutte et dans le cadre des problèmes articulaires.

stopMais attention, le yucca ne peut pas être ingéré cru et brut car, alors, il est toxique !

 

[1]La vitamine A contribue au maintien d’une bonne capacité visuelle et d’une peau saine et normale. Elle participe également au fonctionnement normal du système immunitaire afin de faire face aux agressions extérieures

[3] Le fer est un oligoélément essentiel au transport et au stockage de l’oxygène dans l’organisme.

[5] Le potassium permet la contraction des muscles, et notamment du cœur.

[2] L’acide ascorbique ou vitamine C contribue à la défense contre les infections virales et bactériennes, la protection de la paroi des vaisseaux sanguins, l’assimilation du fer, a une action antioxydante et de cicatrisation.

[4] Le calcium est le minéral le plus abondant du corps humain et contribue pour 99% à la formation et à la solidité des os et des dents. Le calcium non osseux intervient dans des fonctions indispensables à l’organisme: coagulation sanguine, contraction musculaire, conduction nerveuse, libération d’hormones…

Cerise sur la gâteau : la recette !

Le Yucca ou manioc se cuisine aussi en perle de tapioca. Le sud de l’Amérique et l’Afrique regorgent de recettes à base de farine ou amidon mais aussi de perles !

Dadinho de tapioca

Cette recette est brésilienne, facile à réaliser et délicieuse.

Pour 4 convives
Préparation : 30 mn – Repos : 1 h

Ingrédients

  • 250 g de perles de tapioca
  • 250 gr de mozzarella
  • 25 cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 gousse d’ail
  • 2 brins de thym ou de romarin
Pour la sauce aigre-douce
  • 2 cuillerées à soupe de chili
  • 1/2 mangue bien mûre
  • 1/2 citron vert
  • 1 cuillerées à soupe de rhum agricole
  • 1 cuillerée à soupe de coriandre fraîche ciselée
  • 1 cuillerée à café d’huile neutre (tournesol ou colza)
  • Sel
  • Chapelure
Yucca queretaroensis
Yucca queretaroensis ©Isabelle Vauconsant
Yucca en tapioca
©Estudio-conceito

Préparation

Faites chauffer le lait à feu doux dans une casserole.
Détaillez le fromage en dés.
Ajoutez-le au lait et laissez-le fondre en tournant constamment.
Versez le tapioca en pluie. Remuez sans cesse, le mélange épaissit pendant 10/15 mn jusqu’à ce que cela se détache des parois.
Huilez un moule carré et versez-y la préparation. Réservez à température ambiante. Lorsque c’est refroidi, filmez et posez un poids avant de mettre au réfrigérateur pour une heure.
 
Préparez la sauce aigre douce.
Détaillez 1/3 de la chair de mangue en dés dans un wok. Salez légèrement et ajoutez l’huile, la coriandre et le piment coupé en tout petit. Faites réduire à feu doux. Lorsque c’est presque sirupeux, flambez au rhum. Déglacez avec la sauce chili, le jus du 1/2 citron vert, verser dans un bol et réservez.
 
Sortez le moule du réfrigérateur. Démoulez et passez -le dans la chapelure .
Faites dorer dans une poêle avec un peu d’huile à feu vif.
Détaillez en cubes .
Servez  ces crousti-fondantes chaudes, à l’apéritif… avec un mojito, ou pas !

Pour aller plus loin

Soupe de capucine et yucca farciVous rêvez d’un jardin comestible ? Fleurs, fruits, feuilles, tiges ou racines ?

Du couvre-sol à la liane, de la saveur à la santé, Noémie Vialard et Stéphane Houlbert vous accompagnent pour choisir les variétés que vous aimerez des yeux et des papilles.

Soupe de capucines et yucca farci – Dans mon jardin, tout se mange
Éditions Delachaux et Niestlé
164 pages – 19,90 €

Yucca
Share via
Copy link
Powered by Social Snap