20 fruits et légumes AOP. Cocorico !

AOP françaises

L’Appellation d’Origine Protégée (AOP) garantit que le produit a été transformé et élaboré dans une zone géographique déterminée. Il s’agit d’un sigle qui protège le nom du produit dans l’Union européenne. Voici 20 fruits et légumes AOP français. Cocorico ! 

Coco de Paimpol 

Ce sont des haricots blancs, demi-secs, récoltés en gousses qui doivent contenir au moins 2 grains. Les cocos qui bénéficient de l’AOP sont cultivés dans 85 communes au nord de la région de Guingamp et sur la côte du Trégor. La récolte est manuelle et est effectuée par des « plumeurs », car leur geste ressemble à celui effectué pour le plumage des poules ! Le coco de Paimpol a été le premier légume frais à recevoir une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée).

Sacré coco…

Le mot coco ne vient pas du tout d’un diminutif de haricot… Le mérite revient à un marin, Claude le Diaoul, surnommé « Coco le coco » en raison de ses convictions communistes qui rapporte des haricots d’Argentine en 1928 et les sème sur ses terres bretonnes.

Autres AOP : Fagiolo Cannellino di Atina et Fagioli Bianchi di Rotonda (Italie), Lingot de la vallée du Dunajec (Pologne), Fasola wrzawska (Pologne), Mongeta del Ganxet (Espagne).

Fruits et légumes AOP
©Asabengurtza

Oignon de Roscoff

Il est cultivé dans le nord du département du Finistère. C’est un moine, de retour d’un séjour au Portugal, qui l’a rapporté dans la région au XVIIe et a entrepris de le cultiver dans son établissement religieux. On reconnaît facilement cet oignon à sa peau rosée et à son goût très doux. 

Fruits et légumes AOP
©PrincedeBretagne

Les “Johnnies” : c’est le surnom donné par les Anglais à ces marchands bretons qui emmenaient souvent avec eux leurs enfants qui s’appelaient souvent Yann ou Yannick, soit John et Johnny en british. D’où le surnom de Johnnies.

En 1828, les oignons de Roscoff ont traversé la Manche grâce à un cultivateur, Henri Olivier. Le commerce, par la suite, n’a cessé de se développer. Les marchands ont commencé à faire du porte-à-porte à pied, les tresses d’oignons portées sur leurs épaules. Ils ont ensuite investi dans des bicyclettes et circulaient avec les tresses accrochées au guidon.

Fruits et légumes AOP
©office du tourisme de roscoff

Noix de Grenoble

Quand vous parcourez la vallée de l’Isère, vous circulez bien souvent entre des plantations de noyers. La noix de Grenoble est cultivée dans 261 communes de la l’Isère, de la Drôme et de la Savoie entre 150 à 800 d’altitude. Trois variétés sont concernées par l’AOP : la parisienne, la mayette et la franquette. À la fin du XIXe, 80% de la production des nuciculteurs étaient exportés aux États-Unis. 

À visiter pour tout savoir : Le Grand Séchoir de Vinay, en Isère, présente l’histoire de la noix de Grenoble. Il est installé dans une ancienne ferme où l’on pratiquait la nuciculture.

fruits et legumes AOP
fruits et légumes AOP
©Coopenoix

Pomme du Limousin

Des Golden Delicious et encore des Golden Delicious. Les pomiculteurs produisent chaque année 90 000 tonnes de fruits. Les pommes du Limousin à la peau jaune légèrement colorée de rouge à l’insolation sont cultivées entre 300 et 500 m d’altitude dans 100 communes de la Vienne, de la Haute-Vienne, de la Corrèze et la frange orientale de la Dordogne. 

fruits et legumes AOP
Fruits et légumes AOP
©Brives tourismes

Retour dans le temps

les premiers pommiers ont été plantés dans le Limousin par les Romains qui les ont apportés du Moyen-Orient.

Autres AOP : Firiki Piliou (Grèce), Manzana Reineta del Bierzo (Espagne), Maça Bravo de Esmolfe (Portugal), Mela del Fiuli Venezia Giulia et Mela Val di Non (Italie), Mila Delicious Pilafa Tripoleos (Grèce).

Noix du Périgord

Cro-Magnon mangeait déjà des noix ! Des coques de noix ont en effet été retrouvées dans un gisement magdalénien du Peyrat à Saint-Rabier, en Dordogne (pas loin de Terrasson). Les noyers du Périgord poussent tous sous 500 m d’altitude dans 612 communes réparties entre les départements de la Dordogne, du Lot, de la Corrèze et de la Charente. 

De la cuisine aux cheveux

saindoux, graisse d’oie, canard et huile de noix étaient les quatre corps gras utilisés dans le passé par la cuisine périgourdine. L’huile servait aussi à faire briller la chevelure…

Fruits et legumes AOP
©Dordone Périgord Tourisme

Châtaigne d’Ardèche

La châtaigne se consomme fraîche, sèche ou transformée en farine. Les castanéiculteurs travaillent dans 197 dont 188 en Ardèche (les autres producteurs sont situés dans le Gard et la Drôme). La châtaigne d’Ardèche est bien connue pour ses notes de brioche, de patate douce, de miel, de potimarron et de pain au lait. L’âge d’or de la châtaigne se situe aux alentours de 1860 avec une production annuelle de 40 000 tonnes par an, exportées en France et ailleurs. 

fruits et légumes AOP
©dr

Nourrissante

La châtaigne a longtemps constitué une des bases de l’alimentation dans les campagnes. Elle fut d’ailleurs surnommée « l’arbre à pain ».

Autres AOP : Castagna di Vallerano (Italie), Castagna de Padrela (Italie), Castanha dos Soutos da Lapa (Portugal), Castanha Marvao-Portalegre (Portugal), Canstnha da Terra Fria (Portugal).

Lentille verte du Puy

À l’heure où les légumineuses font un retour en force dans notre alimentation, les lentilles sont bien vues. Et celles du Puy sont délicieuses. Les lentilles sont cultivées, sans engrais et sans irrigation, par 653 producteurs sur 87 communes autour du Puy-en-Velay, en Haute-Loire, entre 600 et 1200 m d’altitude. Il s’agit presque toujours d’une culture de complément pour des éleveurs. La récolte a lieu la première quinzaine du mois de septembre.

Pour s’y retrouver… : la lentille verte du Berry bénéficie, elle, d’un Label Rouge et d’une IGP. Il existe aussi la lentille rosée de Champagne, la lentille de Cilaos (île de la Réunion), la lentille blonde de Saint-Flour, la lentille jaune, la lentille corail, la lentille brune.

Fruits et legumes AOP
©DR
20 fruits et legumes AOP
©KetaiBlogger

Muscat du Ventoux

Entre le mont Ventoux et Avignon, ce raisin de table est cultivé sur 56 communes et sur des coteaux à une altitude de plus de 200 m. Quand les grappes noires sont récoltées, elles doivent peser au moins 250 g et le taux de sucre du raisin doit être au moins de 169 g / L, pour pouvoir bénéficier du label. Cette culture du Muscat du Ventoux fait travailler 250 producteurs.

Artisanal

À la récolte, les grappes sont ciselées à la main ; une paire de ciseaux est utilisée pour couper tous les mauvais grains. 

Figue de Solliès

C’est dans la région de Solliès que sont produits les 3/4 des figues françaises (environ 2000 tonnes par an récoltées sur quelque 30 000 arbres). Le fruit y bénéficie de températures élevées, d’un ensoleillement maximum et de bonnes ressources en eau. Les figues peuvent être consommées fraîches ou séchées. 

La bourjasotte

C’est la variété cultivée autour de Solliès. C’est un fruit violet, en forme de goutte d’eau écrasée. Son nom vient de Burjassot, une ville de la communauté de Valence, en Espagne.

Autres AOP : figues de Cosenza (Italie), Fico Bianco del Cilento (Italie), Sera syka Kymis et Taxiarchi (Grèce)

20 fruits et légumes AOP
©figue de sollies AOP
20 fruits et légumes AOP
©dr

Abricots rouges du Roussillon

Ils ont obtenu l’AOP en 2016. Les fruits, très aromatiques, sont de calibre moyen, orange ponctué de rouge vif. Ils sont cultivés dans une centaine de communes des Pyrénées-Orientales qui s’étalent de la bordure méditerranéenne jusqu’aux contreforts des Corbières et du pic du Canigou. La limite de culture s’établit à 450 m d’altitude.

La kamardine

C’est le nom d’une boisson consommée en Syrie, surtout pendant le mois de ramadan. Elle est fabriquée à base de pulpe d’abricots séchée au soleil.

Autre AOP : abricot de Wachau (Autriche).

Chasselas de Moissac

Un régal avec ses grains blanc à peau fine, sa saveur bien sucrée. Le Chasselas de Moissac est cultivé dans le Lot et le Tarn-et-Garonne sur les coteaux exposés sud / sud-ouest de 76 communes. Il est récolté, préparé, trié à la main. Moins de 10% des chasselatiers cultivent vigne en bio. 

L’uvarium de Moissac (82) : dans les années 1930, la cure uvale est à la mode. Pendant cette cure, on ne consomme que du raisin ! C’est aussi un lieu de dégustation et de promenade. Le bâtiment Art Déco qui abrite l’Uvarium se visite.

Autres AOP : Kotinthiaki Stafida Vostitsa et Stafida Zakynthou (Grèce), Uva de mesa embolsada Vinalopo (Espagne, Vlaams-Brabantse tafeldruif (Belgique).

20 fruits et légumes AOP
©wikipedia

Ail violet de Cadours

En Haute-Garonne, le village de Cadours est la capitale de cet ail facilement identifiable grâce à sa peau aux rayures violacées. Les caïeux sont dodus (et faciles à éplucher !). C’est le plus précoce des aulx produits en France, car sa récolte débute en juillet. On peut le trouver en tresse, gerbe, sac de 5 kg, filet, barquette, corbeille, plateau, bouquet. Il se conserve jusqu’en février. Cet ail de Cadours est cultivé sur 106 communes du Tarn, du Gers et de la Haute-Garonne.  

20 fruits et légumes AOP
©Ail de Cadours / wikipedia

C’est la fête !

Chaque année, le dernier dimanche du mois d’août, Cadours accueille une grande fête de l’ail violet.

Autres AOP : Aglio Banco Polesano (Italie), Aglio di Voghiera (Italie)

Pomme de terre de l’île de Ré

Du grand miam ! Cette pomme de terre est petite, sa peau est toute fine (pas la peine de se coltiner l’épluchage…). Trois variétés sont cultivées sur l’île : Alcmaria (Ré est le seul endroit de France à cultiver cette variété), Charlotte et Léontine. Une vingtaine de producteurs récoltent environ 2000 tonnes chaque année. 

À consommer dare-dare ! C’est une pomme de terre primeur à conserver à l’abri de la lumière et à température fraîche (8 à 12°C). De toutes façons, elle est tellement bonne qu’elle ne traîne pas longtemps dans un cellier… 

Autres AOP : Jersey Royal Potatoes (Royaume-Uni), Lapin Puikula (Finlande), Opperdoezer Ronde (Pays-Bas), Patata di Bologna (Italie), pomme de terre du Roussillon (France).

20 fruits et légumes AOP
20 fruits et légumes AOP
12 fruits et légumes AOP
©Sylvain Thiollier

Piment d’Espelette

Sur l’échelle de Scoville qui classe les piments par leur force, il est noté 4 sur 10. Donc, il pique mais pas trop trop. Le piment d’Espelette est arrivé dans la région basque en provenance du Mexique et on sait qu’il est cultivé dans la région au moins depuis 1650. Seules 10 communes cultivent du piment AOP. C’est une culture obligatoirement de plein champ, la récolte est manuelle et les traitements phytosanitaires « non systématiques ». 

Merci Mesdames ! Ce sont les femmes qui ont beaucoup travaillé le piment (séchage, passage au four, broyage) pour remplacer le poivre, trop cher à l’époque. 

Autres AOP : Piment de Herbon (Espagne), Peperone di Pontecorvo (Italie), Pimenton de la Vera, Pimenton de Murcia, Pimenton de Armoia, Pimenton de Oimbra, Pimenton del Piquillo de Lodosa (Espagne), Paprika de Szeged (Hongrie).

Du côté des olives

La France compte 5 AOP.

  • Olive de Nice : cultivée dans une centaine de communes des Alpes-Maritimes. Les fruits proviennent de la variété Cailletier. Le rendement des vergers ne doit pas dépasser 10 tonnes d’olive à l’hectare.
  • Olives noires de Nyons : elles sont cultivées dans 35 communes du sud de la Drôme (la Drôme provençale) et du nord du Vaucluse (18 communes). Pour faire de l’huile, les olives doivent être pressées dans la 4 jours suivant la récolte. 
  • Lucques du Languedoc : sa forme en croissant de lune la rend aisément identifiable. Texture ferme et croquante. Elle est cultivée dans 292 communes de l’Hérault et de l’Aude. 
20 fruits et légumes 1OP
wikimedia
Olives
©SurkovDimitri
  • Olive de Nîmes : elle est récoltée dans 184 communes du Gard et 40 communes de l’Hérault. AOP depuis 1995. Variété : la Picholine et sa petite note salée. L’huile d’olive de Nîmes bénéficie également d’une AOP.
  • Olives cassées de la vallée des Baux-de-Provence : Deux variétés sont cultivées (salonenques et des beruguettes). On les récolte vertes fin septembre, début octobre. On les « meurtrit » avec un caillou mais sans les écrabouiller. Puis, elles sont mise dans des jarres d’eau froide. L’eau est changée chaque jour pendant dix jours. Ainsi l’amertume disparaît.
Oliviers
©czekma13
close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

AOP françaises
Share via
Copy link
Powered by Social Snap