L’angélique à fleurs rouges

Hardyplants

Vous connaissez bien sûr l’angélique officinale classique, grande plante dont on utilise les tiges en confiserie. Mais connaissez-vous l’angélique à fleurs rouges (Angelica gigas) qui, elle, ne se consomme pas ?

Des ombelles spectaculaires

Contrairement à l’angélique classique (Angelica archangelica) qui éclot en ombelles blanches, Angelica gigas produit des demi-sphères d’un magnifique rouge pourpre culminant au bout de longues tiges rouge foncé à leur extrémité. Une couleur forcément remarquable dans un jardin. Elle est en pleine floraison en été, et attire tous les pollinisateurs à la ronde. 

Une grande bisannuelle

La floraison a lieu l’année suivant la plantation (c’est le cycle de vie des bisannuelles).

L’angélique à fleurs rouges se différencie également de sa cousine par sa moindre facilité à se ressemer. Toute la plante disparaît en hiver et on n’est pas sûr de la voir revenir au printemps suivant. Il vaut mieux donc récolter les graines et les semer en pépinière ou en serre en fin d’hiver. 

Il faut conserver les graines au froid, car, comme toutes les angéliques, Angelica gigas a besoin d’une période de vernalisation pour germer

angelique à fleurs rouges
©PicturePartners

Où l’installer au jardin ?

Sa meilleure place c’est dans un massif de vivaces. Installez-là à l’arrière-plan d’une composition de vivaces de taille moyenne. Elle y apparaîtra telle une belle surprise et dominera tout son petit monde du haut de son 1,5 m en moyenne. Quand les fleurs sont fanées, récupérez-les et intégrez-les à des bouquets secs, avec des têtes d’hydrangéas par exemple.

Angélique à fleurs rouges – Fiche de culture

  • Famille : Apiacées.
  • Nom latin : Angelica gigas.
  • Type : plante bisannuelle ou vivace de très courte durée.
  • Exposition : mi-ombre, soleil.
  • Sol : elle apprécie un sol restant frais. 
  • Floraison : été. 
  • Rusticité : excellente.

Attention à la phytophotodermatose !

Évitez de planter cette angélique (et les autres) le long d’un passage. En bonne Apiacée (berce, cerfeuil sauvage…), son contact peut provoquer des réactions allergiques. Symptômes : éruption localisée aux zones exposées au soleil dans les 24 à 72 heures après le contact avec la plante. Avant de consulter éventuellement un médecin, lavez la ou les zones concernées avec de l’eau savonneuse et ne remettez pas les vêtements que vous portiez. 

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap