Nature, animaux : des morts insolites…

fun

Dans la catégorie des morts « originales”, certaines histoires valent leur pesant de manque de bol et / ou de stupidité. Petit florilège de faits divers qu’on pourrait qualifier de morts insolites…

L’éléphant constipé tue son gardien

Le 26 mars 1998, en Allemagne, Werner R. gardien de zoo est inquiet. Un éléphant dont il a la responsabilité souffre depuis une semaine de constipation. Il lui donne donc des laxatifs. Souci : l’animal commence par émettre des gaz particulièrement nauséabonds. Werner, étant situé près de l’anus de l’animal, fut tout étourdi et désorienté… avant de recevoir 120 kg de bouse sur la tête et de mourir dans d’atroces souffrances…

L’hippopotame jaloux d’un tracteur

En 1999, drame au zoo de Pessac, en Gironde. Komir, un gros hippopotame (2 tonnes et demie), tue son soigneur en l’attrapant et en le secouant très violemment. Pourquoi cette attaque ? Les responsables du zoo expliquent que Komir était jaloux d’un tracteur sur lequel la victime, Jean Ducuing, se trouvait encore quelques minutes plus tôt. 

Hippopotame

Et pan ! Dans la poire…

Tiberius Claudius Drusus est promis à un bel avenir. Né en 12 apr. J.-C., il est le fils aîné du futur empereur romain Claude. À 15 ans, il veut faire son malin, lance une poire en l’air, tente de l’attraper avec sa bouche… et meurt étouffé.

Barrique

Mort, certes, mais pas de soif !

George Plantagenêt, duc de Clarence, était bien connu pour aimer picoler. En 1477, il est arrêté (on vous passe les raisons, c’est très compliqué) et condamné à mort. Normalement, à cette époque, on procède à l’exécution par décapitation, mais les témoins rapportent qu’il a en fait été, à sa demande, noyé dans une barrique de malvoisie (cépage méditerranéen). L’exhumation de ses restes donne raison à ce qui était jusqu’alors une légende puisque son cadavre ne porte aucune trace de décapitation. 

Hubris quand tu nous tiens…

Milon de Crotone était un lutteur grec. Il subjuguait le public par une force… herculéenne et ses victoires sur ses rivaux. Jusqu’au jour où un jeunot lui mit une grosse pâtée. Bon, il n’est pas mort de cela, mais de son orgueil démesuré. La légende raconte qu’il se sentait tellement costaud qu’il a cru bon de défier un arbre ! Il décida de briser un arbre avec ses mains. Mal lui en prit… Ses mains et ses bras restèrent coincés dans l’arbre et il ne put se dégager, ce dont profita une meute de loups qui en fit son dîner.

Victime d’un des 7 péchés capitaux

Adolphe-Frédéric de Holstein-Eutin, roi de Suède, préférait les arts, les sciences et les desserts aux affaires de son pays. Il fait le strict minimum et n’a pas laissé un grand souvenir dans l’histoire politique de son pays. En revanche, en 1771, il fait très fort en mourant d’une indigestion carabinée. On appelle cela manger à s’en faire éclater la panse… Au palais de Stockholm, il commence par manger du caviar, puis s’attaque à une soupe au chou, se sustente de hareng, se gave de homard avant de passer à une bonne grosse choucroute. Quand arrive le dessert, il ne peut résister au semla, une brioche fourrée trempée dans du lait chaud. Le souci, c’est qu’il en reprend 13 fois de ce semla. Quelques heures plus tard, Adolphe-Frédéric est mort d’indigestion (tu m’étonnes…). 

Suède

La tortue d’Eschyle

Quand le dramaturge grec Eschyle part en balade, il ne peut jamais vraiment oublier ce qu’un oracle lui a annoncé : (…) qu’une maison tomberait dans les environs. Un coup à dormir à la belle étoile en permanence. Quand Eschyle se balade, il oublie la prédiction et l’intelligence des rapaces qui, quand ils capturent un animal comme une tortue, les laissent tomber du ciel pour faire exploser la carapace. Ce jour-là, le rapace confond le rocher avec le crâne chauve d’Eschyle. Il ouvre un large bec et laisse tomber sa proie. La petite maison de la tortue fracasse le crâne du dramaturge. 

Fugu

Mortel Fugu

Le fugu est un nom générique pour signer une cinquantaine d’espèces de poissons qui ont la capacité de tuer, car leur foie contient de la tetrodoxine, mortelle pour l’homme. Il est consommé dans des restaurants autorisés à la servir, une fois préparé, le foie, les ovaires, les intestins et la peau retirés. Chaque année, plus d’une centaine de personnes mangent après avoir consommé du fugu mal préparé. Le mort sans doute le plus célèbre est un acteur du théâtre Kabuki Bando Mitsoguru VIII, décrété trésor national vivant en 1973, est décédé deux ans plus tard. Le succès lui étant sans doute monté à la tête, l’acteur se rend dans un restaurant de fugu et décide de manger du foie du fugu, persuadé d’être plus fort que la tetrodoxine. Évidemment, peu après être rentré dans sa chambre d’hôtel, ses membres se paralysent peu à peu, il convulse et meurt. 

La vengeance du cactus

 En 1982, David Grudman a 27 ans et décide d’aller faire un tour à la sortir de Phoenix, en Arizona, pour tirer sur des trucs… Comme il y a beaucoup de cactus dans le coin, il tire deux coups de fusil sur un cactus Saguaro (Carnegie gigantea). Bingo ! Il touche la partie haute du Saguaro… Les 7 mètres du cactus lui tombent dessus l’écrabouillent (sans compter les épines qui le transpercent). 

On appelle ça avoir le cafard…

Dans la série concours débile, existe celui qui désigne le plus gros mangeur d’insectes. Récompense : un python vivant. Edward Archbold, un Américain de 32 ans, avale et avale encore cafards, vers, etc. et gagne le concours. Mais voilà, quelques instants plus tard, il est pris de vomissements. Direction l’hôpital où il meurt rapidement. Une autopsie est pratiquée. La cause de la mort est due à un « étouffement » provoqué par des morceaux de corps des insectes qui se sont accumulés dans les voies respiratoires.

La revanche du cobra

Peng Fan, un cuisinier chinois, achète un cobra pour en faire des rillettes (enfin, je ne sais pas ce qu’il voulait en faire, du steak, du ragoût, de la bouillabaisse…). Il le décapite dans la cuisine et s’en va préparer ses ingrédients. Mais, quand il retourne vers ses fourneaux, la tête du cobra le mort à la main et il meurt dans d’horribles souffrances. Les erpétologues expliquent que ce serpent (comme d’autres) garde le réflexe de mordre jusqu’à une heure après avoir été « tués ». 

cobra

À la tienne ! 

Un Espagnol de 54 ans, Joaquìn Alcaraz Garcia, a gagné un concours du plus gros buveur de bière en ingurgitant en un temps record 6 litres de bière. Il a donc été déclaré « roi de la bière » avant de commencer à vomir et il est mort 20 min plus tard.  

Sodomie fatale

L’histoire est tellement énorme qu’on a du mal à y croire. Et pourtant, elle est véridique. En 2005, un homme est amené à l’hôpital de Gig Harbor (État de Washington), mort, le colon perforé. La victime se nomme Kenneth Pinyan et il est mort après avoir été sodomisé par un… cheval. La scène a été filmée par un ami avec lequel il partageait cette zoophilie. Il était déjà l’auteur et l’acteur de vidéos le mettant en scène dans des scènes de zoophilie. À la suite de ce fait divers, une loi a été votée dans l’État de Washington interdit les rapports sexuels avec les animaux et leur enregistrement en vidéo. 

En 2010, un médecin slovène, Sacha Baricevic a été dévoré par ses trois bullmastiffs. L’enquête a pu établir que le toubib leur aurait fait subir des sévices sexuels pendant des années. Les chiens auraient pu se venger contre leur maître.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

fun
Share via
Copy link
Powered by Social Snap