Vers Helloasso

Les conifères dorés de Julien Raehm

Nahhan

Les conifères ne sont pas que verts… Avec Julien Raehm, de la pépinière Atypique Flore, nous avons choisi pour vous des conifères dorés (à longueur d’année ou pas !). Il en existe de toutes tailles pour toutes les envies. 

Les miniatures

Ce sont actuellement les conifères les plus demandés.

 

 

Pinus mugo ‘Carstens’

Il est attrayant toute l’année, mais plus particulièrement en hiver. Car plus il fera froid, plus il sera doré. En revanche, en plein été, il passe au vert avant de commencer à changer à nouveau de couleur à l’automne. Un comportement intéressant. Le port de ce pin des montagnes est globulaire. 

conifère doré
P. mugo 'Carstens' ©Nahhan

Les genévriers

Beaucoup sont couvre-sols et quand ils sont dorés, chacun est un vrai petit spectacle. Leur port rampant empêche la pousse des adventices. 

Juniperus communis ‘Gold Schatz’

Il conserve toute l’année son feuillage doré et qui peut atteindre 1,5 m d’envergure pour 40 cm de haut en 10 ans.

Juniperus communis ‘Gold Cone’

C’est une variété assez peu connue de genévrier. Ce conifère reste conique, son port demeure régulier avec une jeune pousse bien jaune. En été, il adopte des nuances un peu gris-vert. 

conifère feuillage jaune
'Gold Schatz' ©Atypique Flore

Les nains

Faux cyprès du Japon doré

Il existe plusieurs variétés de Chamaecyparis (faux cyprès du Japon) à feuillage doré. Ce sont des conifères qui ne nécessitent vraiment pas beaucoup d’entretien, résistent au chaud et au sec. Leur feuillage écailleux ressemble à celui des thuyas, mais en plus irrégulier et plus gracieux. « Les jardiniers apprécient beaucoup ces conifères. Certains restent dorés à longueur d’année, d’autres peuvent changer de couleur en cours de saison. Il existe même des variétés qui se colorent un peu de bronze orangé en hiver. Bref, il y en a pour tous les goûts. Et dernier atout : les plus petits se comportent remarquablement en pot.»

Chamaecyparis obtusa ‘Spirited’

À feuillage jaune panaché de blanc crème à l’automne. Vraiment original. Il passe au jaune ambré avec des reflets blancs en hiver. À croissance lente, il ne dépassera pas 1,5 m de haut. Port entre conique et globulaire. 

Thuja plicata ‘Sun Beam’

Si, comme moi, vous n’êtes pas une dingue de thuyas, ce petit-là pourrait bien, comme moi, vous séduire avec son feuillage jaune d’or au printemps. Il fonce un peu en été avant de repasser à l’or à l’automne. Au bout de 10 ans, il forme une boule de 1 m x 1 m. 

conifère doré
'Spirited' ©Isabelle Morand

Thuja occidentalis ‘Rheingold’ 

Il pousse plutôt en largeur (jusqu’à 1,2 m) et ne dépasse pas 1,5 m. Le feuillage jaune d’or au printemps prend une tonalité roussâtre à l’automne. Ses branches sont souples et peuvent retomber jusqu’en bas d’un pot. 

Chamaecyparis pisifera ‘Filifera Aurea’

On aime son port rondouillard et ses branches retombantes. Son feuillage est filiforme, doré, nuancé de vert. C’est un tranquille… 1,5 m de haut au bout de 15 ans. 

conifère à feuillage doré
Thuya occidentalis 'Rheingold' ©Isabelle Morand

Les moyens

Sont rangés dans cette catégorie les conifères qui mesurent entre 3 et 5 m à l’âge adulte qu’ils atteignent entre 10 ans et 20 ans. 

Thuja plicata ‘Goldy’

Lui garde son feuillage doré à longueur d’année. Au bout de 10 ans, il peut mesurer environ 3 m de haut pour 1,5 m de large. Feuillage d’or et port conique.

Thujopsis dolabrata ‘Aurescens’

C’est un thuya à grosses feuilles, comme de grosses écailles plates. Il fait un peu penser à une algue ! Il est doré toute l’année ; le jaune est plus brillant au printemps, jaune soufré en hiver. Port conique. 

Thuja plicate 'Goldy'
Thuja plicate 'Goldy' ©Isabelle Morand

Faux cyprès du Japon ‘Ivonne’

Ce Chamaecyparis lawsoniana montre un feuillage léger, filiforme, tout doré. Il ne devient pas trop compact est reste « translucide ». Il se fait remarquer au jardin toute l’année. Seules les anciennes feuilles coincées à l’intérieur de l’arbre passent au vert, mais elles sont dissimulées par le jeune feuillage tout jaune. Il apprécie un sol un peu frais. 

Chamaecyparis lawsoniana ‘Karaca’

Feuillage doré toute l’année pour ce faux cyprès du Japon qui préfère être planté à la mi-ombre. Branchage gracieux et retombant. Taille adulte : 4 m de haut pour 2,5 m de largeur. 

conifère à feuillage doré
'Ivonne' ©Nahhan

En pot, c’est parfait 

Ces conifères n’ont aucun problème de comportement quand ils sont cultivés en pot ou en bac. Ils tiennent le froid sans souci. En revanche, comme pour toutes les plantes en pot, n’oubliez pas de les arroser en été. « Je conseille généralement de les cultiver quelques années en pot avant de les installer en pleine terre. Sinon, il faudra les tailler et chaque année, le geste devient de plus en plus contraignant pour parvenir à leur garder une belle forme. »

 

Direction la rocaille ! 

Les conifères nains s’installent facilement dans les rocailles. Ils aident à les structurer et la gardent attrayante même en hiver.

Cryptomeria japonica 'Sekkan'
Cryptomeria japonica 'Sekkan'©Isabelle Morand

Chez les conifères dorés, on aime aussi beaucoup…

Calocedrus decurrens ‘Berrima Gold’

Pousses jaune d’or au printemps. Feuillage jaune orangé intense en automne et en hiver. Constitue un superbe point focal dans un jardin comme j’ai pu le constater au jardin Le Mas des Béalières, en Isère. 

feuillage doré conifère
'Berrima Gold' ©Isabelle Morand

Sapin de Nordmann ‘Golden Spreader’

Conifère nain qui atteint 1 m de hauteur en 10 ans. Superbe en hiver avec son feuillage jaune mat. Port conique. 

Cephalotaxus harringtonia ‘Korean Gold’

C’est la forme dorée de ‘Fastigiata’. Le vieux feuillage est vert, les jeunes pousses d’un superbe jaune lumineux. Port volontaire. Adulte, il ne dépasse pas 1,8 m pour 0,8 m de largeur. 

Sciadopitys verticillata ‘Golden Rush’

Feuillage doré toute l’année, plus lumineux au printemps cependant. Port conique. Croissance moyenne. À maturité au bout de 25 ans environ : 4 m de haut pour 3 m de large.

conifère feuillage doré
C. carringtonia 'Korean Gold' ©Isabelle Morand

Les conseils de culture de Julien 

Ces conifères dorés ne sont pas des plantes très exigeantes d’une manière générale. Les conifères aiment les sols bien drainés, surtout en hiver. Pas question pour eux de stationner plusieurs semaines les pieds dans l’eau, ils ne survivraient pas. Le reste de l’année, s’il pleut ou si vous lui donner un peu d’eau en cas de sécheresse, ils ne poseront aucun problème.

Julien Raehm
©Isabelle Morand

Atypique Flore

La pépinière de Julien Raehm est installée à Sainte-Croix-en-Bresse, dans la Saône-et-Loire. Les conifères sont vendus en ligne et sur les fêtes des plantes. Tél : 06 70 01 32 77.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap