Vers Helloasso

Bambou : le fargesia peut se cultiver en pot

bambou en bac
Fargesia rufa ©NateAbbott

Seuls les bambous non traçants sont recommandés pour la culture en pot. Oubliez donc Phyllostachys, Sasa, Pleioblastus. Installez un fargesia, beaucoup plus sage, et suivez les conseils de Marc Bouillon, paysagiste et spécialiste des bambous.

Hortus Focus. D’où vient ce genre de bambou et quelles sont ses caractéristiques ?

Marc Bouillon (Le jardin d’Emeraude) : Il est originaire de montagnes situées à l’est et à l’ouest de la Chine où il pousse sous le couvert de forêts de conifères. Son origine explique qu’il pousse très mal dans le Midi si on l’expose en plein soleil. Son nom lui vient du père Paul Guillaume Farges, missionnaire français en Chine et botaniste qui collecta les premiers spécimens au XIXe siècle. Le Fargesia est dit “cespiteux”, c’est-à-dire qu’il pousse en touffes compactes. Il ne cavale pas comme les phyllostachys. En dix ans, ce type de bambou n’occupera pas plus de 1 m2. Il est donc bien adapté à la culture au jardin, mais également en pot, sur les terrasses et les balcons.

En existe-t-il plusieurs espèces ?

On trouve principalement les espèces Fargesia murialaeFargesia nitida, Fargesia rufa. Les feuilles sont plus ou moins grandes en fonction des espèces. Et dans chaque espèce existent des variétés.

Quels sont vos conseils pour sa culture en pot ?

Il faut le rempoter régulièrement. Quand vous constatez que votre bambou commence à être un peu à l’étroit dans son bac, sortez-le et, avec une scie, coupez la souche en 3 ou 4 morceaux. Replantez-les ailleurs ou offrez-les en cadeau. La division vous évite d’acheter un pot plus grand ou de vous retrouver à un moment avec un bac qui, trop lourd, n’est plus transportable. La taille est également importante : les chaumes ne sont pas éternels, ils meurent au bout de 6 à 7 ans.

bambou en pot
©8vfani

Comment les tailler ?

Il suffit de les couper au ras du sol pour aérer la touffe. Si vous laissez trop de chaumes, la plante va finir par étouffer et produira des chaumes rachitiques. Arrosez-les surtout en été, mais ne laissez pas leurs racines tremper dans l’eau trop longtemps. Contrairement à une idée reçue, les bambous n’aiment pas les excès d’eau. Vous n’en verrez jamais dans une rivière, ils poussent sur les rives. Enfin, en pot, un bambou a besoin de manger pour être beau. Donnez-leur un engrais en surface tous les deux mois d’avril à octobre, de l’Or brun ou de l’engrais gazon puisque les bambous sont des graminées.

Quelques Fargésias sympas

Fargesia papyrifera : pousses bleu acier et cannes bleues (d’où son surnom de bambou bleu). De 3 à 4 m de haut. Rusticité : – 12°C.

F. nitida : un bon bambou pour les haies car le feuillage est vraiment dense. Pousse jusqu’à 3 m de haut. Très rustique. N’aime pas trop la sécheresse.

F. angustissima : il préfère les climats du sud de la Loire. C’est le fargesia qui pousse le plus en hauteur (jusqu’à 7 m). Préfère la lumière.

F. robusta : il est originaire du Sechouan. Peut pousser en plein soleil. Parfait en haie brise-vue et coupe-vent grâce à son feuillage dense. La variété ‘Campbell’ montre des gaines blanc pur. Le contraste est superbe avec les tiges bien vertes.

F. murielae : pas facile de faire naturellement la différence avec le F. nitida… Fiez-vous à la couleur des chaumes, jaune verdâtre sur le murielae. Bien rustique, adapté à une plantation en haie. Atteint environ 3 m de haut.

 

Les bambous extraordinaires de Stéphane Alzaix
F. papyrifera ©Didier Hirsch
Bambou non traçant
Fargesia robusta 'Campbell' ©Simone Madeo
close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

bambou en bac
Share via
Copy link
Powered by Social Snap