5 armoises au feuillage en dentelle

Ces plantes ne sont pas seulement utilitaires et médicinales, ce sont aussi d’excellentes plantes d’ornement. Jouez avec le feuillage en dentelle des armoises pour apporter de la légèreté et de jolies teintes dans les massifs. Voici celles que nous préférons pour cet usage.

L’armoise capillaire

Difficile de trouver un feuillage plus fin. D’ailleurs, son nom latin dit tout : Artemisia capillaris (cheveu). Et sa couleur, vert franc presque pomme quand le soleil s’y glisse, est aussi très différente de celle des autres armoises. Originaire du Japon, elle affectionne les sols frais, au soleil ou à m-ombre. Les jeunes feuilles peuvent être utilisées en cuisine.

©Nids-tri-Witanto
©Nids-tri-Witanto
©Louis Bertrand
©Louis Bertrand

Le génépi des glaciers

Elle ressemble beaucoup à une armoise plus connue, Artemisia schmidtiana ‘Nana’, mais elle est beaucoup rustique (-25°C) que cette dernière. C’est une petite armoise au feuillage persistant qui rampe, qui rampe, pousse en altitude et fleurit jaune en été. On utilise A. glacialis dans la confection du génépi. Impeccable pour une culture en pot et aussi, en pleine terre, au sec et en plein soleil.

Par ici l’argent ! 

Ce n’est pas une délicate ! A. ludoviciana ‘Silver Queen’ est même très vigoureuse, conquérante et n’a aucun mal à former rapidement une belle touffe tout argentée. Vous n’êtes pas obligé de laisser les fleurs se développer. Perso, je coupe les tiges florales pour conserver un beau port bien dense à cette armoise. Rusticité nickel : – 25°C minimum. À planter en tout sol, même sec, et au soleil.

©joannatkaczuk
©joannatkaczuk

Vous aimez le camphre ?

Alors, offrez-vous Artemisia alba camphorata ! Le feuillage est super parfumé, très divisé, vert un peu gris et la plante adopte naturellement un pot en boule (à tailler chaque année pour rectifier sa silhouette et qu’elle reste bien dense). Elle résiste au sec, affiche une excellente rusticité, se plaît au soleil. 

La petite armoise de Schmidt

Un feuillage tout fin, tout doux qui peut se déplumer pendant l’hiver, mais revient très vite au printemps. Artemisia schmidtiana ‘Nana’  fait de l’effet dans une rocaille, sur un talus ou dans un jardin de gravier, mais son port et sa taille permettent aussi de la cultiver en pot. La floraison en fin de printemps et début d’été n’a franchement aucun intérêt. Ce qu’il lui faut ? Du soleil, un sol sec et léger, surtout pas une terre qui retient l’humidité en hiver. 

©Rvo233
©Rvo233

Bon à savoir

Il existe des armoises arbustives que vous pouvez tailler en été pour éviter qu’elles ne fassent des fleurs, ne montent à graines et se ressèment à qui mieux mieux. Vous pourrez les retailler à la sortie de l’hiver.

Les armoises herbacées sont caduques. Vous pouvez les nettoyer à la fin de l’automne ou au début du printemps. 

Attention

Les remèdes naturels contenant de l’armoise (notamment des anti-fièvres) sont déconseillées aux femmes enceintes.

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

151 Shares 821 views
Share via
Copy link