Des buddléias différents

Beekeepx

Port retombant, crispé, floraison en boule, feuillage qui rappelle celui du saule… Le clan des arbres à papillons est assez large pour y trouver des buddleias différents. Faites vos choix, camarades jardiniers !

Buddleja alternifolia, une pluie de fleurs

Du mois de mai à fin juin ou début juillet, ses rameaux retombants se couvrent entièrement de fleurs au parfum de miel, et l’arbuste ploie littéralement sous cette floraison lilas. Originaire de Chine, il y pousse jusqu’à 4000 m d’altitude et est donc parfaitement rustique (-30°C). Les feuilles – caduques – sont étroites. Côté sol, il préfère une terre légère, bien drainée et un peu fraîche. Il est capable de supporter des épisodes de sécheresse. Taillez après la floraison, car les fleurs apparaissent sur les rameaux âgés de deux ans. L’arbre à papillons à feuilles alternes (B. alternifolia) est superbe en isolé (comme aux Jardins de la Mansonière dans le Perche), mais il peut aussi se glisser dans une haie champêtre. H. entre 2 et 3 m. 

À noter : la pépinière Les Senteurs du Quercy propose la variété ‘Argentea’.

©Isabelle Morand
©Isabelle Morand
©Ptelea
©Ptelea

L’arbre à papillons crispé, moins rustique que ses copains

Moins rustique, moins rustique… Certes, mais Buddleja crispa est capable de supporter sans souci -8°C degrés et des pointes de gel à -12°C (ce qui n’arrive plus guère souvent). Dans la nature, de l’Afghanistan au Tibet, il apprécie l’altitude (jusqu’à 4300 m), les pentes et les falaises. Un crapahuteur qui s’est adapté à mon milieu d’origine en restant petit (1,5 m maximum de haut). Dans nos jardins, il aime pousser dans des jardins de graviers, mais trouve aussi sa place dans des massifs ensoleillés, peu humides ou le long d’un mur. Comme chez tous les buddlejas, ses fleurs (roses) sont bien parfumées. Le feuillage est semi-persistant.

Petites boules orangées

B. globosa fleurit en petites boules orangées. Les feuilles sont longues, vert bleuté, il fleurit du début de l’été jusqu’à l’automne. Voir sa fiche complète ICI. 

©Consultaplantas
©Consultaplantas

Un arbre à papillon d’origine africaine

Tiens, enfin un Buddleja qui ne vient pas de l’Asie du Sud-est ! L’arbre à papillons à feuilles de saule (B. saligna) vient du Zimbabwe et d’Afrique du Sud. Décrite pour la première fois en 1809, l’espèce pousse dans les ravins en dessous de 2000 m d’altitude. Elle est du genre un peu frileux puisque sa rusticité ne dépasse pas -5°C. Ses feuilles persistantes font penser à celles d’un saule ou d’un olivier ce qui lui vaut son surnom d’olivier bâtard ou faux-olivier. Les fleurs nectarifères, parfumées, sont blanches ou crème. 

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

238 Shares 1.9K view
Share via
Copy link