Une allée dans un jardin, c’est un peu comme un couloir dans une maison : ce n’est pas une pièce et il est parfois difficile d’en faire un endroit ou il fait bon déambuler. Idées et conseils pour aménager vos allées. 

Peu de lumière, la proximité des massifs, des arbustes et des arbres, il n’en faut pas plus pour rendre l’aménagement d’un petit chemin assez compliqué. Vos maintes tentatives d’y semer du gazon ont été un échec et la terre nue ainsi que les passages répétés rendent certains endroits de nos jardins assez boueux…  

aménagement allée

Damier dalles et pouzzolane, jardin Kériel     ©Isabelle Morand

L’art et la manière

Pour parvenir à aménager ces petits couloirs qui longent une haie, ces lieux de passage d’une chambre du jardin vers une autre pièce de verdure, prévoyez avant tout, surtout si le sol est humide, un drainage de type gravier sur une épaisseur de 10cm.  Il faut aussi observer les plantes naturellement présentes pour choisir entre du végétal, du minéral ou un mix des deux. Enfin, pensez aussi à l’usage de cette allée pour faciliter le passage d’une brouette par exemple. Si vous préférez le “tout minéral”, il est possible d’opter pour un pavage, des dalles, du gravier ou tout simplement des pierres assez plates.

Récup’ et détournement de matériaux

Il est possible de transformer en bordure, des tuiles sauvées de gravats . Des tuiles faitières découpées en tronçons et posées en alternance forment aussi une bordure sympa “à la japonaise”. Quand les bordures sont posées, il est possible de garnir l’allée de graviers et d’y disposer des pas de façon géométrique ou de manière aléatoire. L’idée du damier est également intéressante et permet de planter entre des dalles. 

Les plantes qui aiment se faire marcher dessus 

  • La bugle rampante (Ajuga reptans) : un tout-terrain qui sera plus pourpre et mieux fleuri au soleil. 

©Isabelle Morand

  • La cotule à bractées (Leptinella squalida) : idéale en plein soleil.

©Isabelle Morand

  • La verveine nodulaire (Lippia nodiflora) : cette plante mellifère pousse au soleil et forme un tapis coriace couvert de fleurs de mai aux gelées. 

Lippia nodiflora ©seven75

©Isabelle Morand

  • La sagine (Sagina subulata) : elle pousse même à mi-ombre en sol frais.

©Crazy D

  • Le serpolet (Thymus serpyllum) : il supporte les terres pauvres et très sèches. Plantez-le au soleil. 

©Fotokate

  • La petite pervenche (Vinca minor) : rustique et robuste elle pousse idéalement à l’ombre. 

©iurii-konoval

Vous prendrez vite goût à l’aménagement de vos passages, allées et petits chemins, car le minéral soulignera la présence végétale. Cela deviendra aussi rapidement le terrain d’expériences intéressantes et la possibilité d’installer de nouvelles plantes. Qui a dit qu’il n’y avait plus de place pour planter ? 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial