Nostradamus n’a pas seulement écrit ses fameuses Centuries prophétiques. En 1555, le médecin et astrologue provençal fait paraître un “Traité des fardements et des confitures” qui sera réédité neuf fois en une vingtaine d’années !

Traité des confitures Nostradamus - Hortus Focus

©Bibliothèque municipale de Lyon

Confitures au sucre, miel ou vin cuit

À l’époque de Nostradamus, le sucre est encore une denrée très chère, réservée aux nantis et aux tables princières. Il a été rapporté en France au XIIe siècle par des chevaliers de retour des croisades. Longtemps, le sucre est considéré et utilisé comme médicament. Médecin, Nostradamus lui attribue logiquement des vertus médicinales. Et ses recettes de confiture ont des destinations thérapeutiques, pour soulager le foie, chasser la mélancolie (confiture d’écorce de buglosse)… La transformation de fruits et de légumes en confiture est aussi une bonne façon, à l’époque, de les conserver. 

Les recettes qui suivent étant écrites en vieux français, je les ai “traduites” mais en conservant certaines expressions ou tournures de phrase particulières de Nostradamus. 

confiture de courge - Hortus Focus

©-chamillewhite

Confiture rafraichissante de chair de courge ou carabassat

  • Cueillez des courges longues ou rondes. Stockez-les pendant un mois avant de les cuisiner.
  • Détaillez la courge en tant de pièces que bon vous semblera, enlevez l’écorce par dessus qui est fort dure, et qui ne vous servira à rien.
  • Coupez vos morceaux de la largeur de 4 doigts et de la longueur de 5 doigts, et mettez les morceaux dans une terrine vernissée. Saupoudrez généreusement de sel. Laissez la courge ainsi 3 ou 4 jours, car le sel attirera l’humidité superflue qui est en la courge. Quand elle viendra à recevoir son sucre, elle prendra plus rapidement.
  • Nonobstant,  il ne faut aucunement que la courge sente le sel, car cela gâchera tout. Après 3 ou 4 jours donc, ôtez le sel et lavez dans 10 ou 12 eaux. Jusqu’à tant qu’en goûtant vous ne sentiez plus le sel.
  • Cela fait, vous ferez bouillir vos morceaux de courge dans une belle eau toute claire. Jetez l’eau et recommencez. Faites bouillir dans une nouvelle eau claire jusqu’à ce que vous puissiez percer la courge avec une épingle.
  • Ôtez-les du feu avec une écumoire. Laissez-les égoutter dessus un linge bien blanc. Car s’il reste de l’humidité, la confiture ne saurait être parachevée de longtemps.
  • Prenez du beau sucre (NDLR : 1 kg de sucre pour 1 kg de fruits). Faites fondre tant de sucre que d’eau. Cela le fait communément. Faites cuire le sucre sous forme de sirop bien cuit.
  • Quand le sirop sera refroidi, ajoutez-le aux morceaux de courge. Le lendemain, retirez le sirop et faites à nouveau bouillir. Si vous faites cuire les quartiers ou quelque confiture que ce soit avec le sucre ou le miel, la confiture deviendra dure comme du cuir.
  • Quand il sera refroidi, versez-le sur les morceaux de courges. Recommencez trois jours de suite, jusqu’à voir les morceaux de courges clairs et diaphanes.  

Selon Nostradamus, cette confiture est suave et de bon goût. Et elle est recommandée pour “mitiger la chaleur exubérante du cœur et du foie”. 

 

poires confites - Hortus Focus

©jarvna

Recette pour faire des poires confites

  • Prenez des poires les meilleures que vous pourrez trouver des petites ou des muscadelles (poires au goût un peu musqué)
  • Plumez (enlevez la peau) les poires, nettoyez-les aussi subtilement que vous pourrez. Une fois pelées, mettez-les dans de l’eau fraîche pour éviter qu’elles ne s’enoircissent.  
  • Faites-les les bouillir dans la meilleure eau que vous pourrez trouver, et jusqu’à leur parfaite suffisance ; une épingle doit y entrer facilement.
  • Retirez-les du feu avec une escu-moyre et laissez-les refroidir dans l’eau claire avant de les disposer sur un linge bien blanc et bien net.
  • Puis, placez les poires dans un récipient en verre.
  • Prenez du sucre à suffisance, selon que l’œil verra qu’il a besoin, et faite-le fondre avec autant d’eau que de sucre. Quand le sucre est refroidi, mettez-y les poires.
  • Quand ledit sucre cuit en sirop aura demeuré avec les poires dans leur vase l’espace de deux jours, vous ferez recuire le sucre jusqu’à ce qu’il soit en forme de sirop. Attendez qu’il refroidisse pour le verser sur les poires. Attendez 4 jours avant de verser le sirop (sans les poires) dans une poualle. 
  • Piquez chaque poire, d’un ou deux clous de rigole et de morceaux de cannelle puis remettez les poires dans le récipient.
  • Faites recuire le sucre à perfection de sirop avant de le verser sur les poires. Fermez bien le pot.

C’est une confiture à offrir à un prince. 

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial