Vers le site Giverny-Fondation Claude Monet

Vers la boutique d’Hortus Focus
Hydrangea serrata 'Yoi-no-Hoshi' - Hortus Focus
Isabelle Morand

Terre de bruyère et hortensias, c’est n’importe quoi !

Pas la peine d’acheter des sacs de terre dite de bruyère pour planter des hortensias ou des hydrangéas… Contrairement à une idée largement reçue, ces arbustes n’en ont pas besoin. Une mise au point signée Fabrice Gautier, de la pépinière Sous un arbre perché. 

Hortus Focus :  C’est nouveau, ça ? Les hortensias n’ont pas besoin de terre de bruyère ?

Fabrice Gautier, pépiniériste - sous un arbre PerchéFabrice Gautier (Sous un arbre perché) : Mais non, c’est ainsi depuis toujours ! La terre de bruyère, c’est… pour les bruyères. La terre de bruyère pure, c’est de la terre de lande, celle qu’on a en Bretagne par exemple. Les hortensias et les hydrangéas ont besoin d’une terre riche, humifère, ils poussent à l’état naturel dans les sous-bois d’Asie. Exactement le contraire de la vraie terre de bruyère qui est pauvre !

Mais alors, que trouve-t-on dans les terres de bruyère du commerce ?

On trouve dans les jardineries des appellations diverses et variées. Terre de bruyère, terre dite de bruyère… J’avoue que, personnellement, je ne sais plus trop ce qu’il y a exactement dans ces produits. De la terre, de l’engrais pour booster la plante… Ce qui est certain, c’est qu’un hydrangéa planté dans cette terre pure va végéter, dépérir. 

Sous un arbre perché - Hortus Focus
©Isabelle Morand / Sous un arbre perché

On a donc tout faux en utilisant ou en ajoutant de la terre de bruyère à la plantation ?

La terre qu’on nous vend sous le nom de terre de bruyère ne nourrira pas votre plante. Or, hortensias et hydrangéas sont des gourmands. Il faut leur donner à manger. Il suffit de regarder ce qu’ils aiment dans la nature, et de recréer des conditions idéales pour eux. Dans leur milieu naturel, ils poussent sous les arbres et bénéficient de l’humus créé par la décomposition des feuilles. Si on a un terrain riche en humus, pas trop lourd et suffisamment frais, ils se porteront très bien. Si on a un terrain très lourd, argileux, il va falloir alléger un peu la terre. Rien de sert d’apporter de la terre de bruyère, il suffit d’ajouter un bon terreau, du compost de feuilles mortes pour améliorer le substrat et donner à la plante ce dont elle a vraiment besoin. Si votre sol est pauvre, ajoutez de l’engrais organique, du fumier décomposé au printemps. 

L’automne est-il une bonne période pour les aider à trouver leur nourriture ?

Mais oui ! Quand vous nettoyez votre jardin, ramassez les feuilles mortes, ajoutez-les au pied de vos hydrangéas, tout simplement ! Certaines feuilles, notamment celles du chêne, se décomposent plus lentement. Passez-les à la tondeuse pour en faire des petits morceaux. Évitez seulement les feuilles de noyer trop riches en tanin. Quand vous nettoyez vos plantes vivaces, coupez au sécateur les parties sèches et ajoutez-les aussi. Les vers de terre vont se charger de les décomposer, de les incorporer au sol . Une petite couche d’humus qui se forme et ça va suffire à nourrir la plante.

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Share