La saison de plantation des fruitiers arrive ! Vous les trouverez en conteneur, mais également à racines nues. Si vous souhaitez conserver plusieurs mois des pommes, il faut évidemment planter les variétés adaptées qui donneront les fameuses pommes de garde. Voici les conseils de Thierry Demarquest, spécialisé dans la culture des figuiers et autres arbres fruitiers. 

Hortus Focus : pomme à couteau, pomme de garde, quelle différence ? 

Figuiers : Thierry Demarquest

Thierry Demarquest ©Isabelle Vauconsant

Thierry Demarquest (Figues du monde) : Les pommes à couteau sont celles qu’on récolte en été, et qu’on croque sans trop tarder, car elles se conservent moins bien. Les pommes de garde, souvent des variétés anciennes, se récoltent plus tard, se gardent longtemps (jusqu’en janvier, février voire mars), le goût est complètement différent et elles sont succulentes en gâteau, en tarte, etc. Une trentaine de variétés se conservent très bien. J’aime beaucoup la ‘Reinette Clochard ‘, une bonne pomme ancienne, la ‘Reinette de Brive’ au parfum délicieux, la ‘Reinette de Saintonge’, la ‘Belle fille de Salins’ (originaire du Jura). Toutes ces pommes peuvent aussi être mangées à la croque, mais c’est en les transformant qu’elles donneront le meilleur de leurs saveurs. 

Comment bien conserver ces pommes ?

Il faut réunir plusieurs conditions pour pouvoir les conserver le plus longtemps possible : pas de lumière, un local bien aéré, froid (autour de 6°C), des fruits bien séparés les autres. Le mieux, c’est de mettre en place un coin où vous pourrez empiler des clayettes ou des cageots facilement. Si vous manquez de place, et devez les stocker posées les uns sur les autres, vérifiez très régulièrement leur état pour repérer tout signe de pourriture et éliminer les fruits atteints. 

Comment utilise-t-on ces pommes de garde ?

Ce que j’aime bien, c’est mélanger les variétés pour donner plus de goût aux gelées, aux compotes, aux gâteaux. On a alors des acidités différentes, des goûts vraiment complémentaires. Il faut savoir également que les variétés anciennes abritent plus d’éléments nutritifs que les variétés hybrides modernes. 

pommes - Hortus Focus

©Mindstyle

Les variétés anciennes sont-elles plus résistantes aux maladies que les modernes ?

 

Généralement oui. Chez moi, les pommiers sont rarement malades. Sans doute est-ce dû au fait que je les nourris correctement, avec du compost, du fumier. À partir du moment où ils reçoivent les éléments dont ils ont besoin, les pommiers se montrent plutôt résistants. Si je dois les traiter, c’est au lait de vache. De plus, comme je n’ai pas trop de temps à leur consacrer, je plante des variétés qui nécessitent un minimum de soins. J’essaye de choisir des variétés, comme la ‘Reinette Clochard’ qui n’ont pas besoin d’être éclaircies chaque année pour être super productives. 

Qu’est-ce que l’alternance chez un arbre fruitier ?

Une année, un fruitier va porter beaucoup de fruits ; la suivante, beaucoup moins. Ce phénomène est plus ou moins marqué selon les variétés. 

Vaut-il mieux choisir une variété proche de son terroir ?

Les terroirs, c’est important parce qu’il y a un climat, une qualité de terre, des savoir-faire qui y sont attachés. On peut évidemment choisir une variété de pommier cultivé depuis longtemps dans sa région, mais il faut aussi être curieux. Les pommiers sont originaires des contreforts de l’Himalaya, de la région d’Almaty, au Kazakhstan (ils aiment les hivers bien marqués), et ont toujours beaucoup voyagé. Certaines variétés sont nées dans les Pyrénées et poussent très bien en Bretagne.

pépins de pomme - Hortus Focus

©Vasyl Chybor

Et si vous semiez vos pommiers ?

Les pépins de pomme germent facilement. Ils donnent naissance à ce que l’on appelle des “francs” qui seront tous différents. Ils donneront des fruits dans très longtemps, mais ce seront de très solides arbres. Semez les pépins dans une terre pas trop lourde. Sur 50 pépins semés, la moitié germera la première. L’autre prendra une deuxième ou une troisième année pour germer. Certains pépins se réveillent plus lentement que d’autres ! Et qu’on se le redise : ce sont les pépins qui ont donné naissance au mot “pépinière” !

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial