Vers le site Giverny-Fondation Claude Monet

Vers la boutique d’Hortus Focus

Une technique d’irrigation 100% écologique : les Ollas

©Dimitri Kalioris

L’irrigation au jardin, en ces temps de multiplication des périodes de sécheresse et de difficultés à remplir les nappes phréatiques, est un sujet crucial. Notre humanité étant appelée à perdre ses mauvaises habitudes d’user de l’eau, il est urgent de s’intéresser aux techniques les plus économes. Les oyas® ou ollas® en sont une très ancienne et remise au goût du jour.

Fan Shengzhi, agronome chinois, en fait mention il y a déjà 2000 ans. Mais des chercheurs situent son origine en Iran, en Afrique du Nord, dans la Rome antique ou en Amérique du Sud. Il est probable que les agriculteurs en aient eu l’idée dans plusieurs endroits du monde. Le principe en est assez simple, même s’il a été un moment un peu oublié. À la fin des années 50 et durant les années 60, des chercheurs se penchent sur la question, suivis par des publications dans les années 70. On relève des applications dans les zones arides d’Afrique et du Moyen-Orient. Elles sont relayées par des articles dans les années 80, puis en Amérique latine et en Asie. Après une relative désaffection dans la décennie qui suit, l’entrée dans le nouveau millénaire marque un regain d’intérêt. Et l’émergence de la permaculture consacre leur retour.

Une technique d’irrigation, un secret de fabrication

Cette technique d’irrigation est très écologique, tant sur le plan des matériaux que du fait de l’économie en ressource qu’elle représente ; enfin, la poterie a une longue durée de vie et ne demande aucun entretien. Le secret de fabrication réside dans le mélange de terres.

La jarre en terre poreuse est enterrée à proximité des plantes. Les racines vont chercher l’eau dans le substrat qui, lui, va aspirer l’eau de la jarre. L’eau se diffuse donc au niveau des racines, juste ce qui est nécessaire aux plantes ; et les feuilles ne prennent pas d’eau. Cela réduit ainsi les risques de maladies liées à une trop grande humidité. La poterie doit à la fois être poreuse, résistante à la pression et au temps. Le risque si l’on n’y prend garde est d’acheter des jarres inefficaces, car peu poreuses. Les principaux facteurs affectant le taux d’écoulement de la jarre sont : la composition, le traitement des surfaces de la céramique et l’évapotranspiration.

 OLLAS® LAURENT JAMET
Laurent Jamet ©Dimitri Kalioris

Les ollas® de Laurent Jamet sont tournées à la main comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessus : il vous explique comment adapter les dimensions de votre poterie à votre sol comme au besoin de votre surface.
Cette technique d’irrigation est particulièrement bien adaptée aux petites surfaces.

50 à 70 % d’économie d’eau et une vraie tranquillité d’esprit

Laurent Jamet, héritier d’une famille de potiers, fabrique des poteries non gélives de petites et très grandes tailles, et s’est lancé dans cette production. Il a mis deux ans à mettre au point le mélange de terres le plus adapté et le plus efficace. Il a travaillé des dimensions diverses permettant l’utilisation des ollas® tant au jardin qu’en jardinière.

Car, au-delà de ses qualités écologiques en matière d’irrigation, ces poteries ont un côté très pratique : elles vous permettent de vous absenter sans craindre pour la vie de vos plantes ! Elles peuvent rester enterrées au jardin pendant plusieurs années, mais prenez soin de vous assurer qu’elles sont vides au moment des premiers gels. Toutefois, comme elles sont sous la terre, il est rare que le gel les atteigne.

Travaux pratiques : le tuto

IRRIGATION - OLLAS® JAMET

Poteries JAMET : Le Site
Les Petits Bornais, 86200 Loudun – 05 49 98 11 25

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Share