Tout sur l’érable rouge, l’emblème du Canada

couv érable rouge
©LynMc42k

L‘érable rouge (Acer rubrum) est une espèce d’arbre originaire de l’est du Canada et des États-Unis. Très largement cultivé comme arbre d’ornement, il a comme autre nom le plaine rouge, au Canada, et est parfois appelé érable de Virginie en France. En Amérique du Nord, c’est un arbre caduc très répandu jusqu’à la Floride et parfois même au Mexique.

Bien que la feuille d’érable soit étroitement liée au Canada, l’érable, en tant qu’espèce, et sa célèbre feuille ont été officiellement reconnus comme emblème arboricole du Canada seulement en 1996. Il est aussi l’arbre-emblème de l’État de Rhode Island.

L’érable rouge est un arbre de taille moyenne, pouvant atteindre, dans sa zone d’origine, 15 à 30 mètres de haut pour un diamètre de près de 2 m. Son écorce est assez lisse, gris foncé. Il peut vivre de 100 à 200 ans, voire plus.

C’est un arbre facile à vivre qui supporte des sols très différents, des terrains marécageux jusqu’aux sols plus secs. Cependant, il tolère mal les sols très salés ou très alcalins. Il pousse en général à une altitude inférieure à 900 mètres. En sujet isolé, il faut le planter au soleil ou, éventuellement, à la mi-ombre.

Il fut le premier érable américain introduit en Europe. C’est probablement John Tradescant le Jeune, célèbre botaniste, jardinier et collectionneur britannique, qui le rapporta de Virginie dans les années 1650 dans son jardin, près de Londres. Il fut ensuite rapidement apprécié et cultivé partout en Europe.

érable rouge
©Paul Racenet

Adoré des insectes

C’est un arbre généralement dioïque, très mellifère. Les fleurs femelles, rouge foncé et non parfumées, sont formées de cinq pétales très petits. Elles arrivent entre mars et avril, avant le débourrement. Les fleurs mâles ne comportent que des étamines jaunes et sont portées par de courtes pousses sur les branches. Il est assez rare qu’un arbre porte les 2 fleurs ; dans ce cas, elles sont sur des rameaux distincts et n’arrivent pas à maturité en même temps.

Les jeunes rameaux sont rouge brunâtre, tout comme le pétiole. Les premières feuilles sont d’un vert lumineux puis s’assombrissent, virant au rouge. Les fruits atteignent leur maturité au début de l’été et tombent rapidement.

Hélicoptère !

Fleur femelle

fleur femelle érable rouge
©Charise Wilson

Fleur mâle

fleur mâle érable rouge
©Azovsky

Le fruit de l’érable est une samare (c’est-à-dire un akène) double ou disamare, un ensemble d’akènes jumeaux, équipé chacun d’une ailette membraneuse favorisant la dispersion par le vent. Le fameux”hélicoptère”.

fruit de l"érable rouge
©Holcy

Une vie sexuelle débridée

En réalité, Acer Rubrum, considéré comme dioïque, est polygamodioïque, ce qui signifie que certains individus sont mâles, d’autres femelles et d’autres monoïques. L’érable rouge peut même parfois changer de sexe et passer de mâle à femelle, de mâle à hermaphrodite et d’hermaphrodite à femelle. 

Un délicieux automne

C’est en automne que le feuillage de l’Acer rubrum est le plus spectaculaire, si le sol n’est pas trop calcaire. Il devient rouge très intense, puis orangé et enfin jaune en fin de saison.

érable rouge
©Jenifer Kramer

La sève de l’érable rouge peut aussi être utilisée pour produire du sirop d’érable ou du sucre. Elle est moins riche en sucre que celle de l’érable à sucre et de l’érable noir, les 2 espèces couramment utilisées. Il faut donc plus de sève pour une même quantité finale de sirop. Cependant, la concentration fait que le sirop de l’érable rouge est plus foncé que le sirop de l’érable à sucre, avec une teinte rougeâtre. Son goût est également plus “intense” et reste le préféré des gourmets !

sirop d'érable
©shantyboys

Les biscuits “feuille d’érable” sont des biscuits canadiens (québécois) fourrés dont la garniture à la crème est aromatisée au sirop d’érable. Les biscuits ont la forme d’une feuille d’érable, symbole national du Canada.

Dans certaines régions, les biscuiteries les parfument à la vanille et même au miel (en plus du sirop d’érable, of course).

biscuit québecois
©Arlette Lopez

Le tartan fédérateur

Le tartan de la feuille d’érable a été créé en 1964, en prévision du 100e anniversaire du Canada, en 1967. Inspiré des couleurs que prennent les feuilles d’érable au fil des saisons, les motifs du tartan intègrent le vert de l’été, l’or du début de l’automne, le rouge qui apparaît aux premières gelées et le brun des feuilles mortes. Chaque province a ensuite adopté son propre tartan officiel.

Le corps de cornemuse du 2e bataillon du Royal Canadian Regiment a adopté le tartan de la feuille d’érable, de même que les 2e, 3e et 4e bataillons. Symbole de la fierté nationale, le tartan peut être porté par tous les Canadiens de toutes origines.

Le 1er juillet (le jour de la fête nationale) et le 6 avril (le jour du tartan), revêtus de leurs plus beaux tartans,  les Canadiens assistent aux commémorations de la déclaration d’indépendance de l’Écosse, qui eut lieu le 6 avril 1320.

tartan canadien

Incroyable

Le gouvernement du Canada déclare le tartan de la feuille d’érable comme symbole officiel du Canada, le 9 mars 2011.
Lire le communiqué de presse ICI

Tartan est dérivé du mot français « tirelaine » qui désignait autrefois un tissu fabriqué avec de la laine (facile à retenir, non ?). Il est ensuite devenu un tissu à larges carreaux de plusieurs couleurs, toujours en laine.

Devenu célèbre grâce au kilt écossais, les premières représentations d’un tartan remontent cependant à environ 3500 avant Jésus-Christ, sur des figurines chinoises (eh oui…). Il est, aujourd’hui, universellement consacré !

Les temps ont bien changé, car en 1746, après la rébellion jacobite et la défaite des rebelles Highlanders, le tartan a été interdit par les Anglais, pendant des dizaines d’années. Seuls les militaires avaient le droit de porter cette tenue traditionnelle écossaise.

Tartan chinois ancien
Tartan chinois ancien
©Pépinières Travers
©Pépinières Travers

De nombreux cultivars ont été sélectionnés, souvent pour l’intensité du coloris du feuillage en automne. ‘October Glory’ est parmi les plus populaires. Il s’agit d’une obtention des pépinières Princeton Nursery (New Jersey – USA) en 1961.

De taille plus réduite, ‘October Glory’ atteint 10-12 m à l’âge adulte. C’est un arbre à croissance assez rapide, au port compact et conique.

Ses feuilles vert foncé dessus, gris bleuté dessous en début de saison, prennent une coloration rouge orangé très lumineuse, à partir de la fin août. Elles deviennent ensuite d’un rouge très intense. Le feuillage sera encore plus spectaculaire si l’arbre est installé dans un sol neutre à légèrement acide et drainant.

Quelques pépinières où vous trouverez ‘October Glory’

Les Pépinières Travers

Le Jardin du Pic-Vert

Le mur végétal

Les Pépinières Croux

les Pépinières Dauguet

Les Pépinières Gérard Mellot

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

114 Shares 4.8K views
Share via
Copy link