Les Panrées, un jardin d’art et de sagesse

 

Le jardin des Panrées à Cornimont, dans les Vosges, n’est pas tout à fait comme les autres. Dans ce jardin de poètes partageurs et rêveurs, les plantes se mêlent aux sculptures et aux vieux outils dans un joyeux bric-à-brac. En plus d’un très joli point de vue sur la montagne, on peut y admirer plus de 2000 variétés de plantes. Nous avons rencontré Yvon Marchal, un de ses créateurs.

Parlez-nous de votre jardin…

C’est un jardin naturel. On laisse pousser les plantes là où elles aiment être. Quand on en intègre une nouvelle, par exemple, on met plusieurs pieds à plusieurs endroits puis on les regroupe sur le lieu qui leur convient le mieux. On n’intervient pas dans le jardin ; il peut y avoir des mauvaises herbes : elles ont aussi leur importance. On n’intervient que quand elles sont trop envahissantes.

Ce jardin est conçu pour se reposer, pour méditer, pour se rappeler des temps anciens… Par curiosité aussi, puisque nous avons plus de 2000 plantes vivaces différentes. Toutes résistent à une température de -15°, c’est notre seul critère de sélection. On a des plantes de l’Himalaya, de Sibérie, des pays du Nord, de Finlande etc.

Quand est-il né ?

C’est tout un symbole, ce jardin. Il a été mis en place voilà environ 18 ans. J’ai acheté la maison avec des terrains. Et puis avec les copines, les copains, on a fait des petits jardins. Chacun avait sa parcelle, l’aménageait et mettait les plantes qu’il souhaitait. Au bout de quelques années, certaines ont repris leur vie naturelle et d’autres sont restées. Et puis, un ami, Jean-Louis, qui avait un problème de fibromyalgie et la maladie de Lyme, ne trouvait plus de travail. Il avait de grosses crises de douleurs mais pouvait réaliser quelques heures de travail par jour. Donc, avec mes amis les plus intimes, on a créé une association en 2011. Le but : créer un emploi et obtenir un emploi aidé les premières années. 

Comment a été conçu le jardin ?

On l’a imaginé, dès le départ, avec plusieurs directions. Premièrement, les fleurs : vous avez dans ce jardin plus de 2200 plantes vivaces. Ensuite, vous avez aussi des outils anciens qui nous ont été légués par la doyenne de Cornimont, Fernande Claudel,  malheureusement décédée il y a deux ans, à 104 ans. On a construit des abris pour eux, tout au long du parcours. Vous avez l’atelier du sabotier, du menuisier, de la fermière qui fait son fromage… Enfin on a des sculptures et des oeuvres d’art.

 

Le jardin des Panrées : "En équilibre pour la nature" par Francis Cuny

“En équilibre pour la nature” par Francis Cuny ©V.Collet

C’est la troisième dimension de ce jardin. Dans notre association, nous avons de nombreux adhérents artistes qui exposent ici tout au long de l’année. Ces pièces sont soit données, soit vendues à des tarifs corrects.  Il y a aussi plein de petites pièces un peu rigolotes faites pour le enfants mais qui en définitive, intéressent tout le monde. 

Jean-Louis, en plus d’être jardinier, est un artiste. Il a inventé le « bouchon art », l’art de travailler le bouchon. C’est lui qui décore le jardin qui redonne vie aux vieux objets que nous apportent souvent les amis.

C’est un jardin reposant…

Le jardin des Panrées : "Bouchon art" par Jean-Louis

“Bouchon art” par Jean-Louis ©V.Collet

On a voulu lui donner un aspect méditatif. La méditation, la sérénité, le calme, le son de l’eau qui coule dans le bassin, le murmure du torrent… C’est tout ça notre jardin. C’est aussi des collections de photos (nous en exposons) ; nous travaillons avec des collèges et des écoles primaires sur des poèmes que nous affichons à certaines périodes de l’année. Notre jardin, c’est un ensemble de bien-être.

Côté plantes, quelles sont vos plus grandes fiertés ?

En juillet, vous avez les monardes qui sont des plantes extraordinaires. Avec leurs feuilles, vous faites de la tisane ; elles soulagent les douleurs articulaires. Avec les fleurs, vous pouvez faire de la gelée qui sent un peu comme la bergamote. C’est notre produit phare. On en vend beaucoup. On a des collections d’iris, de rhododendrons, d’azalées, d’heuchères, de géranium vivaces. Ici, c’est la biodiversité parfaite. On a des iris de Sibérie, par exemple, qui sont faciles et se plaisent partout.

Vous avez des pavots de l’Himalaya ?

 C’est la plus belle plante qu’on a pu avoir. Mais un arbre est mort, ça a cassé la structure du lieu et on a du mal à le réintroduire. À partir de son tronc, une sculpture a été faite : En équilibre pour la nature (en photo, plus haut). Ce sont 7 petits personnages qui maintiennent à bout de bras la planète. Tous les jours, chaque jour, on doit faire quelque chose pour sauver la planète ! Tout ceci a été fait il y a trois ou quatre ans.

Qui est le créateur de cette sculpture ?

Le jardin des Panrées : Bassin par Francis Cuny

Bassin par Francis Cuny ©Valérie Collet

C’est Francis Cuny qui a aussi réalisé le bassin en bois de l’entrée. Il nous fallait une petite réserve d’eau. On l’a réalisée grâce à un projet leader (nous avons eu un financement pour cela). Plutôt qu’en pierre, cette sculpture a été réalisée à partir d’un tronc d’arbre. C’est elle qui accueille le visiteur. Ensuite, il n’a plus qu’à suivre les lettes de l’alphabet pour se laisser guider…

Jardin des Panrées, Chemin des Panrées, 88310 Cornimont. Dans le parc naturel du Ballon des Vosges. Pour tous les renseignements, cliquez ICI

 

 

 

 

Y aller: de Paris en TGV par Nancy (1h30) ou Epinal (2 heures) puis prendre la route ou changer pour la gare de Remiremont.

Se loger: Hôtel les Reflets du lac*** à Gérardmer (photo): ambiance montagnarde, jolie vue, piscine et spa.

Se restaurer: au Domaine de Saint Romary à Saint Etienne Lès Remiremont (jolie vue). La jeune chef Lorraine, remarquée par le guide Gault et Millau, vous régalera d’une truite ou d’une soupe fraise-rhubarbe (menus et formules à des prix raisonnables).

En savoir plus sur le département : http://www.tourisme.vosges.fr/

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

2 Réponses

  1. bourdeaux

    Bonjour
    j’ai bien aimé le reportage sur le jardin des Panrées que j’ai découvert le 13 juillet dernier. Ce jardin est très intéressant pour la diversité de ses plantes, la culture sans pesticide, le mariage heureux du végétal et de l’art, ses projets pédagogiques…
    Un très beau jardin qui mérite le détour…
    Votre article m’a permis de compléter le billet que j’ai posté aujourd’hui sur mon blog :
    http://sousmagloriette.canalblog.com/“.
    Salutations fleuries

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Merci beaucoup pour votre message. Oui, c’est un jardin très intéressant. Très bon dimanche.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial