Tout savoir sur le… navet et sa culture

navet
solnuha

Le navet, on peut en faire tout un plat, mais il faut vraiment l’aimer et surtout bien le digérer. C’est un légume pas si compliqué à réussir ; il est riche en potassium, fer et zinc. Voici comment le cultiver, les variétés disponibles et des idées de recettes pour vous régaler.

Navet – Fiche de culture

  • Famille : Brassicacées.
  • Nom latin : Brassica rapa.
  • Semis : février à mai pour les navets de printemps (semis en caissette puis repiquage au potager). Navet d’automne en pleine terre, d’avril à août. Espacez les rangs de 25 à 30 cm.
  • Récolte : 2 mois environ après le semis.
  • Conservation : en silo l’hiver, comme les carottes.
  • Sol : profond, décompacté.
  • Exposition : soleil ou mi-ombre.
  • Arrosage : il doit être régulier sinon les légumes ont tendance à éclater.
tout savoir sur le navet
©Catherine Leblanc

Comment bien le semer

Tracez un sillon de 2 cm de profondeur, au grand, grand maximum. Si votre terre est argileuse, ajoutez un peu de sable grossier au fond du sillon. Le navet n’a pas besoin d’une terre riche pour bien pousser, mais il aime un sol bien décompacté.  

Semez une graine tous les 3 cm. Ou utilisez des rubans prêts à semer, c’est quand même plus pratique.

Attendez la levée et éclaircissez le semis : gardez 1 plant tous les 10 cm.

Peut-on le cultiver en pot ?

Oui ! Et dans ce cas, ça se récolte tout jeune comme des radis, et ça peut même se manger tout cru, comme les radis ! Très bons avec une sauce au yaourt ou de la crème. Et on teste un pesto ? 

Les principaux ennemis du navet

Mouche du chou : problème très fréquent en avril-mai, puis en septembre, car la mouche pond deux à trois fois par an (elle fait une pause en été). Les larves creusent des galeries dans le légume qui peut pourrir. 

Que faire en préventif ? Cultiver des tomates, du fenouil ou des plantes aromatiques à côté. Placez un voile anti-insectes jusqu’au début du grossissement des racines.

Tout sur le navet
Larve de mouche du chou ©Tomasz Klejdysz

Altises : ces petits coléoptères adorent les Brassicacées. Ils sont très actifs quand il fait chaud et sec. Le feuillage et les racines sont perforés. De vrais poinçonneurs ! 

Que faire en préventif ? Placez un filet anti-insectes dès la levée. Arrosez régulièrement les feuilles pour chasser les bestioles. Et maintenez le sol frais.

Mosaïque jaune du navet : virus transmis par la sève et des insectes vecteurs. L’infection provoque une mosaïque jaune et un éclaircissement des nervures. Ce virus touche également le radis, la moutarde, le chou chinois.

Que faire en préventif ? Si cette maladie touche vos Brassicacées et vos navets, détruisez tous les détritus à la fin de la saison. Il faut absolument assainir au maximum le terrain. Éliminez les plants malades dès l’apparition du virus. Pas de pitié malheureusement. Peu de variétés se montrent résistantes à cette maladie. 

Navets de printemps (Brassica rapa var rapifera)

 

‘Navet de Croissy’ : racine blanche, demi-longue, cylindrique. Résistant à la chaleur. Ne creuse pas.

‘Blanc Globe à Collet Violet’ : racines bicolores. À récolter jeune (entre 5 et 7 cm de diamètre). Saveur très douce. 

‘Red Round’ : des balles de ping-pong toutes rouges, tiges à l’identique. Délicieux cru ou cuit.

Tout savoir sur le navet
'Platte Witte mei' ©Ferme de Sainte-Marthe
Tout savoir sur le navet
'Navet de Croissy' ©La ferme de Sainte-Marthe

‘Platte Witte Mei’ : couleur banche. Développement rapide. Peut aussi être cultivé à l’automne et se conserver en hiver. Ne le laissez pas trop grossir (7 cm maximum).

‘Snowball’ : tout rond, tout blanc et bien productif. À récolter jeune, à 8 cm de diamètre.

‘Tokyo Cross F1’ : très précoce, peau blanche et lisse. Peut être récolté jeune (6 cm) ou mature (15 cm de diamètre).

‘Market Express F1’ : petites racines blanches et rondes (3 à 5 cm). Peut se cultiver en pot.

Navets d’automne (B. rapa var rapa)

‘Jaune Boule d’or’ : racines bien rondes. Peau jaune. Cette variété récoltée jeune est délicieuse crue. (existe en ruban chez La Ferme de Sainte-Marthe).

‘D’Auvergne Hâtif’ : gros tubercules (15 cm de diamètre) aplatis. Chair ferme.

‘Rave de Margeride’ : une des variétés parmi les plus rustiques. Elle peut même rester en terre tout l’hiver. Grosses racines aplaties, blanches à collet vert.

Tout savoir sur le navet
'D'auvergne hâtif' ©Ferme de Sainte-Marthe
Tout savoir sur le navet
'Boule d'or' ©guy-ozenne

‘Noir Long de Caluire’ : légumes très allongés. Peau noire, chair blanche. Chair bien sucrée.

‘Des Vertus Marteau’ : racines en forme de cylindre d’environ 15 cm de long. Chair très tendre, très sucrée. Se congèle bien. 

‘Blanc dur d’hiver’ : variété demi-longue, conique, blanche. Chair blanche sucrée.

Quels sont les bienfaits du navet ?

C’est un légume très précieux dont on peut consommer les racines et les feuilles.

Côté racines : le navet contient beaucoup de potassium, mais aussi du magnésium, du fer, du zinc, du phosphore et de la vitamine C, et des vitamines B (B1 et B6). 

Côté feuilles : elles abritent des antioxydants. Les caroténoïdes ont une action positive sur le stress oxydatif qui peut toucher les yeux. Les flavonoïdes favoriseraient une diminution du glucose sanguin. Faites-en des potages (avec une ou deux pommes de terre, c’est meilleur).

Si, si, ils l’ont dit !

« Il vaut mieux être à poil dans un chef-d’œuvre qu’habillée dans un navet » (Victoria Abril)

« J’ai dû faire suffisamment de navets pour en faire un vrai potager ! » (Jean Lefebvre)

« Lorsqu’on tourne un navet, on pense à la viande que l’on pourra acheter avec le cachet. Et ça se passe bien, je n’ai pas l’estomac délicat. » (Jean-Pierre Marielle)

Fait-il péter ?

Oui, c’est possible. Chez les personnes souffrant du syndrome de l’inspection irritable, le navet constitué en partie de composés soufrés provoque des flatulences. Mais pas plus que le topinambour, l’artichaut ou les oignons ! 

Les jeunes navets (comme les primeurs) provoquent moins de désagréments ! 

Et la citrouille chassa le navet !

Le navet s’est fait usurper par la citrouille. En effet, ce sont les navets qui avaient dans le passé l’honneur d’être creusés et sculptés en lanterne le soir d’Halloween. Cette tradition irlandaise faisait alors sortir des milliers de personnes dans les rues à la veille de la Toussaint. Elles défilaient dans les rues avec des navets éclairés pour éloigner la mort et les revenants. Au milieu du XIXè, quand les Irlandais ont fui leur pays pour échapper à la Grande Famine qui ravageait leur île, ils ont importé leurs traditions aux États-Unis. Et les navets étant peu cultivés dans leur nouvelle patrie, ils les ont remplacés par des citrouilles. 

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

navet
Share via
Copy link
Powered by Social Snap