Vers la boutique d’Hortus Focus

Quelle forme d’arbre fruitier choisir ?

poirier espalier

Vous avez envie de planter un ou des fruitiers dans votre jardin. Plein vent, gobelet, palmette, demi-tige, cordon, fuseau… Comment vous y retrouver ? Et quelle forme d’arbre fruitier ?

Posez-vous les bonnes questions…

  • De quelle place disposez-vous ?
  • Quelle est la nature de votre terre ? Et votre zone climatique ? 
  • Avez-vous un peu, moyennement, beaucoup de temps à consacrer à vos fruitiers ?
  • Êtes-vous un arboriculteur débutant ou confirmé ?

Vous disposerez de solides éléments pour vous guider dans votre choix parmi les formes détaillées dans la suite de cet article.

Les arbres fruitiers de plein vent

Tiges : ils n’ont pas beaucoup été « travaillé » par les pépiniéristes. Ce sont eux qui prennent le plus de place puisqu’on les laisse se développer comme bon leur semble (cerisier, amandier, châtaignier, noyer, pommier…). Leur tronc atteint entre 1,5 et 2 m de hauteur. À réserver évidemment aux grands et très grands jardins, aux vergers à la campagne. Et la mise à fruits peut prendre plusieurs années, mais elle est naturelle. 

taille-fruitier-tige
taille-fruitier-demi-tige

Demi-tiges : le tronc est limité à 1,50 m. La cueillette est évidemment plus facile et l’encombrement plus faible. On peut passer sans problème la tondeuse en dessous. La production de fruits n’est pas immédiate, il faut parfois attendre quelques années, 5 ans en moyenne. C’est une excellente forme à adopter si vous démarrez dans le verger.

Basses-tiges : le tronc mesure entre 40 et 80 cm. Toutes les espèces ne sont pas concernées, mais le choix existe… On trouve des pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers… à installer dans les petits jardins et même en compagnie de légumes au potager. Mise à fruits plus rapide que chez les tiges et demie-tiges. Mais ce ne sont pas des fruitiers qui vivent très vieux (entre 20 et 30 ans).

taille-fruitier-basse-tige

Les formes palissées ou « plates »

L’espalier. C’est la forme à adopter si vous voulez faire pousser un fruitier contre un mur, et notamment un pêcher qui profitera de la chaleur emmagasinée par le mur (voir l’exemple célèbre des Murs à Pêches de Montreuil, en Seine-Saint-Denis). On peut aussi cultiver en espalier : poiriers, pommiers, cognassier, griottier, kiwi et kiwaï, figuier.  

Espalier pommier soleil
©lastair James

Le contre-espalier. On l’utilise pour séparer deux endroits du jardin ou du potager. L’arbre est alors guidé sur une armature de piquets métalliques entre lesquels sont tendus des fils de fer. Pommiers, poiriers, vignes poussent et produisent très bien ainsi. 

Espalier - Contre-espalier
©dimitri kalioris

Le cordon. C’est la plus petite des formes et sans doute la plus difficile à travailler si on n’y connait rien ! Il peut être simple ou double, accompagne les fleurs ou délimite les parcelles d’un potager. Le pommier est LE fruitier à cultiver en cordon, mais il faut choisir une variété peu vigoureuse. Il existe des cordons verticaux, disponibles uniquement pour les pommiers et les poiriers. 

Espalier - Cordon
©natalie_board

Avantages : cueillette hyper simple, mise à fruits rapide. 

Inconvénients : il faut s’occuper régulièrement de ses fruitiers, les tailler, éclaircir les fruits et au besoin les ensacher. Bref, c’est du boulot. 

Palmette au choix

La palmette fait partie des formes plates ou palissées, mais on s’y perd parfois dans toutes ses déclinaisons, surtout quand on démarre un verger. Voici de quoi vous faire une idée et vous aider à vous y retrouver… Les palmettes sont utilisées pour des plantations en espalier et contre-espalier donc parfaites pour les pommiers et les poiriers.  

  • Palmette U simple : comme son nom l’indique, c’est effectivement la plus… simple. Deux charpentières verticales qui forment un U. Les arbres vendus ainsi (pommiers, pêchers, abricotiers, poiriers) sont capables de produire rapidement des fruits.
  • Palmette U double : deux U côte à côte.
  • Palmette Verrier : un petit U dans le grand U. Concerne pommiers et poiriers.
  • Palmette éventail: la même chose, mais… en éventail. La forme existe bien sûr, mais elle est peu courante.
    • Différentes palmettes - fruitier

Et puisque vous insistez pour en avoir d’autres :

  • Palmette oblique ou verticale : là, ça se complique un peu… On a une tige principale sur laquelle se développent des rameaux conduits en oblique ou en verticale. À réserver aux professionnels donc oubliez-là, beaucoup de rendement, mais beaucoup trop de boulot…
Palmette oblique
©Maisna

Palmette à la diable : imaginez un arbre généalogique… Une base, deux branches puis une succession de divisions et de subdivisions. Pêchers, abricotiers, kakis, grenadiers peuvent être formés ainsi.

Espalier
©Galen-Parks-Smith

Quelles différences entre gobelet et fuseau ?

Ces deux formes sont particulièrement adaptées aux petits jardins, notamment urbains : faible encombrement, tronc bas, mise à fruits rapide, hauteur et entretien limités, cueillette facile.

Gobelet : cette forme est composée d’une dizaine de branches charpentières évidées au centre. Il est travaillé pour ne pas dépasser 3 ou 4 m de haut. 

taille fruitier-gobelet

Fuseau : un axe central et des branches secondaires en nombre égal des deux côtés.

taille fruitier-fuseau

Le protocole pour le scion

Quand vous achetez un scion, vous achetez un arbre de 2 ans, dont un an de greffe. Il s’agit d’une tige unique qui vous permettra de donner à votre fruitier la forme et la hauteur que vous souhaitez… Autre avantage : son prix plus modeste que celui des formes travaillées par le pépiniériste. 

taille-fruitier-scion

Les fruitiers nains pour petit jardin, terrasse et balcon

Comment concilier envie de fruits et habitat urbain ? De plus en plus de fruitiers nains sont aujourd’hui disponibles. Faible encombrement, mise à fruits rapides, et bonne productivité : ils ont tout pour plaire. 

Notre sélection :

  • Abricotier : ‘Aprigold’
  • Amandier :’Prince’ 
  • Cerisier : ‘Bigarreau de la Saint-Jean’, ‘Cherry Baby’, ‘Griotella’
  • Figuier : ‘Figality’
  • Nectarinier : ‘Nectarella’, ‘Snow Baby’
  • Pêcher : ‘Amber’, ‘Bonanza’, ‘Diamond’
  • Poirier : ‘Delbard d’Automne’, ‘Belle Hélène’, ‘Gem’
  • Pommier : ‘Croquella’
  • Prunier : ‘Goldust’, ‘Mirablue’

Ces fruitiers sont disponibles chez clematite.net, Georges Delbard, en jardineries… 

Arbres fruitiers : de l’importance du terroir

Le choix de la forme d’un fruitier est important, mais celui de variétés adaptées à son terroir l’est tout autant. Pour obtenir les meilleures chances de réussir vos fruitiers, achetez-les chez un pépiniériste local. 

Les noms parlent d’eux-mêmes : abricotier Rouge du Roussillon ou ‘Tardif de Tain’, pêcher ‘Sanguine tardive de Chanas’, pommier ‘Cramoisie de Gascogne’, ‘Reinette du Vigan’, cerisier ‘Griotte de Montmorency’, ‘Griotte du nord’, poirier ‘Louise Bonne d’Avranches’, prunier ‘Mirabelle de Metz’, ‘Prune d’Agent’, ‘Reine Claude de Chambourcy’, noisetier ‘Merveille de Bollwiller’…

Quelques bonnes adresses

Georges Delbard

Pépinières Naudet

Pépinières Baltet-Dumont

La pépinière du fruitier (certifié AB)

Pépinière Pierre Gaujard

Pépinière Frédéric Cochet

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

poirier espalier
Share via
Copy link
Powered by Social Snap