Escapade à Nimègue, la plus écolo des villes hollandaises

Les Pays-Bas ont parfois mauvaise réputation en matière d’écologie. Ce n’est pas le cas de Nimègue (Nijmegen en néerlandais),  ville verte et engagée.  Forêt nourricière, gastronomie botanique, boutiques durables, hôtel écologique… Vous pourrez y faire toutes ces découvertes lors d’un prochain week-end. À moins que vous n’attendiez le mois de juillet et la grande Marche de quatre jours, la plus grande manifestation du genre au monde!

Nimègue, les pieds dans l’eau…

Située à l’est des Pays-Bas, tout près de l’Allemagne, Nimègue a toujours eu la réputation d’être très à gauche et très rebelle ! Réputation qui se confirme aujourd’hui avec des préoccupations de plus en plus écologiques. La plus vieille ville des Pays-Bas (elle fut un ancien camp romain) connaît bien les caprices de la nature et du réchauffement climatique.

Nimègue, parc ©Valérie Collet
Nimègue, parc ©Valérie Collet

En 1995, elle a subi de grandes crues et inondations qui l’ont obligée à déplacer arbres, fermes et vestiges archéologiques. Face à  la récurrence du phénomène, elle a dû ensuite construire des digues, un nouveau pont et canaliser une partie des eaux du Waal. Des travaux colossaux, dont certains se sont terminés en 2016. On pourra les observer en se promenant dans son nouveau et tranquille quartier vert (le Waalsprong), le long du fleuve. Ou en visitant le musée De Bastei, qui présente l’histoire naturelle et culturelle de la ville.

Wouter van Eck ©V.Collet
Wouter van Eck ©V.Collet

La Forêt nourricière Ketelbroek

Sortons de Nimègue et rejoignons, à 12 km au sud, cette étonnante forêt nourricière, la plus grande d’Europe ! Elle a été créée par Pieter Jansen et Wouter van Eck en 2009, sur 2,5 hectares. L’idée ? Réconcilier l’agriculture et la nature à travers un jardin forestier de plantes comestible et une partie plus sauvage d’agroforesterie. Ce projet a été inspiré par l’Asie orientale et les écrits de Martin Crawford. Il semble intéresser aujourd’hui nombre d’agriculteurs hollandais.

Sur cette terre où l’on cultiva longtemps le maïs de façon conventionnelle, avec fertilisants et pesticides, on laisse désormais pousser librement et lentement des plantes alimentaires, grandes ou petites. Environ 400 espèces auxquelles 350 se sont ajoutées naturellement. Parmi elles, de nombreux arbres fruitiers (pommes à cidre, prunes, mirabelles, poires, pêches, papayes, prunes japonaises, kakis). Des arbres à noix (châtaigniers, noisetiers, noyers, noyers du Japon). Et des arbustes donnant de petits fruits telles les cerises de Nankin ou les groseilles.

Après des débuts tranquilles, la récolte s’est mise à croître, au bout de six ans. Depuis elle augmente chaque année, au-delà de nos attentes de départ, témoigne Wouter van Eck. C’est devenu intimidant. Nous avons tellement de fruits… Ce système donne beaucoup de joie. Il alimente chaque jour ma paresse intuitive ! »
Ce dernier propose de passionnantes visites commentées de sa forêt « magique » avec une pause thé et dégustation des fruits du moment. Une promenade pleine de surprises lors de laquelle nous avons pu voir des orangers des Osages et leurs fruits en balle de tennis. Goûter des poires asiatiques (nashi en japonais) au goût mi-pomme, mi-poire. Ou encore, tester le poivre de Sichuan qui anesthésiera votre bouche pendant une dizaine de minutes.
Infos et réservation des visites : Facebook Foodforest Ketelbroek

De Nieuwe Winkel ou la gastronomie botanique

Retour en ville pour un déjeuner véritablement inoubliable. Le restaurant De Nieuwe Winkel a été créé il y a dix ans par le chef Emile van der Staak qui prépare ses plats grâce à toutes sortes de techniques (fermentation, macération, etc.) et à partir des produits de la forêt Ketelbroek ou d’autres terrains naturels de la région.

Salade Abundance ©V.Collet
Salade Abundance ©V.Collet

Au menu : des plantes et beaucoup de poésie et de philosophie ! Car ici, on cuisine pour un monde meilleur, on sait attendre et on cultive le goût des saisons. L’étonnement fait partie de cette expérience culinaire hors-norme pour laquelle il faut désormais attendre 5 mois tant les places sont rares. Élu « chef de l’année » en 2019, Emile a été récompensé par Gault & Millau en 2020 (meilleur plat végétarien) et a obtenu une étoile au guide Michelin.

Avec sa petite brigade, ce chef original prépare des mets et des boissons aux saveurs vraiment inhabituelles. Un Young cheese en entrée nous raconte l’histoire de deux arbres distants de 40 mètres dont des extraits sont servis avec un jus et du poivre de Sichuan. Abundance est une petite salade d’oignons, graines d’angélique sauvage, fleurs et bulbes de tulipe (entre autres). Croyez-vous manger de la viande ? Parsley, sage, Rosemary and thyme, plat dégusté en musique sur la chanson du même nom de Simon and Garfunkel, fait en réalité honneur à la châtaigne avec du persil, de la sauge, du romarin, du thym et du jus de raisin et d’aronia. Quant au dessert, Forest chocolate, il est à base de châtaigne, cèpe, coings et mousse de baies de goji. Sans aucun chocolat. En boisson, on peut boire du vin. Sinon toutes sortes de jus que l’on vous met au défi d’identifier !

Restaurant Nieuwe Winkel

Boutique 512, plantes seconde main ©V.Collet

Un peu de shopping durable ?

Retour en ville, dans les rues du centre, cette fois ! Cafés et magasins s’y côtoient créant une joyeuse animation. En dehors des enseignes classiques, un certain nombre de petits commerces durables ou vintage attirent l’attention surtout dans la Burchtstraat et la Van Broeckhuysenstraat. Ainsi Het Duurzame Warenhuis, le premier et le plus grand magasin de produits éthiques aux Pays-Bas (600m2) ouvert il y a sept ans. On y trouvera à peu près tout : graines, produits de toilette ou pour la maison, vêtements, papeterie, produits high tech comme ces chargeurs de téléphone fonctionnant à l’énergie solaire. Plus quelques trouvailles tels les wax wraps  réutilisables, un bon substitut au film alimentaire en plastique.

Un coup d’œil chez Make My Day dont les vêtements (entre autres choses) attirent l’attention par leur slogan « Your T-shirt should cost more than your coffee ». Et nous voici chez 512, boutique originale où les vêtements durables fabriqués aux Pays-Bas côtoient les plantes vertes pour certaines de seconde main. L’idée est de ne pas laisser ses plantes derrière soi quand on déménage. D’où tous ces pots à adopter ! Chacun, grand ou petit, vieux ou jeune, raconte son histoire sur un petit carton (qui est l’ancien propriétaire, pourquoi il s’en sépare…) Une superbe idée que l’on doit à Ilse van Asten.

Guesthouse Vertoef, un hôtel écologique

Se loger à Nimègue ne manque pas de charme. Ici, l’hôtel Credible dont la pimpante façade est décorée d’un cerf peint. Là, la très vertueuse Guesthouse Vertoef qui loge à la fois des étudiants et des hôtes de passage. C’est elle que l’on a choisie. Niels Feekis, un ancien musicien, a ouvert cet hôtel, il y a quatre ans, dans un bâtiment des années 70. Ultra dynamique, il fait tout pour le rendre le moins polluant possible. 144 panneaux solaires et des caloducs fournissent désormais le chauffage et l’eau chaude. L’ascenseur est recyclable à 90% ; les bicyclettes des clients, fabriqués à partir de vélos de récupération. Quant au bar, il est fabriqué avec du bois de seconde main. Une maison exemplaire, donc, jusqu’aux savons, au compost, à la lutte anti-gaspi et au petit déjeuner préparé à partir de produits locaux et bio !

Guesthouse Vertoef

Bar du Guesthouse Vertoef ©V.Collet
Bar du Guesthouse Vertoef ©V.Collet

Plus d’infos

©Valérie Collet
©Valérie Collet

Se rendre à Nimègue

De Paris, prendre le Thalys jusqu’à Anvers (2 heures) puis un train jusqu’à Nimègue.

Se restaurer

Bhalu : Salades, soupes, bowls, burgers, tartines savoureuses (photo), réalisés avec des produits bio et locaux. Sain, chaleureux. Salle de yoga au sous-sol.

Restaurant Wally: Pour déguster toutes sortes d’excellents burgers y compris vegan

Pour tous les renseignements

L’office de tourisme des Pays-Bas

L’office de tourisme de Nimègue

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Escapade à Nimègue, la plus écolo des villes hollandaises
Share via
Copy link
Powered by Social Snap