Thierry Demarquest, pépiniéristeLa phytothérapie, presque tout le monde connait ! Mais savez-vous ce qu’est la gemmothérapie ou embryothérapie ? C’est le soin par le bourgeon ou les jeunes pousses des plantes. Les plantes ont été identifiées comme ayant des actions utiles pour la santé dès que les hommes ont pu établir les liens de causalité, ça fait déjà quelques milliers d’années ! Thierry Demarquet s’est (plus que) penché sur le sujet !

Le méristème du bourgeon

©I-Vauconsant

Le bourgeon est un concentré des substances actives de la plante. C’est dans le méristème que se trouvent les cellules primitives et indifférenciées de la plante, celles qui peuvent donc donner naissance au bois, aux feuilles, aux fleurs comme aux fruits. Le macérât de bourgeon serait riche de l’ensemble des qualités de la plante : ainsi le bourgeon de tilleul combinerait les vertus calmantes associées à la fleur de cet arbre, et les propriétés dépuratives et diurétiques de l’aubier, la partie tendre et blanchâtre qui se forme chaque année entre le bois dur et l’écorce.

La toute première intuition apparait chez Hildegarde von Bingen, bénédictine née en 1098 près de Mayence et morte en 1179 après une vie de couvent à Bingen. Hildegarde est une femme de lettres et produit une œuvre riche dont une partie s’intéresse particulièrement à la santé par l’alimentation. De fait, les plantes la passionnent et c’est elle qui remarque la très grande puissance des bourgeons.

Toutefois, il faut attendre les années 60 et un médecin belge pour que soient théorisés les effets et mises au point des techniques pour obtenir des macérâts efficaces. Comme nombre de thérapies alternatives, les études réalisées ne correspondant pas aux critères définis par la Faculté, on considère qu’à ce jour aucune démonstration de son efficacité n’a été faite. [toute l’histoire dans un prochain article].

#1 Les plantes nous font du bien

Thierry Demarquet ©I-Vauconsant

Toutefois, l’alimentation et les plantes qui en font partie, sous formes diverses, sont clairement facteurs de bonne santé. Les macérâts de bourgeons ou de jeunes pousses contribuent à renforcer les défenses immunitaires, à apaiser le sommeil ou l’humeur, à lutter contre certaines allergies, à faciliter de travail de tel ou tel organe en fonction de la plante utilisée.

Dans la vidéo ci-dessus, Thierry Demarquet, pépiniériste, réalise des cueillettes dans sa pépinière Figues du Monde pour proposer des macérâts de bourgeons de figuiers bien sûr, mais aussi de pommiers, de chêne, de charme, et d’autres à venir. Il cueille au printemps et dès potron-minet, puis prépare la recette.

 

Quel bourgeon, pour quoi ?

Le Figuier action tranquillisante, favorise le sommeil, lutte contre l’anxiété…
action globale sur la digestion et régulateur de l’appétit
Le Pommier régulateur du métabolisme, accompagne les sevrages de tabac et d’alcool, lutte contre les bouffées de chaleur, contribue au tonus intellectuel et à une bonne concentration
Le Charme renforce le système immunitaire, en particulier dans la sphère ORL
Le Chêne renforce le tonus, lutte contre le stress et la fatigue, régénère la vitalité et stimule les hormones sexuelles
Le Romarin détoxifiant, il contribue au drainage hépatique  et stimule la mémoire
Le Cassis il a une action antirhumatismal et anti-inflammatoire, stimule pancréas, reins et foie et combat la somnolence. Par ailleurs, il a une action contre les allergies respiratoires et leurs symptômes

 

 

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.