Vers la boutique d’Hortus Focus

Permaculture : ça s’apprend aussi en ligne !

Permaculture

Permettre à tout un chacun de se former à la permaculture, voilà l’ambition de Louis Gavériaux, fondateur d’Arbraculture installé à Roubaix.

Permaculture : Louis Gavériaux
©abraculture

Pour cela, il a lancé un site de formation à la permaculture en ligne dont l’objectif est de démultiplier la connaissance afin d’accélérer la transition écologique. Une série de cinq formations. La première est déjà en ligne ; les autres suivront en juin, août, octobre et décembre. À l’aide de vidéos de dix minutes, très travaillées pour être simples, vivantes et démonstratives, ce sont onze modules qui permettent de découvrir comment travailler ses semis selon les principes de la permaculture.

Louis est un pur produit de la ruralité, de l’Ostrevent (entre Douai, Cambrai et Valenciennes). Élevé à la campagne dans un beau jardin, “une chance” affirme-t-il, rien ne lui parait plus important que de travailler avec et dans la nature.

« Je passais mon temps dans les arbres »

Permaculture : Louis Gavériaux
©arbraculture

Ses études et sa curiosité personnelle le conduisent vers sa vraie passion : l’écologie, le fonctionnement des écosystèmes, du vivant et des relations entre les individus qui le composent. J’ai eu la chance de faire un stage dans le recensement des arbres dans l’Ostrevent1 et autour de la Trame Verte2. Pour entrer dans l’action rapidement, Louis Gavériaux se lance dans un service civique avec l’association Uni-cités, dans le cadre un programme très particulier : Rêve et réalise repose sur la présentation d’un projet solidaire, à impact positif. Il propose donc « Jardin et Potes âgés » dont le titre annonce bien l’ambition : mêler rencontres intergénérationnelles et environnement par la réalisation d’un jardin en permaculture avec des personnes âgées.

Pourquoi ce projet-là et pas un autre ?

Permaculture : potager
©salzburg13

« L’idée m’est venue suite au voyage d’un de mes amis en Asie. Il avait découvert la permaculture, et j’ai aussitôt adhéré tant à l’approche de la culture qu’à la philosophie de vie. »

Il ne perd pas de temps ! Louis expérimente dans le jardin familial et ça marche ! Il ne lui en faut pas davantage pour imaginer son projet et le développer pendant huit mois à Wasquehal dans un EHPAD. L’aménagement de ce jardin avec et pour les personnes âgées fut une réussite !

« Et je me suis dit, c’est ça que je veux faire ! »

Arbraculture : faire le changement ensemble

Permaculture : famille
©Halfpoint

Dès la fin de son service civique, Louis lance Abraculture avec pour objectif d’aider les particuliers et les collectifs (municipalités, associations, entreprises, centres de soins…) à aménager leurs espaces en permaculture.

Arbraculture, est une entreprise régénératrice, engagée et militante qui accompagne des personnes qui désirent vraiment avancer dans le sens d’un autre rapport au vivant et à l’alimentation. « Je veux redéployer la biodiversité et l’autonomie alimentaire avec ceux qui le veulent et en bénéficient dans tous les espaces possibles. Et bien sûr, être dans le partage des connaissances, des expériences et de la convivialité ».

Ce qui compte, c’est le collectif

« Je n’accompagne que des chantiers participatifs. Ce sont les demandeurs, leurs amis, leurs voisins ou les salariés de l’entreprise cliente qui mettent les mains dans la terre, sèment, plantent, récoltent.» C’est ainsi que tous apprennent et peuvent ensuite avoir envie de se lancer dans un projet  ailleurs.

« Depuis quatre ans, je constate que la meilleure façon d’activer la transition écologique, c’est de le faire dans la bienveillance et d’inspirer les gens. Ce n’est pas de forcer, c’est juste de leur montrer. »

Une convivialité et du réseau

Monter des chantiers participatifs qui rassemblent non seulement les demandeurs, mais aussi des amis, la famille élargie, les voisins, c’est créer du lien. « Certains de mes clients viennent prêter main forte sur les chantiers des autres ». Et naissent des amitiés qui constituent peu à peu un écosystème indispensable à la transition écologique.

Permaculture : personnages
©Мария-Неноглядова

Chez les particuliers

Louis accompagne tout type de projet. Les familles le consultent pour aménager leur jardin, cultiver un potager, créer des massifs de plantes aromatiques, mais aussi de vivaces intéressantes pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages.

Ce peut être des haies fruitières, des champêtres, des prairies fleuries, des arbres fruitiers, des mares, mais aussi des espaces de convivialité. On apprend à faire grimper des plantes intéressantes sur des pergolas, de la vigne aussi. 

Pour les collectivités

Arbraculture accompagne également des bailleurs sociaux et des collectivités. Les collectifs d’habitants se lancent dans l’aménagement de leur quartier, d’un square, d’un parc ou des jardins partagés. Et puis il y a des entreprises et des associations qui souhaitent utiliser leurs espaces extérieurs autrement. C’est au bénéfice des salariés qui s’impliquent de la conception à la récolte. Ils se réapproprient ainsi l’espace vert autour de leur entreprise ou de leur logement pour prendre des pauses calmes ou pour produire des légumes et des fruits qu’ils rapportent chez eux.

Une évolution vers le web

Suite à la pandémie de Covid-19, Louis se dit qu’il lui faut absolument accompagner plus de monde sur le chemin de la permaculture. Car, pour lui, si on souhaite que la transition écologique s’accélère, il est indispensable que le plus de personnes possible accèdent aux connaissances.

« Moi seul, je peux accompagner une trentaine de familles. Et c’est manifestement insuffisant ! »

Permaculture : tournage
arbarculture

Nombreux sont ceux qui aimeraient se lancer dans le jardinage, dans la culture potagère. Beaucoup aussi s’inquiètent de leur alimentation et voudraient produire une partie de ce qu’ils consomment. Là où le bât blesse, c’est sur le démarrage.

Voilà comment naît l’idée d’un accompagnement en ligne, accessible à tous, facile à s’offrir même en télétravail. Il conçoit donc cette formation, étape par étape afin de ne pas demander trop de temps. L’internaute peut ainsi se laisser guider par le truchement de vidéos. « Mon souci était de trouver comment retranscrire l’accompagnement que je développe sur le terrain. Il fallait trouver un style en vidéo qui soit l’écho du côté ludique et humain, même derrière l’écran. J’ai suivi certaines formations que j’ai trouvé parfois un peu lourdes, trop longues et pas assez vivantes. J’ai donc tenté d’éviter cet écueil. »

Des vidéos au style chaleureux

Sur la première formation en ligne « Réussir mes propres semis », « nos premiers retours sont très positifs sur le style de la vidéo. Je suis content des contenus qui sont très sérieux. La réalisation se veut plus proche de ce qu’on trouve chez les youtubeurs qui donne le sentiment d’être proche de celui qui présente. Je suis vraiment avec l’internaute. Je pose ses questions auxquelles je réponds moi-même. » La forme est très travaillée dans ces vidéos, car, comme dirait l’autre la forme permet au fond de remonter à la surface ! Ce que recherche Louis, c’est à rendre plus facile à comprendre l’ensemble d’informations qu’il propose à chaque étape.

Pour compléter les vidéos, il y a des PDF à télécharger. Ils permettent de conserver, d’approfondir et de pouvoir se reporter à chaque instant aux connaissances acquises.

Les 5 thèmes des formations :

  • Réussir mes propres semis. Déjà en ligne.
  • L’association de légumes (fin juin 2021)
  • La succession et la récolte des légumes (août 2021)
  • La récolte des graines (octobre 2021)
  • La préparation du potager pour l’hiver et la conception de nouveaux espaces (décembre 2021)

Permaculture : formation en ligne

Quel est le coût des formations ?

Chaque module coûte 47,00 TTC. « Nous avons réduit le prix autant que possible afin que ce soit vraiment accessible au plus grand nombre. Et nous avons découpé en modules afin que personne ne soit obligé de payer une formation dont il n’a pas vraiment besoin. » En effet, si un jardinier est très au point sur une partie, il peut se contenter de compléter ses connaissances en s’offrant un module particulier.

1LOstrevent est un pays traditionnel du nord de la France entre la Flandre française et le Hainaut français.

2La Trame verte et bleue est un réseau formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques identifiées par les schémas régionaux de cohérence écologique ainsi que par les documents de planification de l’État, des collectivités territoriales et de leurs groupements.
La Trame verte et bleue contribue à l’amélioration de l’état de conservation des habitats naturels et des espèces et au bon état écologique des masses d’eau. Elle s’applique à l’ensemble du territoire national à l’exception du milieu marin.

Les continuités écologiques constituant la Trame verte et bleue comprennent des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques (articles L.371-1 et R.371-19 du code de l’environnement).

Louis Gavériaux a fait un bac scientifique dans un Lycée agricole avec une option biologie, écologie, agronomie. Puis un DUT Génie Biologique, option environnement.

Pour aller plus loin…

En route vers l’autosuffisance

Sous-titré Du potager à l’énergie, consommez moins, consommez mieux, le ton est donné ! Régine Quéva, Bretonne impliquée dans la protection de l’environnement, est bien dans la démarche permaculturelle. Elle décline des recettes, des trucs et astuces, des DIY pour atteindre un objectif : devenir toujours plus autonome. “Mais avant toute chose, dit-elle, il m’a fallu comprendre. Car devenir autosuffisant.e, c’est devoir comprendre le monde pour y vivre avec plus d’indépendance.” Jardiner, conserver les aliments, cueillir, se chauffer, prendre soin, réparer… autant de sujets abordés dans ce livre équipé d’une reliure spirale et donc facile à utiliser.

Éditions Larousse – 132 p. 14,90 €

Adapter son jardin au changement climatique

Parce qu’il y a urgence. Parce que c’est le moment de se lancer. Parce qu’on s’aperçoit que ça change dans les jardins et que les dégâts sur les cultures légumières se multiplient.

Jérôme Jullien propose une double approche : transverse (biodiversité et permaculture) et par zone bioclimatique de l’Hexagone. Des plantes, des conseils, des pratiques pour savoir ce que vous ferez pousser dans votre jardin sans prendre trop de risques. Vous identifierez des variétés en fonction de votre localisation, mais aussi de votre sol et des prédateurs ou auxiliaires que vous connaissez.

Éditions Eyrolles – 232 p. – 28 €

Les leçons de la permaculture

Une année complète, mois par mois, pour être guidé pas à pas dans le jardin. Chaque mois commence par C’est le moment pour… et est suivi de multiples conseils pour attirer les pollinisateurs, faire son compost, installer une serre, préparer du cuir de fruits… Recettes de conservation et de cuisine ponctuent le tout. Vous aurez même la tentation de vous lancer dans l’élevage, familial s’entend. Le livre est richement illustré de photos et très facile à consulter.

Jean-Christophe Bar ou ZeProfDortie sur Youtube et Catherine Delvaux ont écrit ce précieux ouvrage.

Éditions Larousse – 220 p. – 14,95 €

Forêt comestible & haie fruitière

Ce livre est une boîte à outils pour comprendre et concevoir un jardin agro-forestier. En ville comme à la campagne, seul ou dans un cadre collectif, il vous permettra de commencer l’aventure. Il résume le retour d’expériences d’Antoine Tallin après des années de formation et d’accompagnement de projets. C’est de là qu’il est parti pour écrire un livre qui réponde à tous les besoins exprimés au cours de ces échanges. Comment fonctionne l’écologie du jardin-forêt et dès lors comment concevoir votre jardin, associer les plantes, tenir compte de votre environnement naturel, choisir les variétés… et jardiner, vous saurez tout.

Éditions Ulmer – 180 p. – 19,90 €

Projets de recyclages pour le jardin

Transformer au lieu de jeter, faire des économies et préserver l’environnement, un programme assez séduisant ! Voici un livre plein d’idées, qui vous prend par la main et vous aide à regarder autour de vous pour tout transformer.Équipement et outils, bacs de plantation, systèmes de semis et de culture, arrosage, hébergement des oiseaux, déco, rien de se perd. Tout se transforme. Thomas Hess recycle vos vieux cintres en métal pour vos grimpantes, fait d’une vielle lanterne une bonne mangeoire pour les oiseaux et de tuyaux de chauffage une serre printanière ! 40 bonnes idées !

Éditions Artémis – 128 p. – 16 €

 

Mon fabuleux jardin en permaculture

Au potager, au verger, dans le reste du jardin ou dans la nature, chaque saison est riche. Et c’est saison après saison que vous déroulerez les conseils d’une grande amoureuse de la nature. Marie Chioca est une gosse de la Méditerranée, jardinière depuis la prime enfance. De la terre à l’assiette, elle vous convie à partager l’abondance et la générosité d’un jardin en permaculture. Des principes à la mise en œuvre, elle se fait compagne de votre cheminement vers l’autonomie alimentaire. Du potager, aux aromatiques en passant par le jardin d’ornement et les petits élevages, elle partage les techniques et les recettes. Un beau livre !

Éditions Terre vivante – 324 p. – 25 €

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Permaculture
Share via
Copy link
Powered by Social Snap