Vers le site Giverny-Fondation Claude Monet

Vers la boutique d’Hortus Focus

Vers le site Vilmorin

Bonnes recettes pour prendre soin : purins et Cie

Prenre soin du jardin naturellement
©Isabelle Vauconsant

Depuis quelques centaines de millions d’années, les plantes se passent fort bien de toute intervention humaine pour vivre leur vie. Elles ont su développer les stratégies nécessaires à leur survie au fil de leur évolution.

Les végétaux ont appris à former des réactions chimiques, des défenses physiologiques pour repousser, tuer ou leurrer leurs prédateurs. Chacun d’eux, mais aussi chaque prédateur contribue à l’équilibre à la fois fragile et extraordinairement tonique des écosystèmes.
L’intervention des humains est clairement aujourd’hui un facteur lourd de déséquilibre des sols, des espèces et variétés. Et si, comme l’affirme Baptiste Morizot on ne peut pas reconstruire la nature, car

« on restaure ce qu’on a fabriqué ;
mais on ne peut pas restaurer
ce qui nous a fabriqué.
»,

les humains peuvent donner les moyens aux écosystèmes de se rééquilibrer.
Pour cela, il est important de jardiner à partir de produits naturels, purins, fertilisants naturels, substrats ou répulsifs qui sauront aider les plantes et le sol à se revivifier, à se maintenir en bonne santé et nous avec !
Car la nature est capable de renverser la tendance pour peu qu’on lui donne les ressources qui le lui permettent, affirme Bruno David, Directeur du Muséum d’histoire naturelle de Paris.

Les techniques sont multiples et les jardiniers ne déméritent pas en matière d’imagination et d’expérimentations. Les purins, fertilisants naturels, les astuces pour permettre à tous de jardiner en apprenant les bonnes pratiques pullulent.

Des purins pour nourrir, défendre et soigner

Qu’est-ce qu’un purin ?

Purins
©fotoliaanjak

Un purin est une préparation à base de plantes qui permet de soigner d’autres plantes. À l’origine, c’était un mélange d’urines, d’excréments et d’eau, qu’on nomme purin d’élevage. Depuis une trentaine d’années, on a opté pour des fermentations de végétaux qui peuvent avoir des fonctions différentes :

Il convient de bien définir les purins qui proviennent de fermentations végétales et sont différents des macérations, décoctions ou infusions. Certaines plantes ont des vertus multiples selon qu’on les utilise en purin ou dans l’une des autres préparations.

Souvent multifonctions

Ainsi le purin de prêle des champs dilué à 10 % sera pulvérisé en prévention ou en soin, luttera contre le mildiou, la rouille, l’oïdium, le marsonia,…

Dilué à 20 % et en arrosage, ce purin fera reculer la chlorose, mais pulvérisé, il chassera les pucerons, les acariens, les limaces et les escargots.

En décoction, la même plante, diluée à 10 %, sera un fongicide. Vous pourrez l’utiliser pour brosser l’écorce des fruitiers l’hiver.

Stimuler la croissance de vos plantes

Le purin de bourrache

Bourrache - Hortus Focus
©Isabelle Morand

Ramassez 1 kg de bourrache pour 10 litres d’eau de pluie de préférence. Choisissez un grand récipient opaque. Hachez les plantes à l’aide d’un sécateur. Couvrez le récipient pour éviter aux insectes d’y tomber.

Le temps de fermentation est dépendant de la température. Plus il fait chaud, plus ça va vite. Chaque jour, brassez le mélange. Des bulles se forment dès les premiers jours. Lorsqu’il n’y a plus de bulles au brassage, c’est que vous pouvez soutirer le purin.  Filtrez-le. Utilisez-le dans les 48 h.

Diluez à 10% et arrosez !

Fongicide et répulsif

Le purin de sauge officinale

Salvia officinalis
©Bonnie McCann

Avec 1 kg de sauge pour 10 litres d’eau, vous obtiendrez un purin très efficace en procédant comme précédemment. Dilué à 10 %, vous pouvez le pulvériser sur les feuillages en prévention contre, par exemple, le mildiou de la tomate ou de la pomme de terre.

Dilué à 20 % et pulvérisé sur les feuillages, il repousse les pucerons, les acariens, la mouche de la carotte et du chou, la piéride du chou. Là encore, c’est un traitement préventif.

Vous pouvez également choisir de préparer la sauge officinale en infusion. 100 g de plante pour 1 litre d’eau à faire infuser pendant 30 mn. Cette infusion aura les mêmes propriétés que le purin dilué à 20 %.

Le sol et les plantes

Le sol est un espace vivant, pas seulement ce qui colle aux bottes ! C’est le troisième plus grand réservoir de carbone de la planète, et ce doit être grâce à cela que les plantes s’y plaisent.

On peut considérer que le sol est composé de :

  • 45 % de minéraux comme le sable, l’argile ou le limon
  • 20 à 30 % d’air
  • 20 à 30 % d’eau
  • 5 à 10 % de matières organiques

Observez votre sol

Sol et purins
©994yellow

Sa texture se modifie en fonction des proportions des différentes particules qui le composent.

Sableux, il est granuleux, drainant, mais tend à sécher rapidement. Il retient peu l’eau et les nutriments.

Limoneux, il a une texture souple, retient mieux les nutriments. Attention à l’érosion.

Argileux, il est collant, glissant lorsqu’il est mouillé et dur s’il est sec. Il retient bien les nutriments, mais étouffe un peu les racines, car il laisse peu passer l’eau et l’air.

Un bon sol, facile à cultiver, serait composé de 40 % de sable, 20 % de limon et 40 % d’argile. Cela assure un bon drainage dont la plupart des plantes ont besoin, une bonne qualité de nutriments et une bonne aération.

Si vous travaillez votre sol  pour sa texture et ses nutriments, il vous faut tenir compte de l’existant. Lorsque vous apportez des amendements ou des traitements également !

Des nutriments pour les plantes

Bonnes pratiques
©VectorMine

Les macronutriments

  • H – hydrogène, nécessaire à la construction des sucres, donc à la croissance ;
  • O – oxygène, nécessaire à la respiration cellulaire, mécanisme de production d’énergie des cellules ;
  • C – carbone, constituant majeur des plantes. Il est fixé grâce à la photosynthèse ;
  • N – azote qui stimule la croissance aérienne de la plante et contribue grandement à la photosynthèse ;
  • P – phosphore qui stimule la croissance des racines et la floraison, et qui participe bien sûr également à la photosynthèse ;
  • K – potassium. Il apporte vitalité et résistance aux maladies, il est majeur dans la bonne santé de la plante;
  • Ca – calcium pour bien se développer et permettre aux fruits et aux graines de mûrir;
  • Mg – magnésium pour faciliter l’absorption de l’azote, du phosphore et du soufre, et composant de la chlorophylle;
  • S – soufre, acide aminé, pour faciliter l’absorption du calcium, du magnésium et du potassium.

Les micronutriments

ou oligo-éléments, qui ne dépassent pas les 0,01 % de la matière sèche, font partie des repas des végétaux :

Fe – fer

nickel – Ni

Zn – zinc

chlore – Cl

Mn – manganèse

molybdène – Mo

B – bore

cuivre – Cu

Co – cobalt

silicium – Si

La météo, une info à ne pas mépriser !

Avant d’appliquer, de pulvériser ou d’arroser avec vos purins, décoctions ou infusions, un œil sur la météo est indispensable pour éviter un traitement inutile…

Plusieurs cas de figure :

 

 sécheresse

La sécheresse

 pluies

La pluie

 humidité 50/70 %

l'idéal

Arrosage du matin NON après la pluie OUI
Arrosage du soir OUI après la pluie OUI

 

Temps - graines

Pour en savoir plus, voici deux livres références

Potions, elixirs et solutions naturelles80 recettes pour bichonner son jardin

Soigner, fertiliser, renforcer et protéger le jardin…

Préparer des substrats, des paillis, des rubans de graines, du compost, des engrais, et autres purins et potions… mais aussi des appâts pour faire venir les auxiliaires ou des répulsifs pour les nuisibles…
Les recettes sont expliquées pas à pas et l’ensemble permet de garder son jardin en pleine forme.

Artémis Éditions – 132 p.  – 14,90 €

Purins et fertilisants naturels

Purins & fertilisants naturels

Lutter contre leurs prédateurs et faire venir leurs amis est une des occupations des plantes depuis des centaines de millions d’années. C’est une part de ce qui constitue un écosystème équilibré.

Dans notre monde perturbé par les activités humaines, il est possible de contribuer au renforcement de ces processus naturels. C’est ce que ce livre propose.

Comment fabriquer et utiliser des produits bénéfiques pour les végétaux et la nature.

Artémis éditions – 68 p. – 8,90 €

Baptiste Morizot, né en 1983, est un enseignant-chercheur en philosophie français, maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille. Ses recherches portent principalement sur les relations entre l’humain et le reste du vivant.

Recycler cheveux et poils au jardin

Votre coiffeur ou coiffeuse a sorti son grand balai et s’apprête à mettre en tas vos cheveux ou ceux des autres clients. Stop ! Mieux vaut récupérer, recycler les cheveux, ils sont gratuits et vont vous être bien utiles au jardin. Promis, c’est pas des âneries ! Recycler les cheveux au compost Ils n’ont l’air de rien comme ça, mais nos cheveux sont riches en azote et en protéines. Or, le compost a besoin d’azote. Les cheveux jouent alors le […]

Un engrais 100% naturel avec des coquilles d’œuf

Bonjour petit Padawan du jardin ! Aujourd’hui, nous allons te montrer comment fabriquer un engrais 100 % naturel pour les légumes du potager, notamment les tomates, en utilisant le calcium des coquilles d’œuf (et les sels minéraux des légumes cuits). Grâce à ton engrais, tu pourras éviter une maladie très fréquente des tomates qui s’appelle la maladie du cul noir. Plus particulièrement lorsqu’elles sont cultivées sous serre ou en bac. En effet, la cause principale de cette maladie est une […]

Soyez nature : faites pipi dans l’arrosoir !

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais 2021-2030 est la période déclarée Décennie des Nations Unies pour la Restauration des Écosystèmes, par la résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies du 19 mars 2020. Le lancement officiel a lieu le 5 juin 2021 à l’occasion de la Journée Internationale de l’Environnement et réaffirme la volonté des nations de “prévenir, stopper et retourner la tendance à la dégradation des écosystèmes, mais aussi de mieux construire le monde d’après Covid-19“. On n’est […]

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial