Boissons bizarres…

La boldoflorine. la boldoflorine, la boloflorine, la boldoflorine, la bonne tisane pour le foiiiiiiiiie… Ma mamy ne jurait fut un temps que par la boldoflorine (bourdaine, romarin, etc.). Nos ancêtres gaulois et autres utilisaient aussi les plantes, mais ils pouvaient y ajouter de l’alcool, et pas seulement pour faire le bien. Hic ! Des boissons à consommer avec modération ! 

Quand les Mésoaméricains s’abreuvaient de pulque

C’était l’une de leurs boissons traditionnelles. Certains Mexicains en fabriquent encore à la maison, quelques pulquerias où l’on ne sert que cela existent encore dans l’État de Mexico, mais le pulque a du plomb dans l’aile, on lui préfère sa descendance : la tequila et le mezcal ! Tout se perd, car le pulque était le breuvage préféré des habitants depuis, pffffff, des siècles et des siècles.

Extraction de pnlque ©Wikimedia
Extraction de pnlque ©Wikimedia

Le pulque est préparé à partir de la sève d’agave que l’on place dans un tinacal où de gentils microorganismes se chargent de transformer le sucre en alcool. On peut consommer le pulque directement à la sortie du tinacal mais aussi l’aromatiser (citron, fraise, céleri, ananas…). Si on compte bien : agave, citron, fraise, céleri, ananas… Le compte est bon, vous avez vos 5 fruits par jour si vous mélangez tout !

Le kykéon, un curieux mélange à la grecque

Il existe plusieurs recettes de kykéons. Les travailleurs de la Grèce antique buvaient un simple mélange d’eau et d’orge. Homère, dans l’Iliade, oy ajoute des herbes et… du fromage de chèvre moulu et, dans l’Odyssée, y fait ajouter du miel par la sorcière Circé. 

Le moretum (à ne pas confondre avec le mojito…)

Appelée aussi vin des moines, cette boisson a pour base un fruit rouge (mûre, framboise, cerise, myrtilles…). Et voici la recette : 

Ingrédients

  • 4 kg du fruit rouge (le même, on ne mélange pas)
  • 1 litre de vin rouge
  • 1 kg de miel
  • Un peu de cannelle si vous aimez le goût.
©Алексей Желтухин
©Алексей Желтухин

Préparation

  • Faites tremper les fruits dans le vin pendant 2 jours.
  • Écrasez les fruits et filtrez bien.
  • Ajoutez le miel. Touillez, touillez, touillez !
  • Mettez tout le liquide dans une casserole et porter à ébullition. Laissez frémir pendant un quart d’heure. Écumez au fur et à mesure.
  • Laissez refroidir avant de filtrer avec une étamine.
  • Mettez en bouteille. Laissez au réfrigérateur.
©Jaime Bisbal
©Jaime Bisbal

La vodka de lait à la mongole

Si votre estomac est capable de supporter le thé au beurre de yack, nul doute que vous pourrez prendre un gorgeon d’arkhii. L’ingrédient principal, c’est le lait (brebis, yak, chamelle, ânesse…). Le lait fermenté est distillé dans l’alambic familial. Taux d’alcool : entre 15 et 20%. Allez, on s’accroche… Faites au moins semblant de boire, si un p’tit verre de vodka de lait vous est un jour offert… 

Les Romains s’arsouillaient au Conditum paradoxum

De Re Coquinaria, c’est une compilation de recettes de cuisine de la Rome des premiers siècles après Jésus-Christ. La recette du Conditum paradoxum est délivrée par le célèbre Apicius. On met du miel à bouillir dans du vin, on touille, on laisse refroidir. On refait bouillir deux fois avant de laisser encore refroidir et d’ajouter du safran, du poivre, du laurier, des noyaux de datte torréfiés, des dattes mises préalablement à tremper dans du vin… 

©John Duncan (1912)
©John Duncan (1912)

Le Philtre magique de Tristan

« Quand le temps approcha de remettre Iseut aux chevaliers de Cornouailles, sa mère cueillit des herbes, des fleurs et des racines, les mêla dans du vin, et brassa un breuvage puissant. » (Tristan et Iseut). Le breuvage est confié à Brangien, la servante d’Iseut, avec une consigne : le faire boire à Iseut qui doit convoler avec le roi Marc de Cornouialles pour leur assurer le bonheur éternel. Et là, c’est le drame… Lors d’une étape sur une île, un gamin sert le vin à Tristan et Iseut qui tombent instantanément amoureux pour leur plus grand malheur. 

La cuvée des elfes qui commerciale le Philtre de Tristan indique qu’on y trouve du vin blanc blanc, du sucre, des raisins secs, du miel, du gingembre, de la muscade… Mais la recette précise reste secrète, zut, flute.

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap