Vers Helloasso

Faites votre terreau de feuilles mortes !

faire un terreau de feuilles
Sandde Beautheil

Le terreau fabriqué à 100% de feuilles mortes est une merveille ! J’adore le faire, le toucher, le humer, l’utiliser. Il ne remplace pas le compost traditionnel mais le complète. Et en ce moment la matière première ne manque pas…

C’est possible même dans un petit jardin

Pas besoin d’un énorme espace pour faire du terreau de feuilles mortes. Dans mon jardin qui n’est vraiment pas bien grand, pas question d’installer des palettes ou un silo. En revanche, il existe toujours des coins où les feuilles peuvent être versées, empilées. Chez moi, le terreau a trouvé sa place entre un petit if arrivé grâce aux oiseaux, un vieux forsythia, le tout étant un peu dissimulé par une grande fougère d’espèce inconnue (bon, d’accord, je n’ai pas cherché…). 

Un terreau de feuilles mortes de qualité, c’est…

On pourrait croire qu’il suffit d’empiler des feuilles mortes et zou, l’affaire est faite. Pas faux mais tout de même, on ne fait pas totalement n’importe quoi n’importe comment.

-À utiliser, empiler, composter sans modération : les feuilles mortes de cerisiers à fruits ou à fleurs, pommiers, noisetiers, lilas des Indes, érables, sureaux, cornouillers, chitalpas, catalpas, saules pleureurs…  

tas de feuilles
©Avatarknowmad

-Allez y avec modération en revanche pour les feuilles de noyer et de châtaignier très riches en tanin.

– À proscrire : les feuilles malades des arbres et des arbres fruitiers. Les maladies vont demeurer dans le terreau et pourront se propager grâce à lui.

-N’ajoutez pas de feuilles tombées de vos arbustes persistants (photinias, aucubas…), elles se décomposent mal. Si vous ne savez pas quoi en faire, passez-les à la tondeuse et étendez-les au pied de vos haies par exemple. Pas la peine d’aller à la déchèterie.

-Les aiguilles de pin, très acides, peuvent être intégrées au terreau mais en toutes petites quantités. Mettez-les plutôt directement au pied des piéris, des rhododendrons, des azalées…

main dans le terreau
©Pawel Kajak

Et après, patience…

Laissez faire le temps et la nature. La décomposition peut prendre entre un à deux ans. Plus vous attendez, meilleur sera le résultat ! Régulièrement, je prends une paire de gants pour aller farfouiller dans le terreau, pour contrôler que tout se passe bien. Et j’adore découvrir tout au fond un terreau de qualité, prêt à être utilisé tamisé ou non (ça dépend si j’ai passé les tas de feuilles à la tondeuse avant de les empiler. Parfois, j’ai la flemme d’aller chercher l’engin !).

Faut-il arroser le tas de feuilles mortes ?

En 2021, il a tellement plu qu’il aurait mieux valu passer le tas au sèche-cheveux ! Cette année, en revanche, pendant la canicule, il a reçu trois ou quatre fois un peu d’eau pour l’aider un peu. Il m’arrive aussi de l’humidifier en hiver si le temps est vraiment trop sec. 

Et on en fait quoi de ce terreau ?

Vous pouvez l’utiliser, une fois tamisé, pour vos semis en tout genre. Il est également génial pour les boutures, additionné là d’un peu de sable grossier. 

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

faire un terreau de feuilles
Share via
Copy link
Powered by Social Snap